Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 16:17
Une fois ne sera pas coutume, c'est certain, mais cet article de Libé vaut la lecture. Merci à la journaliste.

PORTRAIT - Il est le papa du bébé enlevé. Le papa du «petit Diango», ce nourrisson de deux jours subtilisé à la maternité d’Orthez, et retrouvé vingt heures plus tard à quelques kilomètres de là, au domicile de sa ravisseuse. Il est aussi cet homme aux joues mangées par une barbe brune, et aux traits tirés par une nuit d’angoisse, qui déclarait à la presse: «cette femme a plus besoin d'un accompagnement psychologique digne de ce nom que de quatre murs avec une gamelle tous les jours», et se prononçait contre le port du bracelet électronique pour les nouveaux-nés.


«Ca leur a fait une drôle de pirouette, aux journalistes qui arrivaient avec le truc tout prêt dans la tête», se marre-t-il une semaine après. Sébastien Delgado a un peu pratiqué les médias. Il a travaillé un an à TLT, la télé locale toulousaine. Il connaît la chanson. N’empêche qu’il a quand même eu un peu de mal à supporter «cette transe», les caméras braquées, les micros tendus, pour une image, une déclaration. «je me suis pointé et je leur ai dit, d’accord, je joue le jeu, mais d’abord on se sert la main et on se présente. On est quand même des êtres humains». Il a donné une conférence de presse pour éviter que la meute ne vienne faire le pied de grue devant chez lui. Ensuite, il s’est mis à filtrer les appels. Il a hésité avant d’accepter le principe du portrait, a voulu comprendre le pourquoi de la démarche. Il a finalement dit d'accord «pour faire passer un message».

«Je me suis rendu compte que mon discours a vraiment percuté, je reçois des coups de fil dans tous les sens, explique-t-il. Les gens sont heureux d’avoir entendu ça. Parce que ça aurait été normal que j’arrive le poing levé, en demandant qu’on l’envoie au bûcher. Les gens devant leur télé s’attendent à ça, à voir ce que tout le monde valide. Ceux qui m’appellent, c’est parce que ça les a touché dans leur moi profond, qu’eux aussi aimeraient penser différemment». Sa compagne, Alexandra, est sur la même ligne. Dès le jour des retrouvailles, le souffle encore coupé par l’émotion, elle esquissait le «message» de Diango, celui de «la solidarité et l’amour» triomphants. Après coup, elle préfère par contre ne pas assister à l’entretien, s’éclipsant avec le bébé et leur fille aînée, Amaïa, cinq ans, et laissant le soin à Sébastien de renouer les fils de l’événement.


Il reçoit donc seul chez lui à Biarritz, n’offre pas de café, puisque personne n’en boit à la maison, précise dans la foulée que la famille a également renoncé à la télé, et propose un thé vert qu’il sert dans une théière ébréchée, sur la toile cirée rouge du salon. Il a toujours cette barbe drue qui lui donne des airs de Tchétchène en villégiature. Mais le regard est serein et posé, et il a le sourire facile. Derrière lui, au mur, un mobile en carton proclame «bienvenu à Diango», encadré de deux bavoirs immodestes qui prétendent «mon papa est le plus beau», «ma maman est la plus belle».


L’histoire finit bien. Il peut se permettre d’être magnanime, et ne se privera pas. Il le reconnaît et ne préfère même pas imaginer un autre scénario. Après réflexion, il a décidé de se porter partie civile. Essentiellement pour pouvoir rencontrer «cette dame, Dominique», celle qui s’est introduite dans la chambre d’Alexandra pendant qu’elle était sous la douche, et leur a volé Diango. «C’est viscéral, explique-t-il. Elle a passé 20 heures avec mon bébé, c’est beaucoup, je veux sentir s’il y a du vice chez elle, ou si ce n’est que de la détresse. Je veux voir sa gestuelle, comment elle se comporte, comment elle bouge. Pour m’apaiser».

La détresse, Sébastien Delgado connaît. Il a vingt ans quand sa mère se suicide. Les parents sont séparés depuis longtemps. Tout le monde vit sur la côte basque. Elle coiffeuse, lui à la tête d’un camping. La dépression maternelle s’insinue jusque dans les nuits de son enfance, il veille, protège les meubles pour ne pas qu’elle se blesse, appelle le samu quand vraiment ça va mal. Mais ce jour-là, justement, il est chez son père. Il se souvient du coup de fil des gendarmes, «47 secondes». Il dit qu’il a beaucoup travaillé sur le pardon. Qu’il est rentré dans la colère, la rancœur et la violence, et que ces chemins ne l’ont pas épanoui. Que c’est trop facile de s’appuyer sur sa souffrance, surtout quand elle est légitime. Il dit qu’il sait ce que peut générer le manque d’amour. «Et cette femme, c’est même plus un manque, c’est un vide, c’est un gouffre».


Eric, son cousin, ne s’étonne pas de la réaction du couple : «Il a cette capacité à se projeter dans l’autre, à se mettre à sa place. Il est capable de faire face aux évènements douloureux avec cette humanité qui est parfois assez surprenante, même pour ses proches». N’empêche, le choc a été rude. Et la tentation de la protection et du repli a quand même pointé son nez. «Le lendemain, il m’a appelé, il s’en voulait parce qu’il était allé faire trois jeux de clés, alors que d’habitude, ils ne ferment jamais rien, ni la voiture, ni la maison».


Pourtant, l’ouverture, c’est un peu sa devise, à ce père là. Ne rien laisser filer, ni personne, goûter à tout, quitte parfois à se brûler. C’est d’ailleurs par les cuisines, que Sébastien débute. Lycée hôtelier de Biarritz. Il apprend la mayonnaise et les pièces montées, en même temps qu’il s’enthousiasme pour l’image et la vidéo. Ces deux passions en tête, il tente sa chance à Paris, décroche un plan pour faire le cuisto chez les Inuits pendant le tournage d’un documentaire, enchaîne les petits boulots, tâte un peu de la caméra avec sa bande, ouvre quelques caves à des clodos, puis s’en retourne au sud. Il rencontre Alexandra par hasard. Elle est alors prof de danse orientale. Elle deviendra conseillère en biocoop, et aimerait se lancer dans le langage des signes. La famille n’est pas riche, loin de là, mais Sébastien affirme faire ce qu’il aime : depuis son retour à Biarritz, il a fondé Kalage, une association de production vidéo. Il vit avec 750 euros par mois, partage la maison avec son frère, et souhaite surtout que sa petite continue à vadrouiller pendant des heures avec les autres gamins de l’impasse. Pas question de laisser s’installer l’angoisse. Ca le désole déjà suffisamment de voir que la maternité d’Orthez parle désormais d’investir dans des équipements sécuritaires. «Ca me flingue que ça soit à cause de nous. Parce que moi, si dans neuf mois j’ai un autre gosse, je refais pareil et j’y retourne».


A 80 km de chez eux, cette maternité est réputée dans tout le département pour ses méthodes douces. Alexandra avait choisi de mettre au monde Diango sans péridurale. Elle a pu adopter la position qui lui convenait le mieux, et les parents avaient travaillé ensemble des postures «pour soulager le corps et faire passer l’énergie». Ils ont apprécié. Sébastien croit aux forces de la nature. Il ne reconnaît aucun dieu, mais se revendiquerait volontiers du chamanisme. Politiquement, il prône «la justesse des choses à travers l’amour». Il est lucide, il sait l’effet que peut produire ce genre de discours. «On passe pour un con, un perché mystique ou un prêcheur évangéliste». Tant pis, il assume. Tout comme il ne cache pas avoir fait intervenir un radiesthésiste en parallèle des gendarmes au moment de l’enlèvement. Ni avoir demandé à un ami énergéticien de venir soulager Alexandra afin de lui éviter d’avaler des calmants. Dans son entourage, dès que la nouvelle s’est propagée, des cercles de méditation se sont mis en branle, «pour vibrer dans le même sens», et envoyer des ondes d’apaisement à la ravisseuse.


Ca lui fait un drôle de paradoxe à gérer, à Sébastien, cette histoire. A l’évidence, le plan alerte enlèvement (il dit «alerte à Malibu») n’est pas précisément sa tasse de thé. Il est d’ailleurs convaincu que les gendarmes auraient de toute façon mis la main sur la femme en question. Du coup, il marche sur des œufs : «On est obligés de remercier, parce que c’est ce qui a permis de retrouver notre enfant, mais on ne veut pas cautionner ça». Juste avant Noël, il a organisé une cérémonie à leur image. Entourée de leurs proches, la famille est allée planter un olivier. Au pied de l’arbre, ils ont également enfoui le placenta de l’enfant. Un symbole. L’espoir d’avoir «enterré la peur». Pour le reste, la main est désormais à la justice.


Laure Espieu

 

Source

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 20:32

Je viens de découvrir ce très beau blog sur les arbres...

Vous y découvrirez les plus beaux arbres de France et plein d'infos sur eux, sur leurs vies, leurs migrations...
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 10:10

Trois semaines avant les fêtes, Greenpeace publie un guide « pour un Noël sans OGM ». Au menu : une liste des foies gras, saumons, truites, volailles, fromages et desserts. En vert, les aliments garantis sans OGM. On y retrouve tous les produits bio ainsi que quelques marques soucieuses de faire des efforts, telle la filière qualité de Carrefour pour les fromages, un certain nombre d’AOC (Appellation d’origine contrôlée), les marques Labeyrie, Le nôtre ou Picard surgelés pour les foies gras. En orange, les industriels de l’agroalimentaire qui assure vouloir exclure les OGM de leurs ingrédients sans pouvoir le garantir. En rouge, ceux qui ne peuvent certifier l’absence d’OGM ou n’ont tout simplement pas répondu aux questions de l’organisation écologiste, comme Fauchon, la marque de volaille Doux et de nombreuses marques de distributeurs. Point noir : quasiment toutes les marques de chocolat (Ferrero, Lindt, Nestlé...) ou de glaces (Danone, Häagen-Dazs, Mars…) sont particulièrement truffées d’OGM.

Rappelons que toutes ces informations ne figurent évidemment pas sur les étiquettes. « Majoritairement opposés aux OGM, les consommateurs n’ont donc pas la liberté de choisir entre des produits avec ou sans OGM et cautionnent ainsi malgré eux le développement de ces cultures dans le monde », commente Greenpeace, qui continue d’ailleurs de réclamer « un étiquetage obligatoire permettant au consommateur de savoir si les animaux ont été nourris ou pas avec des OGM. »


Télécharger le guide ici.

Trouvé ICI

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 09:30

Le blog de Pierrot

Une illustratrice de BD a décidé d'agir cette année pour les enfants qui n'ont pas la possibilité d'avoir des cadeaux et a trouvé un partenariat avec la Croix rouge et Orange.

Elle a créé un blog où, chaque jour, un dessinateur différent viendra déposer une planche de bd.
Le but, avoir le plus de visites possibles car le 24, le nombres de visites sera transformé en euros : une visite = 1, qui seront reversés à la croix-rouge pour acheter des cadeaux distribués aux enfants défavorisés.

Ça ne dure qu'un mois et c'est pour la bonne cause, alors, voici le lien pour que vous y alliez vous aussi : http://www.monbeausapin.org/

Et n'hésitez pas à renvoyer ce lien à vos contacts, à mettre le lien sur vos sites, blogs, bref, partout où vous pouvez, que les gens sachent et y aillent!
Merci de l'initiative d' Arthur & Par avance de votre générosité,
fraternellement ,

au service de la Lumière, Arabelle & Nagual

Trouvé ICI
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 09:15
J'ai découvert Isabelle en regardant les émissions Mystères diffusées dans les années 90 sur TF1. (diffusées sur le net).

Isabelle est une petite fille morte trop tôt et qui dialogue depuis des années avec sa maman grâce à l'écriture automatique. Cela s'adresse, bien entendu, aux gens ayant une assez large ouverture d'esprit. Car par delà les mots, cette histoire nous donne une autre dimension de la mort, et donc de la vie.

Je relaye le dernier message d'Isabelle, car cela donne du courage, du calme et de l'Amour. C'est donc obligatoirement "vrai".

Message du 13 décembre 2008


bonjour ... ma petite maman "tristounette" ! je sais ce que tu vis et suis de tout coeur avec toi !! cette période est très dure pour beaucoup d’entre vous et nous voudrions tant vous faire partager notre paix ... notre bonheur !! votre tristesse nous touche beaucoup ! nous ne sommes pas devenus insensibles ... loin s’en faut ! mais nous savons que vous devez passer par ces moments et nous savons aussi que vous "savourerez" d’autant plus les autres moments de paix .... de sérénité ... car ils viendront ... n’en doutez pas ... nos aimés !!! le temps vous semble long .. interminable ... mais après ! ... ce ne seront plus que des "battements de cil" dans votre nouvel horizon ! tenez bon !!! faites face ! restez les "capitaines courageux" du navire de votre vie ! essayez d’occulter les "strass et les paillettes" qui vous cernent et de revenir au coeur de noël ... de penser à nous ... que vous aimez tant ! ... et nous vous rendons cet amour au centuple ! nous vous aidons de toutes nos forces ... nous vous suivons de tout près ... si près !!! courage et confiance ... (maîtres-mots !) gardez votre liberté intérieure ... et remplissez la de tout ce qui est beau ... vrai ... pur ... ! toutes nos forces d’amour sont tendues vers vous ! je dirais même :de plus en plus !!! alors ... essayez de rester "au coeur de l’espérance" ( !) les temps "bénis" reviendront ... et le soleil vous paraîtra plus éclatant ... plus radieux !! que cela soit ... et cela sera !!
 haut les coeurs !
  car : "pour tracer un sillon droit .... attachez la charrue à une étoile !"
le 13 décembre 2008

Le site Isabelle
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 00:35
PARANO

Arrête de m'regarder comme ça
Arrête de m'surveiller, qu'est ce qu'il y a ?
T'as peur de quoi ?
Que j'dise la vérité
Que j'comprenne tes velléités

Arrête de m'écouter comme ça
Arrête de m'surveiller, qu'est ce qu'il y a ?
T'as peur de quoi ?
Que j'répande la rumeur
De tes mensonges, de tes leurres

Arrête de m'suivre comme ça
Arrête de m'surveiller, qu'est ce qu'il y a ?
T'as peur de quoi ?
D'une rébellion qui gronde
Que je rallie la fronde

Arrête de m'ficher comme ça
Arrête de m'surveiller, qu'est ce qu'il y a ?
T'as peur de quoi ?
Que je reste une anonyme
Qui dénonce à coup de rimes

Arrête de m'exploiter comme ça
Arrête de m'surveiller, qu'est ce qu'il y a ?
T'as peur de quoi ?
Que je vienne bousiller
Tes rêves de billets

Arrête de m'empoisonner comme ça
Arrête de m'surveiller, qu'est ce qu'il y a ?
T'as peur de quoi ?
Que je ne donne pas assez de fric
A tes lobbys pharmaceutiques


Refrain

Ton oeil ne m'fait pas peur
Tu n'as pas de prise sur moi
Etre d'esprit décapeur
Je me raille de tes lois



Anne Pagé
16 novembre 2008
Musique NettleSeed
A écouter sur :
http://nettleseed.free.fr/index.php?id=25

Un texte diffusé sur leposte.fr, alterinfo, qui résume bien la pensée de beaucoup.
A diffuser très largement.

Merci
Sucre
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 00:24

 Un jour, un fils dit à son père 'Papa, tu veux courir un marathon avec moi?' et le père dit "oui"
 Ils courent ensemble leur premier marathon.
Une autre fois, le fils redemande ¡¡ Papa, tu veux courir encore un marathon avec moi ? Et le père dit " oui, mon fils "
 Un jour, le fils demande à son père : "Papa, tu veux courir avec moi le Ironman"?
 Le Ironman est le thriatlon le plus difficile qui existe (nager 4km, faire du vélo pdt 180 km et courir 42 km)
 Et le papa dit 'oui"
 Le récit semble simple. jusqu'à ce que l'on regarde ces images fantastiques !!!!



Un grand merci à mon ami Fred pour m'avoir transmis cette vidéo et cette histoire.
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 11:34
Je vois qu'une femme ayant dans le coeur un immense Amour pour son prochain comme Joy, est elle aussi révoltée, pire, ou mieux : En colère. Comment y échapper ? Oui, comment y échapper quand on voit aux quatre coins du monde tant de souffrances, et... tant de souffrances nouvelles ? On nous vante toujours la "modernité". Mais de quelle modernité s'agit-il ? De celle qui réduit les possibilités de se nourrir à une population toujours plus nombreuse ? De celle qui utilise le maïs pour les biocarburants, préférant nourrir les moteurs des riches plutôt que le ventre des pauvres ? De celle qui, pour faire encore plus, toujours plus de profits, spécule sur les matières premières vitales pour l'humanité, quitte à en augmenter le coût et au risque d'affamer des populations entières ? De celle qui n'a pas d'argent pour les travailleurs, les retraités, ou les plus fragiles, mais toujours plus pour renflouer le Capital ? De celle qui dégraisse les individus, les flexibilise, les délocalise, les fait travailler sans discontinuer et jusqu'à épuisement ? Quelle civilisation est-ce là ? Pour moi, cette civilisation porte un nom : La barbarie. Oui, ceux qui votent les lois qui vont nous écraser toujours plus, sont des barbares.

Extrait d'un article d'EVA   http://r-sistons.over-blog.com/
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 23:28

Pour les détenteurs d'un blog "Over-blog", je viens de créer la communauté Anarchiste.

Voici l'adresse:

http://www.over-blog.com/com-1072190409/Anarchiste.html

Tous ceux qui partagent l'Esprit de liberté, d'égalité et de fraternité sont les bienvenus.

Nous vaincrons, car notre liberté se mesure à celle d'autrui et ne l'écrase pas.

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 22:50
L'alerte est sérieuse.

Le 11 septembre, c'est plus d'une dizaine d'exercices anti-terroristes, dont certains traitrant d'avions percutant des immeubles administratifs qui avaient lieu.

Ce 12 Novembre, un grand exercice sur des attaques radiologiques, avec déploiement de la force armée sur le sol des USA aura lieu.

A surveiller de près.

http://www.jp-petit.org/nouv_f/le_temps_de_tous_les_dangers.htm
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article