Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 11:41
ecran-pere-noel.jpg
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Délires
commenter cet article
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 13:45

7%

Merci à Hélios pour m'avoir transmis cette petite histoire.

 Un saint homme tenait un jour une conversation avec Dieu. 



Il lui dit: «Seigneur, j'aimerais savoir comment est le paradis et comment

est l'enfer ».



Dieu conduisit le saint homme vers deux portes.



Il ouvrit l'une des portes et permit au saint homme de regarder à

l'intérieur.



Au milieu de la pièce, il y avait une immense table ronde. Au milieu de

cette table, il y avait une grosse marmite contenant un ragoût à l'arôme

délicieux.



Le saint homme saliva d'envie. Les personnes assises autour de

cette table étaient maigres, livides et malades.



Elles avaient toutes l'air affamées. Elles tenaient des cuillères aux très

longs manches, attachées à leurs bras.



Toutes pouvaient atteindre le plat de ragoût et cueillir une cuillerée.



Mais, comme le manche de la cuillère était plus long que leurs bras,

elles ne pouvaient ramener les cuillères dans leur bouche.



Le saint homme frissonna à la vue de leur misère et de leurs souffrances..



Dieu dit : « Tu viens de voir l'enfer »





Dieu et le saint homme se dirigèrent vers la seconde porte.

Dieu l'ouvrit. La scène que vit le saint homme était identique à la

précédente.



Il y avait la grande table ronde, la marmite de délicieux ragoût

qui fit encore saliver le saint homme.



Les personnes autour de la table étaient également équipées

des cuillères aux longs manches.



Cette fois, cependant, les gens étaient bien nourris, replets, souriants

et se parlaient les uns aux autres en riant.



Le saint homme dit à Dieu : « Je ne comprends pas ! » «C'est simple,

répondit Dieu, ça ne prend qu'une seule habileté.



Ils ont appris à se nourrir les uns les autres tandis que les gloutons

et les égoïstes ne pensent qu'à eux-mêmes. »







Il est estimé que 93% des gens ne transféreront pas ce courriel.

Si vous faites partie des 7% qui le feront, transférez-le avec

le titre "7%". Je fais partie des 7% et, rappelle-toi que je partagerai

toujours ma cuillère avec toi.

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Délires
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 18:21

Franchement, je m'en balance grave de cette histoire de Sarko chevauchant héroïquement le mur de Berlin le soir du 9 novembre 1989. D'ailleurs, au grand dam de ma personne, j'étais moi-même devant mon minitel, en train de bosser, avec la télé allumée mais le casque sur les oreilles, en pleine période Pink Floyd.

Oui, Pink Floyd... Je n'affirmerais pas être en train d'écouter "The Wall" à ce moment là, car ce serait me mettre au même niveau que Sarko premier, mais j'écoutais bien du Pink Floyd, et j'ai vu ces gens, ce mur...
Je sais que j'en ai pleuré.

Pour en revenir à notre Roi, il n'y était donc que le 17 novembre. Bon, 8 jours après. C'est déjà pas mal. Un peu comme la cavalerie...
D'ailleurs, je disais en commentaire que c'est dommage de ne pas l'avoir vu au côté du général Custer, à Little Big Horn... C'est aussi dommage de ne pas l'avoir vu avec les 300, face à la horde perse. Dommage, aussi, qu'il n'ai pas été musicien sur le Titanic ou à l'hopital d'Hiroshima, le 6 août 1945...

Bah, c'est pour rire, car s'il n'était pas là, les américains nous auraient peut-être mis un président encore pire que lui. Si, si, ça doit exister.

Bon, cette fois, l'Histoire, la vraie, a triomphée. Quant au mur, mon petit Nicolas, à défaut de l'avoir fait tomber, fais bien attention de ne pas te le prendre dans la gueule. Ce sont des choses, qui, heureusement, arrivent...
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Délires
commenter cet article
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 05:42

Ingrédients :

  • Un prix Nobel de la Paix
  • De l'Or
  • Des dollars
  • un méchant
  • une crise économique
  • une pandémie

Recette :

Versez dans le grand plat la crise économique et la pandémie préalablement fabriquées avec soin.

Vous prenez le prix Nobel, frais, repêché depuis pas plus de quelques semaines. Vous le posez sur de l'Or en ébullition en train de volatiliser les dollars. Laissez mijoter pendant qu'un méchant, sur une poudrière où sont concentrés plus de 500 000 hommes de troupes (Asie centrale), fait une recette avec des atomes, civils ou militaires, peu importe.

Attendez que les dollars soient totalement fondus (quelques semaines tout au plus) et que l'Or recouvre le prix Nobel.

Versez ce qu'il reste de prix Nobel (passablement carbonisé) sur le plat Crise/grippe, le tout devant être totalement figé, glacé.

Vous observez, c'est alchimique, que les 500 000 hommes (Chine, Inde et Russie non comprises) s'entremellent dans l'autre plat, vous n'avez rien à faire, c'est automatique. Tout est porté à ébullition sans mode de cuisson.

Veuillez quitter la pièce un moment, ça risque d'être très chaud. N'oubliez pas le plat "Etat d'urgence/crise/pandémie", vous pourriez en avoir besoin. Si cela bouge un peu dans le plat, mettez au congélateur.

Lorsque vous avez entendu de fortes détonations dans la cuisine, que tout redevient calme, vous pouvez revenir. Pensez à rapporter le plat prix Nobel.

Dégustez ce qu'il reste dans le plat, au chaud, dans la cuisine.

Maintenant, vous avez compris qui a inventé la dynamite.
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Délires
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 13:43


Source

Trouvé grâce à DEVENIR LUCIDE
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Délires
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 11:23

: )



Trouvée chez Nenki
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Délires
commenter cet article
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 18:20
Jeudi 8 octobre 2009 a lieu un évènement particulier : c'est la journée "J'aime ma boîte" où tous les salariés sont invités à célébrer leur entreprise. C'est la septième édition de cette journée dédiée à la vie en entreprise.

Lire ICI


Je suis partagé entre l'envie d'éclater de rire et celle de crépir mon ordinateur d'un liquide visqueux et très odorant sorti tout droit de mon estomac...

Franchement, depuis mes 18 ans, où je suis entré en télématique et où on était une bande de joyeux fêtards qui bossions comme des esclaves (les heures sup passaient en primes, bien entendu), j'ai appris, depuis, à vômir toutes les entreprises, je dis bien toutes.
Encore qu'à l'époque, il en restait sûrement quelques unes, très restreintes, honnêtes. Je doute que ce soit encore le cas 20 ans plus tard.
Tout ce que j'ai vu depuis pue l'entourloupe, la collaboration, le vol, l'exploitation à outrance, l'hypocrisie, la "Loi du Marché", nouvel évangile qui est en fait un vide et un bide complet.

Nous nageons dans le grand n'importe quoi...

Bon, ceci dit, j'ai une petite idée pour faire sensation demain, dans votre entreprise, une tenue spéciale, la plus appropriée pour fêter une telle journée.




Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Délires
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 01:52
C'est fou ce qu'Internet est pratique pour démonter un article de merde, fait par des apprentis "journalistes" de merde.
(Ils se permettent d'insulter, en plus, alors je leur renvoie la balle).

On apprend donc que lors d'Apollo 15, et des deux autres missions où il y avait un Jepp lunaire, ce sont trois boucles
qui ont été faites avec ces engins. Alors pourquoi une seule boucle sur l'image?
Nous sommes en droit de nous poser la question.

La boucle principale, lors d'Apollo 15, les a emmenés, Scott et Irwin, à 5km du module lunaire. J'ai pris cette base pour m'amuser un peu. Le but n'est pas scientifique, mais de se poser quelques questions en rigolant.


S'il on prend le point "A" comme départ et "B" comme arrivée, nous avons à peu près ces distances. Imaginons un peu le dialogue entre Scott et Irwin, dans la Jeep lunaire :

Scott : Whaaaaaouuuuuu, le pied, on fait du 4x4 sur la Lune!!!!

Irwin : Ouais, tu vas voir qu'on va lancer une mode et que Nicolas Hulot va nous tomber dessus dans quelques années...

Scott : Rhââââââ, merde! t'es mal luné ou quoi??? Eclates-toi, c'est pas tous les jours qu'on fonce à 10km/h sur la Lune!

Irwin : Fais gaffe de pas écraser le chien de Kubrick, je le vois arriver à gauche...

Scott : Putain, mais plus jamais je tourne avec toi, t'es vraiment trop con!

Irwin : Grouille à faire ta boucle, faut que j'aille chercher les gosses dans trois quarts d'heure.

Un long moment de silence pèse sur les deux acteurs, pardon, astronautes. Puis arrive le point "B".

Scott : Bon, allez on stoppe tout et on rentre.

Irwin : Hein??!! Mais on est à 1500 mètres du LEM!!!

Scott : Un peu de marche fera du bien à tes artères!

Irwin : Mais c'est pas vrai, je rêve. Comment on va faire demain?

Scoot : Mais c'est pas grave, on plie la Jeep et je la ramène dans ma poche. Allez, boude pas, le clair de Terre va te faire du bien, en marchant...

Irwin : Dès qu'on enlève cette foutue combinaison, à la fin du tournage, je te fous sur la gueule.

Le reste de l'enregistrement a été perdu par la NASA qui a dû recycler les bandes magnétiques pour faire du papier toilette dans les années 80.

Aux dernières nouvelles, Scott et Irwin sont bons amis, encore, et font souvent du 4x4 dans le Nevada. Ils se font un plaisir de rentrer chaque fois à pied, leur Hummer sous le bras, en souvenir du bon vieux temps...

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Délires
commenter cet article
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 20:36

Stop, pas d'inquiétude, je n'ai bien entendu pas la réponse à l'intitulé du billet. Mais une question m'a été posée en commentaire, une question revenant souvent chez tous les interlocuteurs lorsque sont évoqués Garabandal, la Vierge.

Car la Vierge dit la même chose, dans ses apparitions, c'est bien la seule à ne pas varier son discour. Et pour cause.

La Vierge nous dit donc que la coupe est pleine, qu'elle déborde, et que le Seigneur interviendra pour rétablir Son Ordre.

Certains s'offusquent de ce "Dieu" qui juge, qui "venge". Ce n'est qu'une interprétation.

Voici la question qui m'a été posée par Anthony :

J'ai regardé les vidéos sur Garabandal, mais plusieurs choses me turlupinent. Comme tu sembles être un spécialiste de la question, peut-être pourras-tu m'éclairer.
- les "avertissements" de Marie parlent d'un châtiment, de la nécessité de se repentir, mais d'un autre côté, quand on lit par exemple les canalisations de Jean-Luc, on nous répète tout le temps que le Père est pur amour et qu'il ne juge pas, ne punit pas et nous laisse libre de nos choix.
- si TOUTES les religions sont une lecture falsifiée du message divin, alors pourquoi Saint Michel et la sainte Vierge insistent tellement sur la nécessité de suivre de nombreux préceptes de l'église Chrétienne, renforçant ainsi son pouvoir ? Je pense en particulier à l'ostie, à la prière au tabernacle, etc. Pourquoi n'insistent-ils pas plutôt sur ce qu'on nous répète inlassablement depuis peu, à savoir que nous sommes des êtres divins et que le Christ est en chacun de nous ? L'heure n'était pas venue ?


Je le répète, ceci constitue ma réponse d'humble pêcheur, en aucun cas une vérité. Je ne suis en rien prophète, je n'ai de "contact" avec personne de céleste. C'est une réponse constituée par ma raison et mon sentiment, uniquement, par mon coeur. Je rajoute que je n'ai aucune religion, je suis seulement croyant et très "attaché" au Christ et à la Vierge.

Nous sommes, et je pense que c'est clair pour tous les croyants, les enfants de "Dieu". Sa création. Si nous plaçons ce constat à notre niveau humain, il faut le considérer dans une vision pragmatique d'une relation parent/enfant.

Force est de constater qu'aujourd'hui, c'est l'individualisme qui règne en maître dans nos vies. L'avoir au lieu de l'être.  La plupart des humains ne considèrent d'important que leur propre personne, leur carrière, leur réussite. Pour se faire, écraser autrui, où l'environnement, ne constitue plus un problème. C'est même devenu une philosophie darwinienne, la loi du plus adapté, facilement transposable à la loi du plus fort.

C'était le but de mon billet sur la Déclaration des Droits de l'homme, faire remarquer que la laïcité, loin, très loin de nous avoir apporté la libération, nous avait enfermé dans une solitude amère et totale. L'homme domine le monde sans en avoir conscience. Comme si sa seule vie importait, il est devenu orphelin du monde, de l'Univers.

Que de destructions depuis 2 siècles (et au delà), que de perditions. Cela se voit tout particulièrement dans nos sociétés occidentales, depuis le siècle dernier, où nous sommes passés d'une société soudée par l'impératif d'entraide pour la survie à une société anthropophage où c'est celui qui mange les plus faibles qui se retrouve au sommet.

Assurément l'oeuvre du Diable.

Le diable a-t-il pris le pouvoir? Oui, cela ne fait aucun doute pour moi. Mais comment "Dieu" aurait-il pu laissé faire une chose pareille?
 Parce que Dieu, profondément aimant, a laissé le libre arbitre à ses enfants, à sa création, nous. Tout comme la décence veut que nous laissions nos enfants choisir leurs vies, leurs aspirations, se développer en accord avec leurs préceptes et leurs âmes, Dieu nous a voulu libres.

Maintenant, imaginez que vous ayez appliqué ces préceptes avec vos enfants et que vous leur rendez visite dans leur appartement, lorsqu'ils ont 20 ans. Vous trouvez un bordel monstre, des traces d'orgies grotesques et de la merde plein les murs, tapissant le sol.
Vos enfants sont perdus, amaigris, drogués... Malades.

Et vous faites quoi?... Vous vous dites, plein d'Amour, "hoooooo, c'est rien, ça va passer parce que j'ai la foi, j'ai confiance en la vie et en leur esprit"...

Bien sur que non. La seule réaction saine d'un créateur face à une telle perdition est de taper un grand coup sur la table, pour le bien de tous. Pour le bien.

Alors, je ne sais pas pour vous, mais pour moi, c'est très clair. Si Dieu décide de frapper un grand coup sur la table, je ne vais pas pleurnicher contre un Dieu colérique et sectaire. Je vais trouver cela tout à fait normal, salutaire.

Ce sera une preuve d'Amour de sa part, rien d'autre.




Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Délires
commenter cet article
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 01:38
Il y a 220 ans, le 26 août 1789, était proclamée par l'Assemblée Nationale, la déclaration des Droits de l'Homme.

Dans l'époque troublante où l'on navigue, où les droits fondamentaux sont bafoués toujours plus de jour en jour, cette date doit être un éveil pour tous.

Mais il est bon de revenir sur l'Histoire pour comprendre le présent. 1789, la Monarchie est balayée, le peuple devient souverain...

C'est, bien entendu, une version très édulcorée de l'Histoire à laquelle on ne peut plus croire, aujourd'hui, en 2009, alors que le traitée de Lisbonne, rejeté par le Peuple, a été adopté par les politiques, censés nous représenter.

220 ans plus tard, force est de constater que le pouvoir n'est pas au Peuple, mais à une oligarchie soudoyée par les multinationales, les banques, la Finance, pour asservir et faire travailler le Peuple. Une nouvelle Monarchie, vaste, omnisciente, omniprésente, avec des collaborateurs dans tous les domaines sociaux. Une véritable toile dont ne peut se défaire l'individu.

Pourtant, les signes étaient affichés dès le début, dès 1789. Oui, incroyable, ils ont avancés à découvert, ostensiblement.
C'est à peine croyable. Et pourtant...

Voici les deux déclarations des Droits de l'Homme les plus anciennes que j'ai trouvées.


Oublions les mots, pour l'instant, ils se sont avérés de la poudre aux yeux des naïfs. Observons ce qu'il y a en haut, en entête, la signature, en quelque sorte, un aveux, si on pousse un peu l'analyse. En tout cas, c'est une présentation assez singulière, significative, de ces droits.

Sur le premier texte, le bonnet phrygien sert de symbole à la
pyramide (les traits rouges ont été rajoutés par mes soins)
l'oeil est au sommet.


Sur la deuxième, aucun détournement, la pyramide est représentée
avec l'oeil au milieu.
(pour symboliser le "pouvoir" au centre de la révolte)?

Ce sont, à l'évidence, des signes maçonniques. Je vous parle en commentaire d'un gros travail a effectuer, car il me faudrait plein de liens pour prouver ce que j'avance, mais le temps presse. Je livre donc mes convictions comme d'habitude, en un flot sincère et sans détour.

Ces signes de la Franc-Maçonnerie, sur une des bases fondamentales révolutionnaire, ne doit pas nous tromper, surtout que 220 ans plus tard nous pouvons tirer quelques conclusions dans cette action menée il y a longtemps.

L'humain n'a pas été libéré, bien au contraire. Sa liberté usuelle consistant à travailler (pour donner l'essentiel de son salaire aux banques privées, via l'Etat), à consommer et avoir des loisirs pécuniers. On ne travaille plus pour le Roi et sa Cour, mais pour la cour tout court, celle des corrompus, des usurpateurs, des spoliateurs. On ne donne plus 10 ou 20% de la récolte, mais 50 à 60% de notre temps.
Et en poussant le calcul avec la consommation, nous arriverions à combien?...

Proche de 100%...

Nous n'avons gagné qu'une seule liberté, celle de l'illusion de cette même liberté, celle de l'argent transitant dans nos porte feuilles. Illusion aggravées par le capital, ce que les citoyens pensent avoir mis à l'abri mais périodiquement volé par les crises économiques récurrentes et autres dévaloriations de l'argent.

Ne soyons pas aveuglés par les 50 dernières années, particulères à l'après guerre, de recontruction et de combats feutrés entre le communisme et le capitalisme, deux côtés d'une même sphère. C'est fini depuis longtemps et cela ne reviendra jamais.

Il faut se rendre à l'évidence, si se défaire du Roi était une bonne chose, et je n'en doute pas, nous sommes tombés dans un piège machiavélique, pour ne pas dire diabolique.
Revenons encore une fois 220 ans en arrière. Que sommes nous devenus, depuis?

Nous avons été coupés de tout, de la nature, de l'Univers et même, tout récemment, du Soleil, les médias voulant nous faire croire, à tout prix, que nous sommes responsables du "réchauffement climatique", oubliant par là même 70 ans de forte activité solaire, le trou dans la magnétosphère et les perturbations sur toutes les planètes du système solaire.
L'humain a été placé au dessus de tout, sur un piédestal, mais seulement virtuel. Car il reste l'esclave d'une minorité qui se gave à la place du Royaume.
Il lui a été donné l'illusion d'être au dessus de tout, détaché de tout, supérieur, vainqueur, maître absolu...

Ce n'est bien entendu pas le cas.

Alors pourquoi une telle philosophie insidieuse, pernicieuse, perverse?

Pour en arriver à aujourd'hui, 220 ans plus tard dans un système débilitant, stélire, destructeur?

Comme nous le montre cette pyramide sur un billet d'un dollar, les francs-maçons sont arrivés à notre époque à leur but, timidement signalé en 1789. L'oeil a quitté la pyramide, il est au sommet.
C'est pour cela que les politiques corrompus, au pouvoir partout dans le monde, peuvent maintenant proclamer haut et fort le "Nouvel Ordre Mondial". C'est un plan depuis longtemps programmé.

Ce plan est le renversement du pouvoir de Dieu vers l'humain, humain bien incapable de l'assumer, nous le voyons chaque jour. En fait, renversement de Dieu au profit de l'oeuvre du diable.

Corruptions, manipulations, perversités.

Il faut avouer que ce sont les maîtres-mots actuels. Il faut avouer qu'ils ne sont pas très divins.

Le diable a donc pris le pouvoir sur terre, par le mensonge, par la "révolution", en nous faisant croire en une libération de ce qui n'est qu'une emprise totale. On peut y coller les droits de la femme, l'autodétermination, le new-age, tout ce qui fait de nous des égos démesurés et grotesques.

Aujourd'hui, 26 août 2009, 220 ans après la déclaration de Droits de l'Homme, force est de constater que l'humain a perdu une grande guerre, qu'il est entre les mains du mal. Et n'allez surtout pas croire qu'ajouter de la révolte à celle déjà entremise, par le mal, soignera quoi que ce soit.

Non, ne donnons pas d'autres armes au diable.

La seule réponse à cela est de se retourner vers Dieu. Je sais, ce n'est pas facile. J'ai un conseil simple, pour commencer, c'est de se reconnecter à ce qui nous entoure, la nature, les arbres, les animaux, l'eau, les paysages, les étoiles...
Nous reconnecter pour retrouver la source, l'humilité. Car en aucun cas, nous ne devons nous mesurer à Dieu.

Qui aurait l'outrecuidance de se croire aussi fort que l'Univers?... Ne serait-ce que du Soleil?...

Il faut absolument retrouver notre juste place. Car le diable, visiblement, ne veut que destruction, que suicide collectif, annihilation de l'humanité.

Cette place n'est pas celle dans un troupeau, n'est pas celle d'esclave. Nous sommes les fruits d'une force vive et bénéfique, nous sommes des protecteurs de la Terre, des gardiens, des relais de grâces et de biens.

En retrouvant notre rôle, nous rejoindrons la force de Dieu, l'Esprit Universel. Nous serons UN pour le bien de tout et de tous.

Et c'est en cela, notre seul avenir, notre seul bonheur.

PS: Je dois ajouter que dans certains pays occupés ou sous emprise coloniale (je pense à l'Amérique du Sud -une pensée particulière pour le Honduras et ses purges-) je ne peux condamner la révolte, qui me semble incontournable.

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Délires
commenter cet article