Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 07:23

J-F Kennedy & Abraham Lincoln Synchronicité

A part le fait qu'Oswald n'a pas tué Kennedy, tout est troublant...

 



Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 13:27
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 21:07

Merci à Shaka pour avoir réactivé ce dossier que je ne cesserais de porter en évidence.

 

Il y a, dans l'actualité, de sombres manoeuvres pour faire éclater les affaires pédophiles éclésiastiques, ce qui est une bonne chose. Mais il serait naïf d'en oublier que ces pratiques sont largement partagées par le grand monde qui nous dirige. Cela va loin, très loin.

 

Tout ceci est pour mettre en lumière dans quelle merde profonde nous sommes, tous, face à une élite corrompue par l'argent, le sexe et l'ignoble. Je n'ai pas de mot pour qualifier tout cela.

 

Mon entendement est largement dépassé.

 

L'enquête de Stan Maillaud est regroupée sur cette page :

 

http://www.dailymotion.com/playlist/x1dydg_ziril_reseaux-de-l-horreur#videoId=xefhxo

 

Cela fait suite (ou précède) à cette enquète, déjà diffusée sur le blog, de Karl Zéro.

 

 

 

 

Aussi, pour rappel, cet article sur le livre de Serge Garde, diffusé sur le blog en Février 2008.

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 05:21

alain.jpg

 

Alain Gossens alias KarmaOne, cocréateur du site Karmapolis a mis brusquement fin à ses jours parmi nous le mercredi 7 juillet 2010. Son absence brutale laisse auprès de sa famille et ses proches un vide que rien ne pourra combler. Rédacteur de chroniques historiques à la RTBF, scénariste occasionnel pour des créations théâtrales et courts-métrages, Alain était avant tout un journaliste d’investigation. La  guerre, la violence, l’injustice et la manipulation des masses comptaient parmi ses thèmes de prédilection, c’est donc tout naturellement qu’il a endossé la veste de correspondant judiciaire auprès de l’agence de presse Belga. Une expérience souvent difficile au sein d'une institution ingrate qui le payait au lance-pierre me disait-il, mais qui l'aura définitivement formé à son métier de journaliste. Il s’était également illustré comme pigiste pour les magazines le Vif l’Express, le Télémoustique et le Journal du Mardi, enquêtant sur des faits de société, notamment sur l’affaire Dutroux et l’hypothèse des réseaux pédophiles impliquant des personnalités politiques de premier plan. Une affaire qui aura profondément marqué son esprit, bien plus que je ne l’aurais imaginé. Alain Gossens était véritablement un précurseur, dans le sens où fut aussi parmi les premiers à écrire en toute ouverture d’esprit pour la presse écrite belge sur des sujets généralement délaissés par ses confrères de l’époque car considérés comme fantaisistes ou pire, conspirationistes. En 1997, il signera dans le Télémoustique un article sur le projet Haarp, un dossier qui marquera surtout un tournant dans sa carrière et lui vaudra plus tard une reconnaissance internationale grâce à l’Internet qui en était encore à ses balbutiements. Avec le temps, Alain était de plus en plus fasciné par les mystères de la conscience, cherchait à comprendre le sens de l’existence, de la mort aussi. Ce questionnement essentiel ne le lâchera plus et le conduira à créer le site Karmapolis ainsi qu'à collaborer plus tard avec des revues françaises, comme Nexus par exemple, plus en phase avec sa recherche existentielle. Alain était un conteur captivant, un homme passionné, tourmenté aussi, un être sensible et intelligent qui savait exprimer son univers émotionnel comme personne et auquel j’étais profondément attaché malgré nos coups de gueule chroniques. Il m’aura fallu 30 jours pour dire ta mort. Pour moi, tu resteras l'ami cher qui m’a accompagné ces vingt dernières années. Il me sera tout simplement impossible de t’oublier.

Bruno

 

 

Karmatoo ©  Karmapolis  - août 2010

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 10:39

BULGARIE - Tous ses propriétaires sont morts...

Vous pensiez que le nombre de la bête était le 666. Erreur: c'est le 0888.888.888. Tous les usagers à qui il a été attribué par la société de téléphonie mobile bulgare Mobitel sont morts, à tel point qu'il a été supprimé, et ne nuira plus.

En dix ans, ce sont trois personnes qui ont été victimes de la malédiction. Premier sur la liste, Vladimir Grashnov, ex-PDG de Mobitel, mort d'un cancer en 2001, à seulement 48 ans. Suivi du chef de la mafia bulgare, Konstantin Dimitrov, abattu en 2003 lors d'un passage aux Pays-Bas.

Une suspension temporaire qui dure

La dernière victime en date se nomme Konstantin Dishliev. Cet obscur agent immobilier, impliqué dans un trafic de cocaïne, a été abattu devant un restaurant en 2005. Depuis, la police a suspendu le numéro de téléphone, officiellement le temps de l'enquête.

Mobitel en aurait profité pour mettre définitivement hors d'état de nuire le numéro maléfique. Mais du côté de l'opérateur, c'est «no comment». Une petite montée de superstition?


Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 19:28

Une vidéo intrigante, pour moi, trouvée sur cet article de MECANOPOLIS qui vaut le détours...

 

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 10:19
Depuis 3 jours maintenant, Overblog subit une attaque très virulente sur les blogs, ce qui a pour conséquence de ralentir de nombreux affichages, voire même une interruption du service de temps en temps. Les provenances de ces attaques sont de différents pays mais essentiellement d'Italie.

"Nous sommes, depuis 3 jours, la cible d'une attaque de type DoS (déni de service) inédite par sa puissance. Nous sommes attaqués très régulièrement, nous avons donc un ensemble de protections qui permettent de ne pas dégrader notre service. Dans le cas présent, l'attaque a été si violente qu'elle a rendu indisponible l'ensemble de la plateforme pendant plusieurs heures !
 
Nous savons que les blogs visés font tous référence à la franc-maçonnerie et à une certaine élection qui doit se dérouler aujourd'hui, que les adresses IP utilisées sont localisées en Italie, et que celui qui a commandé cette attaque a mis des moyens financiers forcement très importants au regard de la technique employée. Il s'agit d'un acte de cybercriminalité grave, car pour tenter de rendre indisponible quelques blogs les initiateurs de cette attaque n'ont pas hésité à mettre hors service plus d'un million de blogs.

Nous nous sommes toujours fixé comme mission de permettre au plus grand nombre de s'exprimer librement. C'est cette liberté qui est attaquée aujourd'hui. Nous sommes fiers d'être aujourd'hui un outil de la démocratie, mais cela nous coute cher en efforts... "


Notre équipe technique s'efforce au maximum de maintenir le portail et les blogs depuis ces derniers jours. Nombre d'entre vous nous ont apporté leur soutien que nous apprécions. Nous vous remercions pour votre patience et votre compréhension.


Over-Blog

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 06:47
Mail reçu ce matin, de la part de Pat.

Mes amis,

C'est avec une immense tristesse que je viens vous faire part du décès de notre ami Jean Leveilleur.

Il avait décidé de réouvrir
son blog le 22 février pour nous délivrer un dernier message  et nous faire partager ses derniers mois.
Sa quête l'a mené sur des chemins douloureux et sans retour.

Jean était un homme chaleureux, plein d'énergie et d'amour. Son intelligence était vive et il savait nous ouvrir les yeux sur les dérives de ce monde.

Ses obsèques auront lieu mardi, en Belgique.


Joignons nos prières pour qu'il repose en paix.

Jean, tu vas nous manquer...

Pat

Paix à son âme.
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 18:58

Le gouvernement français questionne les USA au sujet de l’expérience secrète à Pont-Saint-Esprit avec du LSD dans les années 50

Rense.com, F. William Engdahl, 9 février 2010


      http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/9a/Pont_Saint_Esprit,_%C3%A9glise_Saint_saturnin_et_le_pont_m%C3%A9di%C3%A9val_sur_le_Rh%C3%B4ne,_France.jpg/280px-Pont_Saint_Esprit,_%C3%A9glise_Saint_saturnin_et_le_pont_m%C3%A9di%C3%A9val_sur_le_Rh%C3%B4ne,_France.jpgUn scandale diplomatique et politique qui pourrait avoir de graves conséquences pour les relations franco-étasuniennes est en train d’éclater. Il implique de nouvelles recherches sur la mystérieuse épidémie de « folie collective » dans une petite ville du sud de la France qui avait touché environ 500 personnes et provoqué cinq décès.


      Selon des sources étasuniennes fiables, le Bureau du renseignement et de la recherche du ministère des Affaires étrangères étasunien a reçu une demande d’enquête confidentielle de la part du bureau d'Erard Corbin de Mangoux (1), directeur de l'agence de renseignement français DSGE (Direction générale de la sécurité extérieure). Selon le rapport, l'enquête concerne un compte rendu publié récemment sur la complicité du gouvernement étasunien dans un mystérieux épisode de folie de masse dans le sud de la France, à Pont-Saint-Esprit en 1951.


      L'étrange épidémie a gravement affecté près de cinq cents personnes, provoquant la mort d'au moins cinq, dont deux par suicide. Depuis près de 60 ans, l’affaire de Pont-Saint-Esprit est attribuée soit à un empoisonnement à l'ergot, ce qui signifie que les habitants ont soit consommé du pain infecté par une moisissure psychédélique, soit été empoisonnés au mercure organique.


      En septembre 1951, des scientifiques avec le très estimé British Medical Journal impliquèrent rapidement ce qu'ils surnommèrent une « épidémie d'empoisonnement. » (2) Après avoir pensé initialement que la cause était du pain infecté, ils conclurent que la moisissure ne pouvait ni expliquer l'événement ni les maux qui frappèrent des centaines de personnes de la petite ville.


      Des scientifiques dépêchés sur les lieux depuis la compagnie de produits chimiques Sandoz à proximité de Bâle en Suisse, ont également indiqué que la moisissure était la cause, mais de nombreux autres experts n’étaient pas d’accords avec eux.


      Le temps passant, le mystère de l'épidémie ne fit que s'approfondir et aucune réponses ne fut jugée satisfaisante. Un livre de 2008 publié en France par le professeur Steven Kaplan sur l'affaire du pain, soulignait que le « mystère reste entier » et laisse toujours les scientifiques perplexes. (3)



Nouvelles révélations


      Un livre juste sorti aux États-Unis, qui décrit minutieusement des interviews de gens aujourd’hui retraités des services de renseignement étasuniens qui avaient une connaissance directe des événements français de 1951, allègue que la « folie collective » inexpliquée jusqu’ici dans la petite ville isolée était plutôt une expérience top secrète de la CIA, menée sous le nom de code Opération Span. L’Opération Span faisait partie du projet MK/NAOMI, un complément « ultra-top secret » au projet de triste notoriété MK/ULTRA.


      Le livre, A Terrible Mistake: The Murder of Frank Olson and the CIA's Secret Cold War Experiments (Une terrible erreur : L’assassinat de Frank Olson et les expériences de guerre froide secrète de la CIA), du journaliste d'investigation HP Albarelli Jr., expose que l’épidémie de Pont-Saint-Esprit en 1951 était le résultat d'une expérimentation d'aérosol de LSD secrète, dirigée par la top secrète Division des opérations spéciales de l'US Army à Fort Detrick dans le Maryland. (4)


      Albarelli note que les scientifiques qui ont émis les fausses explications de couverture du pain contaminé et/ou de l'empoisonnement au mercure pour détourner de la véritable origine des événements, travaillaient pour la compagnie pharmaceutique Sandoz, qui à l’époque fournissait du LSD secrètement à la fois à l'US army et à la CIA pour la recherche.


      Un journal français écrivait à l'époque des événements bizarres : « Ce n'est ni du Shakespeare, ni de l’Edgar Poe. C’est hélas la triste réalité tout autour de Pont-Saint-Esprit et de ses environs, où se déroulent des scènes d'hallucinations terrifiantes. Ce sont des scènes tout droit sorties du Moyen Âge, des scènes d'horreur et de pathos, pleines d'ombres sinistres. » Le magazine étasunien Time, dont l'éditeur Henry Luce était étroitement lié aux activités de propagande de la CIA dans les années 50, écrivait : « Parmi les affligés, grandissait le délire : les patients se débattaient sauvagement sur leur lit, en hurlant que des fleurs rouges s’épanouissaient sur leur corps, que leurs têtes se transformaient en plomb fondu. L’hôpital de Pont-Saint-Esprit a signalé quatre tentatives de suicide. »


      Comme le note Albarelli, un site Internet du ministère de la Justice sur les dangers du LSD signale que, dans le début des années 50, « La compagnie Sandoz Chemical alla jusqu'à promouvoir le LSD comme possible arme secrète de guerre chimique pour le gouvernement étasunien. Le principal argument de vente était qu'une petite quantité dans les réservoirs d'eau ou pulvérisée dans l'air pouvait désorienter et rendre psychotique les soldats d’une compagnie entière en les laissant inoffensifs et incapables de se battre. »


      Albarelli affirme que la CIA a fait un accueil favorable à un certain nombre de propositions de scientifiques étasuniens concernant l’introduction d'une grande quantité de LSD dans le réservoir d'une ville de taille moyenne à grande, mais, selon les responsables de l'ancienne agence, « l'expérience n'a jamais été approuvée à cause du nombre imprévu de morts lors de l'opération en France. »


      En fait, Albarelli avait découvert autrefois des documents secrets du FBI qui révélaient que, un an avant l'expérience de Pont Saint-Esprit, la Division des opérations spéciales de Fort Detrick avait pris pour cible le réseau du métro de New York pour une expérience similaire. Une note de service d’août 1950 du bureau déclare, « Les expériences de guerre biologique qui devaient être menées par des représentants du ministère de l'Armée dans le réseau du métro de New York en septembre 1950, ont été reportées sans fixer de date. » La note de service se poursuit en citant les préoccupations du FBI au sujet de « l’empoisonnement des plantes alimentaires » et « l'empoisonnement des réserves d’eau » des grandes villes des États-Unis. (5)


      Lors d’un entretien avec l’auteur [William Engdahl], Albarelli a décrit comment lui sont apparus les détails choquants des programmes secrets de la CIA avec les drogues : « Mon premier tuyau fut un document de 1954 de la CIA qui détaillait une rencontre entre un responsable de la compagnie chimique Sandoz (les producteurs de LSD) et un agent de la CIA, dans laquelle « le secret de Pont Saint-Esprit » était référencé. Le responsable de Sandoz poursuivait en disant : « Ce n'était pas du tout l'ergot. » (6)


      Albarelli dit avoir obtenu ensuite par l'intermédiaire de la Loi sur la liberté de l’information un rapport de 1955 partiellement expurgé de la CIA, intitulé A CIA Study of LSD-25 (Une étude du LSD-25 par la CIA). « Ce rapport apparemment très complet contient des informations détaillées sur la fabrication, la fourniture et l’usage du LSD et des produits du type LSD dans le monde. Cependant, la section sur la France et Pont St Esprit avait été presque entièrement censurée. » Albarelli a demandé une copie intégrale, mais les responsables de la CIA ont refusé de lui en fournir une. (7)


      Il continue : « Puis je suis tombé sur une lettre écrite par l’agent du Bureau fédéral des narcotiques qui travaillait secrètement pour la CIA ; c’était George Hunter White qui dirigeait le poste de la CIA à New York de 1951 à 1954. La lettre de White référençait l’expérience de Pont St Esprit. À ce stade, après cinq ans d’enquête, j'ai commencé à interviewer d’anciens biochimistes de l'armée. Ils sont devenus très évasifs et ont refusé de parler de leur travail en France. Finalement, deux anciens employés du renseignement ont confirmé que l'expérience avait eu lieu sous les auspices de la Division des opérations spéciales de l’armée et avec un financement de la CIA. » (8)


      En dernier lieu, a expliqué Albarelli, « on m'a donné un document non daté de la Maison Blanche, faisant partie d'un fichier plus volumineux qui avaient été envoyé aux membres de la Commission Rockefeller formée en 1975 pour enquêter sur les abus de la CIA. Le document contenait le nom d'un certain nombre de ressortissants français qui avaient été employés secrètement par la CIA, et faisait directement référence à l’"incident de Pont Saint-Esprit", en reliant l'ancien chef du projet de recherche secrète de l'OSS et le chef de la Division des opérations spéciales de Fort Detrick. Tout cela avec un autre document incluant la preuve irréfutable. » (9)


      Dans son enquête sur la recherche pour utiliser le LSD comme arme offensive, Albarelli affirme que l'armée a drogué à leur insu plus de 5.700 militaires étasuniens entre 1953 et 1965, et, avec la CIA, a expérimenté à grande échelle avec du LSD et d’autres drogues à travers des contrats secrets avec plus de 325 établissements d’enseignement supérieur, universités et instituts de recherche aux Etats-Unis, au Canada et en Europe, impliquant près de 2500 sujets supplémentaires, beaucoup d'entre eux étant des patients hospitalisés et des étudiants.


      En 2005, Scott Shane, un reporter du journal Baltimore Sun, a écrit : « L'armée n'a aucun dossier sur MKNAOMI ou sur la Division des opérations spéciales. » Questionnée officiellement à propos de ces dossiers, l'armée a répondu qu'elle « n’a pu en trouver aucun. » En 1973, la CIA a détruit la totalité de ses dossiers sur MKNAOMI et sa collaboration avec la Division des opérations spéciales de Fort Detrick. Quand Shane a demandé à un ancien haut gradé des opérations spéciales de prendre la parole sur les projets de la division en général, Andrew M. Cowan, Jr. a dit : « Je ne donne pas d'interviews sur ce sujet. Il doit être toujours classé confidentiel, à défaut d'autre chose, pour préserver hors des mains de quelques cinglés des informations que la division a développé. » (10)



Autres projets de la CIA avec de la drogue


      En 1959, alors qu'il était étudiant à Stanford University, l'écrivain étasunien Ken Kesey se porta volontaire pour participer au projet MK/ULTRA, financé par la CIA, à l'Hôpital des anciens combattants de Menlo Park. Le projet étudiait les effets sur les gens des drogues psychoactives, en particulier du LSD, de la psilocybine, de la mescaline, de la cocaïne, de l’Alpha-méthyltryptamine et de la N-diméthyltryptamine. Kesey a fait des exposés détaillés de ses expériences avec ces drogues au cours de l’étude du projet MK/ULTRA. Kesey aurait été inspiré par son rôle de cobaye médical pour écrire Vol au-dessus d’un nid de coucou en 1962. (11)


      Il fut un temps où l’étudiant diplômé en psychologie, le tristement célèbre gourou du LSD de Harvard, le Dr Timothy Leary, dont le slogan « Flower Power » de la génération de 1968 était « Viens, mets-toi dans le coup, décroche, » était associé à Cord Meyer de la CIA. Leary a imaginé un test de personnalité particulier, The Leary, utilisé par la CIA pour tester les employés potentiels, et a travaillé avec Frank Barron, un employé de la CIA et ancien camarade de classe de psychologie à l'Institute for Personality Assessment and Research de Berkeley, et plus tard avec le Psychedelic Drug Research Center de Barron à Harvard. Ce ne sont que deux des exemples les plus connus et détaillés liant la CIA aux projets avec le LSD après les présumées expériences françaises. (12)


      Selon un officiel de la DGSE qui a refusé d'être identifié, « Si les détails des révélations de ce livre s'avèrent être vrais, ce sera très bouleversant pour les habitants de Pont-Saint-Esprit, ainsi que pour tous les citoyens français. Que des agences du gouvernement des États-Unis puissent délibérément prendre pour cible des ressortissants étrangers pour ce genre d’expérience constitue une violation d'un certain nombre de lois et traités internationaux. »



Notes


      1. Erard Corbin de Mangoux, conseiller de Sarkozy, remplacera Brochand à la DGSE,. Le Monde. 6 octobre 2008 :
www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-37199541@7-40,0.html


      2. British Medical Journal, Ergot Poisoning at Pont St. Esprit, 15 septembre 1951, p. 650.


      3. Steven L. Kaplan, Le pain maudit : Retour sur la France des années oubliées 1945-1958 (Paris: Fayard 2008), p. 1124.


      4. H.P. Albarelli, Jr., A Terrible Mistake: The Murder of Frank Olson and the CIA's Secret Cold War Experiments, (Walterville Oregon: Trine Day Inc., 2009).


      5. FBI Memorandum, August 25, 1950, Subject: Biological Warfare and NY Subway System, A.H. Belmont to C.E. Hennrich.


      6. H.P. Albarelli, Jr., interview avec F. William Engdahl par courriels, 6 février 2010.


      7. Ibid.


      8. Ibid.


      9. Ibid.


      10. Scott Shane, Buried Secrets of Biowarfare, Baltimore Sun, 1er août 2004, p.1.


      11. Rob Elder, Down on the Peacock Farm, Salon magazine, 16 novembre 2001.


      12. Mark Riebling, Was Timothy Leary a CIA Agent?, 1994, Osprey Productions/Grand Royal :
home.dti.net/lawserv/leary.html



Original : www.rense.com/general89/50s.htm
Trduction copyleft de Pétrus Lombard

 

AlterInfo

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 18:07
Rapport 145-76-GY-W89                                                                                                        Mégapole 1, le 23 Décembre 2034

Class : Hautement confidentiel  - A -

Archive secteur Z4, section 8, plan U-7


Texte caligraphié, trouvé dans la zone de non-droit R-5K9, sur un cadavre. Le caractère historique et véridique de ce document en fait un sujet hautement sensible, à réserver aux validés -A-. Impropre à diffusion hors des archives Z4.




J'ai trouvé un morceau de crayon à papier, ce matin, dans une maison à moitié brulée
où je cherchais à manger.
Franchement, moi qui rêvais d'un fond de conserve moisi, je me suis surpris à m'ébahir devant ce morceau de bois entourant une mine de graphite.
Enfin, j'allais pouvoir mettre ma vie sur un support.

Je ne sais pas ce qu'il adviendra de ce texte, s'il ne va pas pourrir dans un coin de
terre infertile, dans ce monde devenu totalement fou et sauvage, pour une grande partie, servile et complètement aseptisé pour une petite minorité.
J'écris sur un bout de carton ondulé, denrée qui ne manque pas encore, mais très appréciée pour allumer les feux.

Mon esprit est confus et je dois remettre les choses au clair. Nous sommes, si je ne me trompe pas, le 5 Février 2017, et l'humanité va très mal, très très mal. Nous sommes tombés dans le piège.

Je me présente, je m'appelle Hubert, j'ai 54 ans, et je fais parti des rares survivants des terribles années que l'humanité vient de vivre. Autant vous dire tout de suite que j'aurais préféré mourir que de vivre ce que je viens de vivre. Mon coeur est las, mon espoir n'est plus qu'un lointain souvenir où ma naïveté avait pour égale ma légèreté.
Je ne pourrais dire quand cela à commencé et je pense que personne ne le sait. Ce fut un départ insidieux, peut-être aussi vieux que le début de la civilisation. Mais, comment dire, aujourd'hui, tout me parait avoir été planifié, dans les moindres détails.

De ma vie, de ce que j'ai vu, je dirais que cela a commencé en 1974. 6 ans après une révolte largement répandue, révolte avortée de la jeunesse, des basses classes sociales contre un système dominé par quelques familles fortunées, contre une pensée archaïque et sclérosante, nous avons eu un choc pétrolier, soit-disant institué par les états arabes contre la politique israélienne dans la région.
30 ans plus tard, cette vision infantile des choses, même si elle gardait le haut de la
page des livres d'histoire, paraissait un conte de fée pour aliénés. Aucun état arabe n'aurait pu excercer la moindre pression sur l'occident sans que celui-ci n'y soit favorable, sous peine de tapis de bombes déjà largement utilisé depuis des lustres.

Cette crise, après réflexion, et les nombreuses crises qui ont suivies, n'étaient qu'une volonté des financiers et de leurs laquais politiques pour asservir un peuple occidental propice aux revendications libératrices. La contre révolution libérale, incessante, les quatre décennies antérieures, fut violente, imparable et vindicative.
Peu à peu, les idées libératrices furent transformées en égoïsmes et en égocentrismes, l'argent fut mis en avant de toute réussite, de toute vie accomplie. A la révolution, les instances en place ont répondu par une corruption généralisée et fondamentale. Personne ou presque n'a pu y échapper.
Le pouvoir mis en place la concurrence à chaque niveau social, suivie d'une rareté du travail et de l'argent qui poussait chacun à penser à sa propre survie. Le diviser pour mieux régner était à son paroxysme.

En dé-localisant le travail vers des contrées moins onéreuses en matière de main d'oeuvre, les financiers , après avoir promis le bonheur éternel par l'argent, ont provoqué la peur et l'angoisse du manque, le besoin intrinsèque d'avoir, de montrer, de surpasser autrui. La division sociale fut totale et irréversible.

Ce plan franchit une étape primordiale le 11 septembre 2001, où, par une mise en scène spectaculaire, l'occident, au plus fort de sa puissance, fut attaquée, soit disa

.
nt, par vingt terroristes armés de cutters.

Ce montage, flagrant et grotesque, fut mis en exergue par les médias, détenus par la clique financière, pour confronter les religions et pour accentuer la surveillance et la répression chez les peuples occidentaux. En faisant monter le communautarisme, la division prit l'allure d'un gouffre infranchissable.
Les états, se détachant jour après jour un peu plus de ses missions sociales, augmenta sa présence répressive, sur les routes, dans les rues, en instaurant la surveillance globale en même temps qu'ils accentuaient la pression sur le peuple, poussant chaque jour un peu plus de gens dans la nécessité vitale d'être hors la loi.

C'est en 2010 que tout bascula. Avec le recul, ce basculement dans la violence totale, dans l'anarchie, le chaos, était tout à fait logique. Comment être surpris par une explosion alors que l'on manipule depuis longtemps de la nitro-glycérine sans ménagement?


A suivre.





Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article