Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 19:03

porte-de-lourdes-montagnes.jpg

Je vous invite à découvrir ce blog sur la nature des Pyréenées.

 

Un très sympathique lutin vous invite à observer la grandiose beautée de cette chaine de montagnes, mais aussi  les infimes détails que seul un être magique peut voir et partager.

 

Que du bonheur...

 

 http://balladedunlutin.over-blog.com/

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Eco-logique
commenter cet article
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 19:27

3,5% des fruits et légumes européens dépassent le seuil maximal autorisé.

 

Ils battent toujours des niveaux records. Les résidus de 365 pesticides différents ont été identifiés dans les fruits et légumes consommés en Europe par une étude de l'agence européenne pour la sécurité alimentaire (Efsa) publiée ce lundi 12 juillet.  

D'après cette étude, effectuée selon les nouvelles normes entrées en vigueur mi-2008 (qui ont le plus souvent élevé le seuil d'acceptabilité), 3,5% des échantillons présentaient des traces de pesticides dépassant les limites maximales autorisées.  

11 000 échantillons de neuf productions différentes (oranges, mandarines, poires, pommes de terre etc.) ont été analysés en 2008 dans les 27 Etats membres (plus l'Islande et la Norvège).  

76 aliments pour bébé présentaient des résidus de pesticide

L'agence relève également que la présence de pesticides est supérieure dans les denrées importées de pays situés hors Union européenne (7,6%) que dans les échantillons produits au sein de l'UE (2,4%).  

Les dépassements des limites autorisées ont surtout concerné les échantillons d'épinards (6,2%), d'oranges (3%), de riz, de concombres, de mandarines, de carottes et de poires.  

76 aliments pour bébé présentaient des résidus de pesticide dont quatre seulement excédant les normes maximales recommandées.  

Cependant, ajoute l'Efsa, les résultats de ce rapport ne peuvent être comparés à ceux de 2007, les normes européennes en matière de résidus chimiques dans les aliments ayant été révisées à partir du 1er septembre 2008 afin de les harmoniser entre les Etats. Auparavant, chaque pays fixait ses propres normes.  

Les ONG avaient alors jugé que ces nouveaux seuils risquaient surtout d'entraîner une augmentation "spectaculaire" des limites autorisées dans certains pays: en Autriche par exemple, 65% des pesticides utilisés voyaient leur taux maximal augmenter, pour certains jusqu'à 1000 fois, alors que seuls 4% devaient les voir réduits.  

 

LePoint

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Eco-logique
commenter cet article
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 10:32
Des manifestants, lors de l'anniversaire de la catastrophe de Bhopal, en décembre 2009.

REUTERS

Des manifestants, lors de l'anniversaire de la catastrophe de Bhopal, en décembre 2009.

 

 

25 ans après la fuite de gaz toxique qui avait entraîné la mort de milliers de personnes, un tribunal indien vient de reconnaître la culpabilité de huit personnes. Les associations de défense des victimes restent prudentes.


Huit personnes ont été jugées coupables lundi 7 juin par un tribunal indien pour leur responsabilité en 1984 dans la catastrophe de Bhopal où une fuite de gaz toxique avait fait des milliers de morts, le pire accident de l'histoire industrielle mondiale. Aux premières heures du 3 décembre 1984, un nuage de gaz s'était échappé de l'usine américaine de pesticides Union Carbide, tuant presque instantanément des milliers d'habitants de cette ville du centre de l'Inde et faisant dans les années suivantes des dizaines de milliers de morts et de malades.


"Huit personnes ont été jugées coupables", a déclaré Mohan P. Tiwari, le plus haut magistrat du tribunal de Bhopal devant la cour. Le tribunal prononcera leur peine à une date ultérieure. Parmi les coupables figurent Keshub Mahindra, président de la branche indienne du groupe Union Carbide, propriétaire de l'usine d'où s'était échappé le gaz mortel, et plusieurs cadres supérieurs indiens. Ils avaient été accusés d'homicide en 1987 mais, à l'indignation des survivants, la cour suprême avait réduit les chefs d'accusation en 1996, les soupçonnant de "mort par négligence" avec une peine d'emprisonnement maximale de deux ans.


"Que signifie deux ans de peine de prison?"


Les associations restent malgré tout prudentes. "Même avec ce jugement de culpabilité, que signifie deux ans de peine de prison?", s'est interrogé Sadhna Karnik, membre d'une association de victimes de la catastrophe. "Ils vont pouvoir faire appel auprès de plus hautes juridictions", a-t-il ajouté. Selon les chiffres du gouvernement, 3.500 personnes succombèrent les trois premiers jours suivant la tragédie mais, selon le Centre public de recherche médicale (ICMR) la catastrophe et ses conséquences auraient tué 25.000 personnes jusqu'en 1994.

Les statistiques du gouvernement compilées après 1994 ont établi qu'au moins 100.000 personnes vivant près de l'usine, située dans l'Etat du Madhya Pradesh, étaient victimes de maladies chroniques, plus de 30.000 d'entre elles habitant dans des zones où les nappes phréatiques ont été contaminées. L'américain Dow Chemical, qui a racheté Union Carbide en 1999, estime que les responsabilités ont été effacées depuis l'accord de 1989 avec le gouvernement indien pour le versement de 470 millions de dollars d'indemnisations, avec abandon de poursuites pénales. Dans un communiqué diffusé à l'occasion du 25e anniversaire de la tragédie en décembre dernier, il avait jugé que cet accord avait résolu toutes les revendications "présentes et à venir" contre le groupe. Le groupe juge qu'Union Carbide "a fait tout ce qu'elle a pu pour aider les victimes et leurs familles" et que le gouvernement indien devrait prendre en charge la fourniture en eau potable et les soins médicaux de la population.


Une catastrophe ancrée dans la mémoire collective


Union Carbide et ensuite Dow Chemical ont affirmé que l'accident était dû à un sabotage mais les victimes luttent toujours pour la vérité et de plus amples aides compensatoires. "La justice ne sera rendue que si des individus et des entreprises responsables reçoivent une peine exemplaire", a estimé Rashida Bee, présidente d'une association de femmes employées dans le secteur du gaz à Bhopal.

Le Premier ministre indien Manmohan Singh, qualifiant l'accident de tragédie "qui ronge la conscience collective", avait déclaré en décembre 2009 vouloir poursuivre les efforts pour la décontamination du site où gisent encore de nombreux déchets chimiques polluant les sols et les nappes phréatiques. Les autorités, qui affirment que le site n'est pas dangereux, avaient initialement prévu d'ouvrir les portes au public pour commémorer le 25e anniversaire, avant de se raviser.


L'express

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Eco-logique
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 20:25

 Excellent documentaire

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Eco-logique
commenter cet article
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 12:12

  L'Etat français est actionnaire de Dailymotion, et ça se voit si dessous...

 

Cet excellent reportage est visionnable ICI

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Eco-logique
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 18:01

Suite à l'émission de france 3 sur la qualité de l'eau, voici un résumé des infos données en commentaires pour connaitre la qualité de l'eau de votre réseau.


Le lien officiel des analyses locales :


http://www.sante-sports.gouv.fr/resultats-du-controle-sanitaire-de-la-qualite-de-l-eau-potable.html


Merci Léa.


Puis une info, donnée sur un autre billet  pas Amado, que je retranscris ci-dessous :


Il existe une association à laquelle je viens d'adhérer et qui se bat contre les épandages. Son nom: ACSEIPICA (association citoyenne pour le suivi, l'etude et l'information sur les programmes d'intervention climatiques et atmosphérique);


son site: http://acseipica.blogspot.com/


Une pétition de 1500 signatures a été adressé à l'Elysée début mars qui a répondu en avril. Il semblerait que le gouvernement ne soit pas au courant. Une nouvelle pétition sera prochainement mise en ligne tout en sachant qu'il y en a une imprimable qui fonctionne très bien et qu'il ne faut pas hésiter à présenter aux gens.


De l'eau de pluie a été recueillie et analysée après les épandages du 17 et18 mars dans la région de Macon. L'analyse s'est concentrée sur 2 éléments; aluminium et sels de barium.                                                                        


Résultat:


aluminium- 23ug(microgrammes)/litre_ baryum-0,010gr/litre. D'après le labo c'est une forte concentration  pour de l'eau de pluie.


J'ai fais procéder de mon côté à une analyse d'eau d'une source de montagne et j'attends le résultat que je communiquerai (3 éléments:alum.. baryum... fluorure).


Pour ceux que ça interessent, une analyse effectuée par un labo départemental d'hydrologie revient à 12 euros ttc par élément recherché (liste sur google).

 


Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Eco-logique
commenter cet article
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 22:11

 

La polémique sur l'ampleur de la fuite de pétrole enfle aux Etats-Unis. BP, qui exploitait la plate-forme Deepwater Horizon, et l'Agence nationale pour l'océan et l'atmosphère (NOAA) estiment que le débit quotidien est d'environ 5 000 barils (800 000 litres). Mais la diffusion de vidéos sous-marines conduit certains chercheurs à avancer des chiffres beaucoup plus élevés. Plusieurs scientifiques estiment que la quantité de pétrole dégagée est déjà plus importante que lors de la marée noire de l'Exxon Valdez, en Alaska, en 1989, la pire catastrophe de ce type aux Etats-Unis, où l'équivalent de 250 000 barils avaient été répandus.


De son côté, le président des Etats-Unis, Barack Obama, a haussé le ton. Vendredi dernier, il s'en est pris au géant britannique, ainsi qu'à Transocean, le propriétaire de l'équipement qui a explosé et coulé le 20 avril, et Halliburton, qui a réalisé le coffrage en ciment du puits de pétrole. S'attaquant avec une rare virulence à ces trois sociétés pétrolières, le président a expliqué "ne pas avoir apprécié ce qu'[il a] considéré être un spectacle ridicule", les audiences au Congrès, devant lequel les différents protagonistes se sont renvoyé la balle.

En réponse, il a souhaité la mise en place rapide d'une commission d'enquête indépendante chargée de se pencher sur la marée noire. Elle aura pour objectif d'étudier les pratiques de l'industrie pétrolière, le rôle du contrôle gouvernemental et la protection de l'environnement. Car c'est toute l'organisation de l'industrie pétrolière qui est aujourd'hui montrée du doigt.


"IL AURAIT DÛ Y AVOIR UN PLAN B, C ET D"

Beaucoup reprochent à BP de ne pas avoir été assez prévoyant. Le responsable de l'exploitation pétrolière en mer, Chris Oynes, est parti à la retraite lundi. L'homme a été critiqué pour son laxisme dans l'inspection de la plate-forme. Le quotidien de Louisiane, le Daily Comet, a révélé lundi qu'un "plan d'intervention" en cas de marée noire de 582 pages avait été élaboré par BP et approuvé par le Minerals Management Service (MMS), l'agence fédérale chargée de contrôler les plates-formes pétrolières.


Or, si le document indique comment utiliser les dissolvants ou communiquer aux médias, rien ne prévoit dans ces centaines de pages la rupture d'un puits en profondeur. Les solutions envisagées jusqu'à présent par BP – couvercle, tuyau de pompage – ne figurent pas dans ce fameux plan, ce qui renforce l'impression d'une totale improvisation. "Ce plan souffre d'un 'manque d'imagination', considère Nick Rahall, président du Comité de ressources naturelles, dans le Daily Comet. Il me semble qu'il aurait dû y avoir un plan B, C et D en place avant que l'accident ne survienne, un plan qui aurait pu éviter que tout soit réalisé à la hâte alors que des millions de litres de prétrole se déversent dans le Golfe."


Une enquête de l'agence Associated Press (AP) révèle que le MMS aurait manqué de nombreuses inspections. Au début, les représentants du MMS ont expliqué que 83 inspections avaient eu lieu depuis l'installation de la plate-forme dans le golfe en 2001. Puis, interrogés sur le fait qu'une visite par mois aurait dû être effectuée, ils ont révisé leur chiffre à 88. Or, même en se basant sur ce chiffre, 25 % des inspections n'auraient pas été assurées.

Selon AP, la plate-forme Deepwater aurait également été autorisée à fonctionner sans les documents de sécurité nécessaires et aurait déjà connu de nombreux problèmes. L'enquête souligne que le laxisme du MMS serait tel que depuis longtemps les compagnies instaureraient elles-mêmes leurs propres normes de sécurité. Comble de l'ironie, l'année dernière, le MMS aurait félicité Deepwater sur ses mesures de sécurité.

L'organisme est accusé d'avoir trop d'intérêts financiers dans les sociétés qu'il est censé surveiller. Pour cette raison, la Maison Blanche a annoncé la semaine dernière la scission de l'organisme. Une partie sera désormais chargée de la surveillance des installations pétrolières, l'autre de l'attribution des contrats d'exploration aux compagnies pétrolières, qui génèrent chaque année des milliards de dollars.


Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Eco-logique
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 19:08

http://s.tf1.fr/mmdia/i/19/1/2553191.jpg

Synopsis de l’émission (Source France 3):

Un documentaire réalisé par Sophie Le Gall
Produit par Ligne de Mire, avec la participation de France Télévisions


Présenté par Marie Drucker


C’est un danger invisible qui menace les foyers, une menace pour la santé des Français, des plus jeunes aux plus âgés. Les citoyens l’ignorent, l’eau potable qui coule de leurs robinets est souvent contaminée.

Munie d’une valise multimédia équipée d’éprouvettes, Sophie Le Gall, la réalisatrice de ce documentaire d’investigation a parcouru la France pour recueillir les preuves de la contamination et interpeller les autorités.

Dans le Centre, en Normandie ou en Charente, elle regorge de pesticides ou de nitrates, ces traitements chimiques qui peuvent provoquer des cancers. Les autorités le savent mais elles délivrent régulièrement des dérogations qui permettent de distribuer une eau impropre à la consommation.

Dans des villages d’Auvergne ou à Saint Etienne, les habitants boivent une eau blanchie avec de la poudre d’aluminium qui peut déclencher la maladie d’Alzheimer. Les doses dépassent largement le seuil de risque fixé par les scientifiques mais la réglementation ignore les dangers de ce neurotoxique. Elle fait aussi l’impasse sur le radon, ce gaz hautement radioactif qui contamine l’eau potable dans le Limousin.

Depuis quelques années, des citoyens et des scientifiques isolés tirent la sonnette d’alarme sur ces poisons qui coulent de nos robinets. Partout en France, l’eau potable charrie désormais une trentaine de résidus médicamenteux :  antidépresseurs, traitements contre le cancer, hormones de la pilule contraceptive qui modifie le sexe des poissons… Pour protéger sa population de ce cocktail pharmaceutique qui pourrait devenir explosif, la Suisse installe des filtres actifs contre les molécules des médicaments. Alors que l’Europe somme la France de moderniser ses usines de traitement, notre pays ne cesse de minimiser l’ampleur de la pollution. Les communes et les grandes compagnies de distribution de l’eau ne souhaitent pas que de nouvelles règles viennent compromettre leurs affaires. Et tant pis si les Français trinquent à leur santé…

 

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Eco-logique
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 14:10

Quelques pas digestifs permettent de se rendre compte combien la vie est partout présente, en ce moment.


P1000417.JPG

Butineur est un métier très dangereux....


P1000420.JPG

Mais cela procure aussi de grands moments de calme.


P1000427.JPG

Tout cela ne doit pas nous donner le bourdon...


P1000422.JPG

Un couple d'orchis pyramidal pour finir en beauté.

 

 

En fait, je pensais être seul dans la nature, en début d'après midi, à scruter les marguerites, chardons et autres merveilles végétales de la nature, mais Mimi se baladait aussi par là...


Elle m'a surpris en plein travail... Vous pouvez voir l'extrême concentration de Ferlin dans son approche.



Mimi01.jpg


Attention à ce que vous dites... J'entends tout avec mes grandes oreilles...

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Eco-logique
commenter cet article
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 00:06
Une vidéo dénichée par Fangio... Sublime...

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Eco-logique
commenter cet article