Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 02:47

Metteur en scène de théâtre et réalisateur de fiction, Josh Fox n’avait rien d’autre que sa caméra qui le prédestinait au documentaire. D’une simple lettre d’une compagnie gazière reçue dans sa maison familiale de Pennsylvanie, havre de paix au bord de la rivière Delaware, il s’est immergé tout entier dans le cauchemar des gaz de schistes pendant un an et demi afin de comprendre ce qui arrivait à son pays. Avec un ami monteur, il a produit Gasland, documentaire politique, écologique et expressionniste sur une Amérique prête à sacrifier air pur, eau douce et santé humaine pour quelques mètres cubes de gaz de plus… Devenu hérault de la lutte contre une industrie énergétique sans scrupules, il présentera pour la première fois son film en Europe du 16 au 21 janvier à Londres. En attendant l’arrivée de son film en France, Josh Fox a accepté de livrer à OWNIpolitics quelques détails sur sa mission d’intérêt général.


Comment a commencé le tournage de Gasland ?

Ca s’est passé exactement comme je le raconte dans le film : mon père a reçu une lettre qui nous proposait d’exploiter du gaz sur notre terrain. Il m’a demandé de “jeter un oeil à cette histoire” : la zone du haut Delaware n’est pas une zone d’exploitation d’hydrocarbure, c’est une magnifique région d’étangs où nous n’avions jamais rien vu de tel. Bien sûr, les compagnies de gaz nous ont promis que nous ne les remarquerions même pas, que nous allions gagner énormément d’argent… et c’est ce qu’ils nous ont offert.

 

La rivière Delaware, qui coule à côté de la maison de famille de Josh Fox.

Mais mes voisins sont venus m’expliquer qu’ils avaient jeté un œil au procédé, qui consistait à injecter des produits chimiques dans le sol… Bref, tout ça ressemblait à un énorme projet industriel et j’ai voulu savoir de quoi il en retournait. Je suis donc allé à Dimmick, où ce genre de forage avait déjà eu lieu. Quand je suis revenu, je savais qu’il fallait empêcher que ça se produise chez moi et enquêter là-dessus parce que ça relevait du scandale national.  Alors qu’au départ c’était juste un film pour informer mes voisins !


D’où est venu l’idée de ce titre, Gasland ?

Le titre ne nous est venu qu’à la toute fin de la réalisation : nous regardions une campagne de pub cinéma des années 1950 pour le gaz naturel en Pennsylvanie et il y avait une réplique qui nous a frappé à propos des pipelines et des puits : “et ce genre de sites et de sons, vous pouvez les voir partout dans le Gasland !” Et là, ça a été le déclic : nous nous sommes regardés avec mon coéquipier : nous avions notre titre !


Comment s’est déroulé la production du film elle-même avant sa projection en salle ?

Nous projetions le film au fur et à mesure que nous le produisions pour informer les habitants de la région du haut Delaware : nous montrions des bouts de 10 minutes, 30 minutes… Nous étions déjà en contact avec notre public, ce qui nous aidait à sélectionner les séquences, et ça nous permettait de voir un peu mieux ce que nous pourrions faire comme film.

Mais le film Gasland lui-même est né d’un travail à deux, avec le monteur, enfermés pendant un an dans une pièce où nous choisissions ce qui nous plaisait le plus en nous inspirant du cinéma expérimental et notamment d’une de nos grandes références : Jean-Luc Godard ! Plutôt que “Que ferait Jésus à notre place ?” pour nous guider, nous avions un WWGD sur notre frigidaire pour “What would Godard do ?” (“que ferait Godard à notre place ?”). Même si nous voulions en faire un projet mainstream, ça nous paraissait essentiel d’y ajouter notre fibre artistique.


Quand avez-vous commencé à sentir de la pression de la part des entreprises exploitantes ?

L’industrie gazière a surfé sur le débat lancé par notre film : ils ont lancé une énorme campagne de publicité, qui à mon avis nous a beaucoup profité car elle a fait monter le buzz. Ils ont été jusqu’à produire leur propre film, en copiant le style “caméra à l’épaule” du nôtre, ce qui est assez flatteur quand on y pense ! Mais leurs efforts se sont retournés contre eux au final : plus ils en faisaient, plus les gens se posaient des questions sur ce qui ne tournait pas rond… Plus ils attaquaient notre film et plus ils attiraient l’attention sur notre initiative, aidant les gens à réaliser que leur défense ne tenait pas debout !

 

La suite ICI

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Résistances
commenter cet article
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 10:05

Loopsi2 nous prouve qu'aucune liberté ne sera désormais admise dans ce qu'ils appellent le Nouvel Ordre Mondial.

 

La liberté ne viendra pas par les pseudos spiritualités qui nous ont été servies depuis 50 ans, qui ne sont qu'une manière de nous isoler, nous diviser et nous endormir.

 

La liberté viendra par la lutte.

 

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Résistances
commenter cet article
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 20:19

Cette fresque doit devenir un symbole :

Participez à l’action ci-dessous ; diffusez-la partout, par tous les moyens

-------------------- 
Enfance Expulsée : fresque murale effacée à Pau

« On n’efface pas la honte !!! Nous étions hier dans le froid à Billère, dans la banlieue de Pau, avec tout le ban et l’arrière ban des militants pour dire au-revoir à cette fresque que le maire avait commandée à des artistes bordelais pour commémorer le mauvais sort fait aux enfants expulsés par le pouvoir actuel.

Lui dire au-revoir parce que sur plainte du préfet Rey, le tribunal administratif a condamné la mairie à effacer cette fresque murale, au prétexte que cette commande officielle ne respectait pas son obligation de "neutralité". Mais comment rester neutre devant l’inanité de ces expulsions perpétrées pour la seule satisfaction d’expulser et de le faire savoir à ceux qui veulent l’entendre ?

Depuis la destruction des bouddhas par les talibans, c’est la première destruction officielle d’une oeuvre d’art à la demande d’une autorité. On a les modèles que l’on peut. Mais cet autodafé imbécile ne tuera pas la fresque, car si l’on peut effacer le mot honte, on n’efface pas la honte elle même. Reproduite avec l’autorisation des artistes, la fresque refleurit déjà sur des t-shirts.»

Reproduisons-la donc, tous, partout, sur cartes postales, sur nos tracts,affiches, t-shirts. Utilisez-la comme cartes de vœux…

Et remercions le préfet REY, apprenti sorcier pris à son propre piège qui, en croyant l’effacer, n’aura fait que la faire fleurir et essaimer. Et nous aura conforté dans notre lutte pour ces deux valeurs qui semblent lui faire si peur, celles de partage et de solidarité.

http://www.educationsansfrontieres.org/article33260.html

«Je veux vivre dans un pays où il n’y a pas d’excommuniés. 
Je veux vivre dans un monde où les êtres seront seulement humains, sans autres titres que celui-ci, sans être obsédés par une règle, par un mot, par une étiquette. 
Je veux qu’on puisse entrer dans toutes les églises, dans toutes les imprimeries. 
Je veux qu’on n’attende plus jamais personne à la porte d’un hôtel de ville pour l’arrêter, pour l’expulser. 
Je veux que tous entrent et sortent en souriant de la mairie. 
Je ne veux plus que quiconque fuie en gondole, que quiconque soit poursuivi par des motos. 
Je veux que l’immense majorité, la seule majorité : tout le monde, puisse parler, lire, écouter, s’épanouir.»

Pablo Neruda


Billère : la fresque des expulsés va se multiplier : 
http://www.educationsansfrontieres.org/article33267.html

 

Trouvé aussi, sur Bellaciao

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Résistances
commenter cet article
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 20:14

Islande, la révolution silencieuse

 

Quand l’Islande réinvente la démocratie

l’Assemblée constituante a été élue en novembre

Un jour, il y a quelques mois, un anglais passant par Paris, rencontré à la librairie Lady Long Solo, nous alertait sur la révolution en Islande. Quelle révolution ? On n’en entend parler nulle part. Une rapide recherche google ne donne rien du tout, aujourd’hui, ni en associant le mot « révolution », ni même « crise », où l’on ne trouve que des détails sur la crise financière, effectivement à l’origine de cette révolution, qui a eu lieu en 2008, dans ce pays d’à peine plus de 300 000 habitants, classé au deuxième rang mondial sur l’indice du développement humain, l’IDH, derrière la Norvège, à la veille de cette crise, en 2006.

Confronté alors à la faillite brutale du système bancaire, le peuple était descendu dans la rue. Du jamais vu au pays des jeysers d’eau chaude. La droite avait aussitôt dû céder la place à la gauche. Et, pour commencer, les banques avaient été nationalisées. Notre informateur anglais en avait entendu parler pour les projets législatifs de liberté totale pour internet, tels que des sites anglais pensaient à s’héberger là. Plus encore, il insistait pour parler d’une véritable révolution, sans pouvoir la décrire plus, mais s’étonnant qu’on n’en ait jamais entendu parler.

Cherchant alors avec obstination, on a fini par voir des images du palais présidentiel assiégé par une foule qu’on qualifierait ici sans hésiter d’anarcho-autonome. En plus des drapeaux noirs, on pouvait deviner dans la foule une forte composante de citoyenneté de type écologiste. Et on comprenait que le pauvre malheureux flic, tout seul devant le palais présidentiel, ait rapidement dû se rendre sous la pression de la foule. Celle-ci, néanmoins pacifique, n’usait que de casseroles et autres objets bruyants, selon la méthode argentine du cacerolazo, qui a su s’avérer très payante aussi là-bas.

Le président avait plié bagage. Un nouveau gouvernement s’était institué. Mais, quelques temps plus tard, celui-ci avait la mauvaise idée de proposer le remboursement de la dette des banques vis-à-vis du Danemark ou de la Grande Bretagne. Le peuple est de nouveau descendu dans la rue. Un référendum sur la question était imposé par volonté populaire, et une petite majorité de 93% rejetait l’accord prévu par les gentils gouvernants.

Parmi les informations glanées, cette image saisissante de l’agora dans les bains publics chauds, où le peuple s’assemble tous les matins pour débattre de comment refaire le monde.

Consécration de cette révolution, l’élection d’une Assemblée constituante, le 27 novembre 2010, événement peut-être plus considérable que la nuit du 4 août 1789 où était votée l’abolition des privilèges, dont on ne se serait pas aperçu sans la vigilance de Truks en vrac, de notre ami B.Bec, du Gers, relayant le CADTM, ou de Jean-Luc Mélenchon, qui trouve là une similitude avec ses propres thèses constitutionnalistes, mais ne semble pas voir plus loin que le bout de son nez anti-capitaliste.

Merveille de la désinformation. Un événement aussi considérable qu’une véritable révolution démocratique, telle qu’on n’en a jamais vue en Europe, peut se produire sans que la presse, ni google, ne permettent d’en savoir quoi que ce soit. C’est sûr qu’à l’heure de la consolidation anti-démocratique que vivent la plupart des pays européens, l’exemple islandais ne fait pas vraiment l’affaire de nos régimes policiers, qui montrent là encore leur aptitude à verrouiller rigoureusement la conscience collective.

On aimerait assurément en savoir plus sur cette révolution islandaise. Voilà des mois que Paris s’éveille rêve de téléporter sa rédaction pour un reportage approfondi au pays des chasseurs de baleines et d’utopie. S’immerger dans les bains chauds de la révolution démocratique fait certes envie, surtout vu du cœur de notre hiver sécuritaire.

Il faut s’imaginer les 25 « simples citoyens » qui vont plancher sur la constitution idéale. Le souffle de l’humanité devrait se retenir. Où l’on verra probablement qu’il n’est pas difficile de faire mieux que toutes les figures de pseudo-démocraties qui se sont déclinées jusqu’ici sur les cinq continents.

Cet article se voudrait un appel à qui aurait plus d’informations sur cette extraordinaire histoire islandaise. On peut écrire à l’auteur : michelsitbon@gmail.com Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , ou moi-même, et je relayerai avec plaisir.

Depuis le samedi 27 novembre, l’Islande dispose d’une Assemblée constituante composée de 25 simples citoyens élus par leurs pairs. Son but : réécrire entièrement la constitution de 1944 en tirant notamment les leçons de la crise financière qui, en 2008, a frappé le pays de plein fouet.

Depuis cette crise dont elle est loin d’être remise, l’Islande a connu un certain nombre de changements assez spectaculaires, à commencer par la nationalisation des trois principales banques, suivie de la démission du gouvernement de droite sous la pression populaire. Les élections législatives de 2009 ont amené au pouvoir une coalition de gauche formée de l’Alliance (groupement de partis composé des sociaux-démocrates, de féministes et d’ex-communistes) et du Mouvement des Verts de gauche. C’était une première pour l’Islande, tout comme la nomination d’une femme, Johanna Sigurdardottir, au poste de Premier ministre.

Très vite, le nouveau gouvernement se trouve face à un problème épineux : le règlement aux Pays-Bas et au Royaume-Uni d’une dette de 3,5 milliards d’euros suite à la faillite d’Icesave, banque en ligne dont les opérations étaient tournées principalement vers ces deux pays. Sous la pression de l’Union européenne, à laquelle les sociaux-démocrates souhaiteraient adhérer, le gouvernement fait voter en janvier 2010 une loi autorisant ce remboursement, ce qui reviendrait, pour chaque Islandais, à débourser pendant huit ans une somme d’environ 100 euros par mois. Mais le président de la République refuse de ratifier la loi, dont le texte est alors soumis à un référendum. À plus de 93%, les Islandais votent contre le remboursement de la dette (6 mars), et depuis le problème reste en suspens.

C’est dans ce contexte que l’Islande décide de modifier sa constitution, qui en fait n’a jamais été vraiment rédigée : lorsqu’en 1944 la république avait été proclamée, on s’était contenté de recopier dans les grandes lignes la constitution du Danemark, pays dont l’Islande dépendait depuis plusieurs décennies, en remplaçant simplement le terme de “roi” par celui de “président de la République”. C’est donc une nouvelle constitution qu’il s’agit d’écrire entièrement, et pour cela on a décidé de faire confiance au peuple souverain. Il y a eu d’abord un appel à candidatures (tout le monde pouvait se présenter à l’exception des élus nationaux, à condition d’avoir dix-huit ans révolus et d’être soutenu par au moins trente personnes) auquel ont répondu 522 citoyennes et citoyens. C’est parmi eux qu’ont été élus les 25 constituants.

Ces derniers commenceront à se réunir à la mi-février et rendront leur copie avant l’été. Parmi les propositions qui reviennent le plus souvent, on peut noter la séparation de l’Église et de l’État, la nationalisation de l’ensemble des ressources naturelles et une séparation claire des pouvoirs exécutif et législatif.

Certes, l’Islande n’est qu’un petit pays d’environ 320 000 habitants. Elle donne cependant là une belle leçon de démocratie aux grands États dont la France : songeons que, dans notre pays, la réforme constitutionnelle de 2008 a été entièrement rédigée à l’Élysée, et que les parlementaires ne l’ont adoptée qu’à deux voix près après avoir été soumis pendant des semaines à des pressions intolérables de la part du chef de l’État.

[Source : truks en vracs ; CADTM]

http://www.parisseveille.info/quand-l-islande-reinvente-la,2643.html

— 
« Ceux qui produisent tout n’ont rien et ceux qui ne produisent rien ont tout » Alexandre Jacob-1905

 

Trouvé sur Bellaciao

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Résistances
commenter cet article
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 19:56

En cette veille de Noël, je ne peux que rediffuser cette lucide analyse de l'Abbé Pierre sur les causes de la violence.

 

Cette violence et sa répression arrangent tellement le pouvoir en place qu'elle va exploser, se répandre, et répondre à la violence légale tous les jours un peu plus sauvage. Maintenant que la Loi, dans ce pays, ne s'appuie plus sur la Justice ( Loppsi2 ), nous pouvons craindre les pires dérives.

 

Une interview que je ne connaissais pas, où notre très regretté Daniel Balavoine renvoie dans les cordes un visionneur assidu de la première chaîne...
Laurent Cabrol, évincé, depuis, de la télévision, pousse, en ce début d'année 2009, un coup de gueule contre la conditionnement médiatique sur le "réchauffement climatique". Il est dans le juste. Nous noterons que les hivers rudes s'accumulent, que l'été dernier n'a pas été chaud, hormis une quinzaine de jours... Bref, la théorie réchauffiste s'effondre...
PPDA comme vous ne l'avez jamais vu, et qui exprime son sentiment profond sur son employeur... Un grand moment.
Nous ne verrons pas cela avec les sionistes actuellement au pouvoir... Donc, un petit moment nostalgique de quand la France était encore un pays souverain..
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Résistances
commenter cet article
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 20:54

larzac_carda-20599.jpg

Préparez vos bâtons de pèlerin, à mon signal. Un nouveau combat, encore plus important que celui d'il y a 40 ans, s'impose.

 

En effet, les principales prospections de gaz de schiste, dont nous avons vu les effets désastreux de l'exploitation avec le documentaire américain Gasland, se dérouleront dans cette région mythique. Nous ne pouvons laisser condamner l'écosystème de ce pays par les bâtards qui gouvernent la politique sociale, économique et environnementale.

 

Nous devons faire front commun. Il ne s'agit pas de notre avenir, ni de celui de nos enfants. Il s'agit désormais de notre présent.

 

José est entré en action...

 

Ce combat sera celui de notre vie. Il focalisera la lutte contre le Nouvel Ordre Pollueur et Destructeur Mondial.

 

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Résistances
commenter cet article
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 18:50

Hier soir, alors que je passais la soirée chez un ami, j'ai pris l'album "SOS météores" pour aller me coucher, histoire de lire 2 ou 3 pages avant de m'endormir... En ce moment, aucune insomnie, je n'ai donc pas dépassé les deux pages.

 

C'est le titre qui m'a attiré, mais aussi autre chose. Alors que l'ami me proposait une autre BD, je lui ai dit, "non, non, c'est celui-ci qu'il me faut"...

 

Et pour cause, voici la première page de dessins :

 

blake_t8.jpg

 

Comme c'est malheureusement impossible à lire, voici un agrandissement du bandeau supérieur.

 

blake-1.jpg

 

Faut de bons yeux, alors voici le texte central :

 

Depuis de longs mois, des phénomènes météorologiques d'une alarmante ampleur sévissent sur toute l'Europe occidentale, bouleversant la vie de millions d'hommes. Après un hiver long et meurtrier, le dégel a enfin commencé. Hélas! La fonte des neiges, aggravée par des pluies torrentielles, a amené une nouvelle calamité : L'inondation!

Et les eaux montent, montent inexorablement!...

 

Etrangement d'actualité, me direz vous, sauf que cette BD, de la série Blake et Mortimer, par Edgar P Jacobs, date de 1959.

 

On voit, dans les coupures de presse, autour du texte central, " Les taches solaires seraient à l'origine du mauvais temps"... "La bombe H"... 

 

Cela relativise un peu nos peurs actuelles, non?

 

N'oublions pas que quelques années avant 1959, sévissaient les plus terribles hivers depuis un demi siècle, dans le minimum solaire des alentours de 1955.

 

Tout ceci pour appuyer un peu où ça fait mal. Aucune donnée, je dis bien aucune, ne nous permet de dire avec certitude que nous allons vers un basculement violent au niveau climatique. Nous sommes dans un creux d'activité solaire, certes, un creux situé après 50 ans de forte activité de l'astre central.

Ce creux va engendrer des hivers extrêmement froids. celui que nous connaissons actuellement, en avance, ne va pas se calmer. Le froid et la neige sont encore au rendez vous pour les prochains jours. Le redoux n'aura peut-être pas lieu avant mai ou juin. Peut-être, car en matière de climat, prétentieux celui qui peut prédire.

 

Mais tout cela est tout à fait naturel, il n'y a absolument rien d'extraordinaire à cette période actuelle. L'extraordinaire était les 50 dernières années, exceptionnellement douces et bienfaisantes de part la forte activité solaire.

 

Lorsqu'on étudie les cycles climatiques terrestres, nous comprenons que les époques "chaudes" sont les exceptions. La Terre, en général, est une planète froide, voire glaciale. Nous vivons, depuis 8000 ans, dans une période chaude, interglacière. Mais ce sont bien les périodes glacières qui sont "normales", sur Terre.

 

Notre société, cette civilisation, s'est développée avec le réchauffement climatique, engendré par un cycle commun de la Terre et du Soleil, des autres planètes aussi. Tout est question de distances, d'équilibre, de fragile équilibre.

 

Aujourd'hui, cette phase de réchauffement est visiblement sur sa fin. Visiblement, car il faut encore attendre pour confirmer cela.

 

Ce qui est certain, comme d'habitude, c'est que les gens bien informés profitent de tels changements pour avancer leurs pions, en créant la peur, la panique, face à des choses naturelles.

 

Hors, les choses sont relativement simples. Un refroidissement climatique est en cours, visiblement. Pour s'en prémunir, il faut restreindre la surface vitale, réduire les ouvertures vitrées, trouver des moyens de chauffages alternatifs ( les despotes actuels vont faire en sorte que l'énergie de base soit inabordable ). Il faut faire des réserves alimentaires car les cultures vont avoir un rendement bien inférieur. 

Il faut aussi changer ses habitudes, car nous allons changer d'environnement. Moins se chauffer et plus se couvrir, échanger nos chaleurs corporelles, Beaucoup plus mâcher notre nourriture pour en tirer le maximum de force.

 

La survie ne passera pas par autre chose que de l'adaptation à la réalité et non une anticipation abusive basée le plus souvent sur des délires physiques ou spirituels. L'humain n'a jamais survécu en se courbant et en invoquant un Dieu illusoire. Il a survécu en s'adaptant physiquement à une situation concrète.

 

Le concret, actuellement, est une baisse générale des températures, une diminution des réserves alimentaires et une aggravation de la pression des puissants.

 

Pensez à tout cela sérieusement.

 

Il n'est en rien inutile de prier, bien au contraire. La nourriture de l'Esprit est tout aussi importante que celle du corps. Mais ne négligez pas ce dernier.

 

C'est lui, le temple...

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Résistances
commenter cet article
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 06:53

Message donné par l'Archange Saint Michel à Ned Dougherty, le 1er décembre 2010 à 10 h 10, à Southampton Pines, East Quogue, NY.

Venez et voyez ! Les menées diaboliques des tenants du nouvel ordre mondial sont sur le point de mettre en vrille les économies du monde. C’était le plan de cette entité sinistre depuis de nombreuses années.

P
ar désespoir et parce qu'ils n'ont pas vu les plans de leur propre calendrier se concrétiser, ils sont maintenant en train de mener un plan suicidaire de destruction des économies du monde pour leur unique profit, et même de prendre davantage de responsabilité dans le pouvoir et le contrôle du mal sur l'ensemble de l'humanité.

Cette tentative désespérée de leur part ne peut réussir temporairement que dans leur esprit, parce que beaucoup d'entre vous sont éveillés et ont conscience du mal qu'ils ont perpétré sur l’humanité. Pour vous, et pour ceux d'entre vous qui sont voyants selon le plan de Dieu, s’en dévoile la connaissance, afin que vous parveniez à un niveau plus élevé de sensibilisation aux activités de ces marchands de peur.

Ils tentent de manipuler l'ensemble des ressources du monde, y compris l'eau potable, les ressources alimentaires, énergétiques – toutes les ressources que le Père a prévu pour la subsistance de toute l'humanité, et certes pas pour être utilisées comme les instruments de gens cupides et corrompus qui ont fait allégeance au mal afin de mettre en esclavage sur terre l'humanité toute entière.

Vous devez comprendre que ces promoteurs du nouvel ordre mondial ne réussiront pas dans leurs plans en raison de la prise de conscience que beaucoup d'entre vous transmettent à vos frères et sœurs, mais surtout, parce que le Père Céleste est en train de guider Ses enfants jusqu’à cette nouvelle période où prendra place la transition qui purgera la planète Terre de toute la cupidité et de la corruption – de sorte qu'une nouvelle ère, l'Ere de Paix et d'Amour, sera inaugurée pour l'ensemble de l'humanité qui bénéficiera des grâces que le Seigneur a toujours voulues pour Ses enfants.

Dans l'intervalle, il est nécessaire pour vous d'être toujours attentifs aux plans du Malin et de ses sbires d’ici-bas, qui tentent de vous asservir tous à travers les difficultés économiques et, par la limitation des ressources du monde, de mettre beaucoup d’entre vous dans une situation extrêmement difficile, de sorte qu'ils puissent vaquer à leurs plans de domination et de contrôle.

N’ayez pas peur, car vous allez voir comment la transition prévue par le Père s’accomplira au cours de cette période difficile pour toute l'humanité. Il est important que vous compreniez et mettiez en œuvre la puissance de vos prières en ces temps car ce n’est que par elle que vous serez en mesure d'aider le pouvoir de l'Esprit Saint à réaliser la transformation globale nécessaire pour ouvrir la voie aux Cieux Nouveaux et à la Terre Nouvelle.

Donc, organisez-vous dès maintenant en économisant vos ressources disponibles, en instruisant les membres de votre famille et de vos amis pour les préparer à la période difficile à venir, et en travaillant par la puissance de vos prières à la défaite du mal du monde. Car la puissance de l'Esprit Saint, comme l’a décrété le Père Céleste, l'emportera sur tout le mal qui se déroule actuellement, et le démon lui-même sera jeté en enfer pour une période de mille ans, et la vérité des anciennes Écritures prévaudra en ces temps modernes.

Préparez-vous maintenant car le temps est court.

 

Source

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Résistances
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 23:00
 Partie2 – Partie3 – Partie4 – Partie5 – Partie6
Trouvé sur NOT
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Résistances
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 21:48

Les banquiers et les assureurs ont déclaré

la guerre aux citoyens du monde entier:

Défendons notre Droit à la vie !

Guerre mondiale des peuples

contre les escrocs de la Finance.

Par eva R-sistons à l'intolérable

 

 

 

Mes frères, mes soeurs en humanité,

chers citoyens du monde,

relayez cette lettre ! Elle doit circuler partout...

 

J'écrivais il y a plusieurs mois sur mon principal blog http://r-sistons.over-blog.com : "A la mondialisation financière doit répondre la mondialisation des luttes". D'ores et déjà, via Internet, les réseaux sociaux, l'usage des SMS etc,  elles doivent se mener dans le cadre de l'Union Européenne, confrontée aux mêmes fléaux :  Exigences du FMI, via Strauss-Kahn (faux socialiste et vrai ennemi des peuples), agences de notation, spéculations insensées sur des Etats exsangues, prêts accordés à des taux usuriers...

 

banque-DETTE-TB-j.jpg 

 

La situation, d'abord :

 

Les Méga-Banques ont pris le contrôle des politiques menées dans le monde. Je ne traiterai pas, ici, des pratiques des traders fous, de la création de bulles, etc. J'irai droit au but : La dette. Les banksters prêtent de l'argent à partir de rien (c'est une imposture !), et elles encouragent l'endettement, pire encore, elles fabriquent des dettes frauduleuses, non remboursbles, menaçant tous les pays les uns après les autres. Bref, pays et citoyens sont ruinés, ou sur la voie de l'être. La zone euro risque d'éclater, les économies risquent de s'effondrer.

 

En prenant la tête du FMI, Strauss-Kahn l'a boosté: L'influence de cet organisme carnassier devient tentaculaire. Or, le FMI a ruiné des Etats du Tiers-Monde, en les asphyxiant avec des taux usuriers et en imposant des politiques d'austérité agressives. Et maintenant, il s'en prend à l'Europe et aux Etats-Unis ! Au menu: Des sous, des milliards en fait pour les Banques, et l'austérité drastique, les sacrifices pour les citoyens de base : Postes de fonctionnaires supprimés,  retraites, allocations et salaires amputés, et tout cela pour engraisser des banksters d'une cupidité maladive !  Le prétexte: Relèvement de l'économie, un faux prétexte relayé par les Médias aux ordres des puissances financières.

 

Concrètement, des milliards de citoyens sont pris en otage. Il s'agit, à partir d'une dette folle, du plus grand hold-up de l'Histoire de l'humanité ! Et ce hold-up frauduleux s'accompagne d'un contrôle total de tous les leviers politiques, industriels, médiatiques, etc, et même ... des populations !

 

L'Europe d'aujourd'hui est le "machin" (de Gaulle) des banques, et cette U.E. est-elle même le tremplin du Nouvel Ordre Mondial  en gestation, véritable future dictature planétaire des Méga-Banques. Au programme des banksters: Endettement maximum, juteux pour eux, contrôle total des pays et des populations, crises, pandémies et guerres permanentes réductrices de population, main-mise sur la Santé, l'Education, etc, destruction de toutes les conquêtes sociales et de toutes les libertés...

 

Et aujourd'hui, les Banksters exercent des ravages dans tous les domaines : Neutralisation des citoyens et de la démocratie, destruction des nations souveraines, des Etats, de la politique, de l'économie réelle,  des protections sociales, des services de base, des dépenses publiques, des retraites, des postes de fonctionnaires, des budgets nationaux, des lois, du Droit, de l'indépendanec des Médias, et puis guerres  économiques tueuses d'emplois,  restrictions de dépenses d'infrastructures, surveillance de tous les citoyens considérés comme des terroristes potentiels,  création de nouveaux impôts et de nouvelles taxes (plus discrètes)...

 

banksters.jpg 

 

Cibler les Banksters

et les gangsters de l'Assurance

 

Les Etats, les peuples, les Elus, les Médias, sont pris en otage.  Et les Méga-Banques ne sont pas seules responsables : Les Assurances le sont tout autant. Notre combat doit être double: Contre les banksters et contre les gangsters de l'Assurance privée. Une guerre sans merci doit être déclarée à ces prédateurs sans scrupules qui ont pris en otage les peuples et qui organisent  pan  par pan leur appauvrissement (par exemple, fin de la retraite solidaire par  répartition). C'est un véritable génocide contre l'humanité toute entière ! Même la médecine naturelle est en voie d'interdiction,  comme  d'ailleurs  l'alimentation saine, de nos potagers par exemple ...

 

Les dirigeants de ces Organismes, Banques, Assurances, Institutions comme le FMI ou la BM, doivent être mis hors d 'état de nuire. Il existe des Tribunaux de Nuremberg ou de la Haye pour les criminels, il est temps d'obtenir qu'eux aussi ne soient plus les otages de l'Occident, donc qu'ils ne jugent plus seulement les assassins de Juifs ou, de manière scandaleuse, des dirigeants serbes qui ont été attaqués par des puissances coloniales et qui ont défendu, légitimement, leur pays... Ces Tribunaux au service de l'Occident doivent, pour être crédibles, juger les vrais auteurs de crimes de guerre ou contre l'humanité, comme les Bush, les Rumsfeld, les Cheney, les Blair, les Rockefeller, les Rothschild, les Kissinger, etc, ou, désormais, les dirigeants des Grandes Banques, les Méga-Assureurs, ou les Maîtres du Monde, et même les responsables de multinationales du Pétrole, de la Chimie, de l'Agro-Alimentaire, de la Pharmacie, de l'Armement (je viens d'apprendre au sujet d'une grosse société pétrolière française particulièrement opaque, qu'on ne sait même pas vraiment dans quel pays elle opère ! Et lorsqu'on sait, pour ces multinationales, ce que valent la vie des autochtones, des indigènes, etc, il y a de quoi être effrayé !).

banquedemain.jpg


Peuples contre banksters

et gangsters de l'Assurance.

Comment les empêcher de nuire ?

 

Merci à Cantona d'avoir utilisé son nom pour diffuser une idée essentielle: C'est de l'intérieur qu'on peut venir à bout d'un Système assassin, en informant d'abord, ensuite en le coulant par des initiatives intelligentes. Sur mes blogs, j'ai toujours défendu, comme le formidable blogueur ASPETA, l'idée suivante: Ne dépensons pas, pensons... Les manifs, "Ils" en rigolent. Et même les Syndicats nous divisent pour désamorcer la force du mouvement de revendication d'une autre société (je dirais vraiment républicaine, avec les idéaux de liberté, d'égalité, de fraternité, donc société humaine, éthique, juste..). 

 

Nous devons, à mon avis, faire plusieurs choses. Certes, l'idée que deux millions de citoyens marchent sur Bruxelles, est bonne. Mais il y a mieux, et Cantona l'a compris: Il faut vider les Banques, les priver de leurs moyens de nuire aux peuples. Pour mettre l'argent où ? Voici deux pistes: Les Banques solidaires comme la NEF, ou les banques islamistes, éthiques, elles, et attachées à promouvoir le travail, la création d'entreprise, plutôt que le capital moderne, parasite...

 

Ensuite, si nous voulons acheter un bien, patientons, économisons d'abord, et achetons ensuite. Alors, nous priverons les banques de leurs pratiques mafieuses, créant des dettes illimitées, et onéreuses, nous étranglant. Et puis, recentrons nos existences sur l'essentiel, vivons simplement, recherchons le qualitatif plutôt que le quantitatif (l'accumulation de biens), préférons le troc de biens, de services, orientons-nous vers l'économie solidaire et plus généralement, redécouvrons les vertus du lien social, de la solidarité...

 

Et puis, nous devons refuser de payer les dettes, ces intérêts qui s'accumulent et ne seront jamais remboursables, d'ailleurs, en dépit des sacrifices toujours plus consentis par les citoyens de base. Faisons comme l'Argentine, qui s'en est sortie en annulant elle-même sa dette !

 

Il y a une manière intelligence de combattre efficacement. Sans nous, "Ils" ne sont rien. Montrons-leur notre pouvoir, en changeant nos modes de vie, nos projets, nos besoins, nos orientations, et privons-les de leurs instruments mortifères d'asservissement... Alors, nous aurons vaincu un Système inique, prédateur, assassin, qui de surcroît hypothèque l'avenir de nos enfants, de nos descendants.

 

Je suis d'accord pour prendre la tête, avec Cantona et avec d'autres, de ce combat VITAL pour les peuples, et pour l'avenir même de l'humanité, et de mettre ma voix, plus forte et plus efficace que ma plume, au service des citoyens spoliés.  

 

Cantona, le combat commence ! Tous ensemble... Et finalement, peut-être la crise est-elle l'occasion historique de changer les choses ? 

 

Eva R-sistons

http://r-sistons.over-blog.com

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Résistances
commenter cet article