Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 14:59

Pour une fois, Thierry Meyssan ne nous livre pas une analyse froide des évolutions géopolitiques. Il relate les faits dont il est témoin : l’histoire de son ami l’ingénieur Khaled K. Al-Hamedi. Une histoire faite d’horreur et de sang où l’OTAN incarne le retour de la barbarie.

 

JPEG - 25.6 ko
L’International Organization for Peace, Care and Relief (IOPCR) est particulièrement active en Algérie, en Iran, au Soudan et en Palestine. Elle porte secours aux victimes des catastrophes naturelles et des conflits armés. Son action exemplaire à Gaza et en Cisjordanie est saluée par tous. Ici Khaled el-Hamedi reçoit la médaille du courage des mains du Premier ministre Ismail Haniyeh. Il a identiquement été décoré par Mahmoud Abbas.

C’était une fête de famille à la libyenne. Tous étaient venus célébrer le troisième anniversaire du petit Al-Khweldy. Les grands parents, les frères et sœurs, les cousins et cousines se pressaient dans la propriété familiale de Sorman, à 70 kilomètres à l’ouest de la capitale : un vaste parc dans lequel ont été construites les petites villas des uns et des autres, de sobres maisons de plain-pied.


Aucun luxe tapageur, mais la simplicité des gens du désert. Une ambiance paisible et unie. Le grand-père, le maréchal Al-Khweldy Al-Hamedi, y élevait des oiseaux —C’est un héros de la Révolution qui a participé au renversement de la monarchie et à la libération du pays de l’exploitation coloniale. Tous sont fiers de lui—. Le fils, Khaled Al-Hamedi, président de l’IOPCR, une des plus importantes associations humanitaires arabes, y élevait des biches. Une trentaine d’enfants couraient en tous sens au milieu des animaux.


On préparait aussi le mariage de son frère Mohammed, parti sur le front combattre les mercenaires étrangers encadrés par l’OTAN. La cérémonie devait avoir lieu ici aussi dans quelques jours. Sa fiancée était déjà radieuse.

Personne n’avait remarqué que, parmi les invités un espion s’était infiltré. Il faisait mine d’envoyer des twitters à ses amis. En réalité, il venait de déposer des balises et il les reliait par le réseau social au QG de l’OTAN.


Le lendemain, dans la nuit du 19 au 20 juin 2011, vers 2h30 du matin, Khaled rentre chez lui après avoir visité et secouru des compatriotes qui fuient les bombardements de l’Alliance. Il est assez proche de sa maison pour entendre le sifflement des missiles et leurs explosions.

L’OTAN en tire huit, de 900 kilos chacun. L’espion avait placé les balises dans les différentes villas. Dans les chambres à coucher des enfants. Les missiles sont tombés à quelques secondes d’intervalles. Les grands parents ont eu le temps de sortir de leur maison avant qu’elle ne soit détruite. Il était déjà trop tard pour sauver enfants et petits-enfants. Lorsque le dernier missile a frappé leur villa, le maréchal a eu le réflexe de protéger son épouse de son corps. Ils venaient de franchir la porte et ont été projetés par le souffle de l’explosion une quinzaine de mètres plus loin. Ils ont survécu.

JPEG - 28.6 ko
La demeure familiale des Al-Hamedi bombardée par l’OTAN.
© Franklin Lamb / Réseau Voltaire

Quand Khaled arrive, ce n’est que désolation. Sa femme, qu’il avait tant aimée, et l’enfant qu’elle portait ont disparus. Ses enfants pour lesquels il aurait tout donné, ont été broyés par les explosions et l’effondrement des plafonds.


Les villas ne sont que ruines. Douze corps déchiquetés gisent sous les décombres. Des biches touchées par les éclats agonisent dans leur enclos.


Les voisins qui ont accouru cherchent en silence des preuves de vie dans les gravois. Mais il n’y a aucun espoir. Les enfants n’avaient aucune chance d’échapper aux missiles. On extrait le cadavre décapité d’un bébé. Le grand-père récite des versets du Coran. Sa voix est ferme. Il ne pleure pas, la douleur est trop forte.


À Bruxelles, les porte-parole de l’OTAN ont déclaré avoir bombardé le siège d’une milice pro-Kadhafi afin de protéger la population civile du tyran qui la réprime.


Nul ne sait comment la chose avait été planifiée par le Comité des cibles, ni comment l’état-major a suivi le déroulement de l’opération. L’Alliance atlantique, ses généraux tirés à quatre épingles et ses diplomates bien pensants, ont décidé d’assassiner les enfants des familles des leaders libyens pour casser leur résistance psychologique.

JPEG - 26 ko
Khaled Al-Hamedi sur les tombes de ses enfants et de son épouse.
© Franklin Lamb / Réseau Voltaire

Depuis le XIIIe siècle, les théologiens et les juristes européens prohibent l’assassinat des familles. C’est un des fondements même de la civilisation chrétienne. Il n’y a guère que la mafia pour passer outre ce tabou absolu. La mafia, et maintenant l’OTAN.


Le 1er juillet, alors qu’1,7 million de personnes manifestaient à Tripoli pour défendre leur pays contre l’agression étrangère, Khaled est allé sur le front apporter du secours aux réfugiés et aux blessés. Des snipers l’y attendaient. Ils ont tenté de l’abattre. Il a été gravement touché, mais selon les médecins ses jours ne sont pas en danger.


L’OTAN na pas fini sa sale besogne.


Thierry Meyssan
ReseauVoltaire
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 20:23

Oui, nous venons de l'apprendre, le Nouvel Ordre Mondial s'affirmant de jour en jour, par des opérations militaires en Syrie, en Lybie et ailleurs, tient aussi à afficher sa force face aux multiples bisounours voulant manifester une quelconque résistance à la rigidité mise en place.

 

Le déhanchement est désormais interdit dans des endroit hautement symboliques, comme le mémorial de Thomas Jefferson.

 

Edifiant...

 

 

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 17:45

Petit rappel, trouvé chez Pierre, qui permet de voir comment on manipule le bétail au sein de nos "démocraties"...

 

Les stratégies et techniques employées pour la manipulation de l’opinion publique et de la société

|1| La stratégie de la diversion

Elément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. "Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser ; de retour à la ferme avec les autres animaux." (extrait de "Armes silencieuses pour guerres tranquilles")

|2| Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée "problème-réaction-solution". On crée d’abord un problème, une "situation" prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

|3| La stratégie du dégradé

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en "dégradé", sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution si ils avaient été appliqués brutalement.

|4| La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme "douloureuse mais nécessaire", en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que "tout ira mieux demain" et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu. Exemple récent : le passage à l’Euro et la perte de la souveraineté monétaire et économique ont été acceptés par les pays Européens en 1994-95 pour une application en 2001. Autre exemple : les accords multilatéraux du FTAA que les USA ont imposé en 2001 aux pays du continent américain pourtant réticents, en concédant une application différée à 2005.

|5| S’adresser au public comme à des enfants en bas-age

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental. Exemple typique : la campagne TV française pour le passage à l’Euro ("les jours euro"). Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? "Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans." (cf. "Armes silencieuses pour guerres tranquilles")

|6| Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements...

|7| Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. "La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être de la plus pauvre sorte, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures." (cf. "Armes silencieuses pour guerres tranquilles")

|8| Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver "cool" le fait d’être bête, vulgaire, et inculte...

|9| Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution !...

|10| Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le "système" est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

 

Source

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 22:01

276801.jpg

Je comprends certaines réactions, que je détermine, à juste titre, comme de la crédulité.

 

J'écoute la radio, tous les jours, et je sais où l'on veut nous mener. C'est tellement facile à décrypter.

 

Encore faut-il comprendre que tout est propagande, manipulation, et que ce n'est pas forcément un complot, juste de la collaboration du plus grand nombre.

Attention à ne pas se coller à eux.

 

Les révolutions arabes n'en sont pas. C'est pourtant simple à comprendre. Le but était seulement de déstabiliser les deux pays alentours de la cible, la Lybie.

Ainsi, l'action programmée, après la prise en main totale de l'Egypte et de la Tunisie, deviendrait beaucoup plus simple.

 

Le Barhein, lui, à vu sa révolte matée dans le sang, par une armée étrangère, avec l'aval de l'occident et l'omerta des journalistes.

 

Tout est conditionnement, de A à Z, et croire qu'un mouvement social est possible est de la même hauteur que croire au Père Noël.

 

Mais nous ne sommes qu'un ramassi de gosses, je sais.

 

Malgré vos souhaits, vos petits mouvements, l'oligarchie ne lâchera jamais son pouvoir. Comme d'habitude, elle préfèrera nous plonger dans une guerre totale plutôt que lacher quoi que ce soit.

 

Faut être très con pour croire autrement. Et, visiblement, le nombre de cons est très élevé.

 

Il crève le plafond, même...

 

Mais bon, l'espoir fait vivre, hein?

 

Bon courage...

 

Les désillusions seront très fortes, demain.

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 18:52

Alors ils pensaient que comme ça, en se réunissant, en parlant, pacifiquement, ils allaient faire changer les choses?

 

Nous partageons, nous, occidentaux, une seule chose : La crédulité.

 

Par ignorance, par peur, par illusion, nous pensons pouvoir nous faire entendre par l'oligarchie qui nous mène depuis des siècles. Que ce soit pacifiquement ou pas, nous ne sommes qu'un troupeau, que du bétail...

 

Le plus rageant, dans ces images, c'est que si nous étions tous en accord, nous pourrions leur foutre leurs matraques, par paquet de 12, dans leur cul, à ces bâtards de collabos.

 

Evacuation des manifestants, à Barcelone, soit disant pour le football ( l'explication est pleine de significations )

 

 

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 23:16

Remarquez comme les miliciens sont de toutes les couleurs, et peuvent, pour un salaire de misère, se conduire comme des bâtards inhumains.

 

Cela nous promet de très sombres lendemains.

 

 

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 18:48

276801.jpg

Certains se demandent pourquoi je laisse mourir ce blog, à petit feu... Il y a pourtant tellement de choses à dire, en ce moment, avec les guerres coloniales en cours en Lybie, en Syrie, en Côte d'Ivoire, en Afghanistan, bien sûr... Et d'autres lieux dont on ne parle pas... Sur l'assassinat d'un mort, Ben Laden...

 

Le Japon, le RSA, la dérive totalitaire du système... Les sujets ne manquent pas. Mais basta, ceux qui sont éveillés ne seront plus étonnés par rien et ceux qui sont aveugles le resteront, la lumière les tuerait.

Alors la Vie me dit qu'il y a des choses bien plus intéressantes à faire, désormais que tout a été écrit sur le blog, que de continuer à énumérer les bavures d'un système proche de la fin.

 

Ma dernière réflexion, par rapport à l'actualité, était de comprendre pourquoi ils devenaient de plus en plus grossiers, dans les hautes sphères, de plus en plus provoquants. Avoir jeté, soit disant, le corps de Ben Laden dans l'eau est une de ces grossières provocations... Mais il y en a tous les jours, touchant toutes les populations de la planète.

 

Au final, je pense qu'ils veulent instaurer le chaos partout. D'ailleurs, partout où ils sont et où ils ont besoin de s'installer, règne le chaos. L'Irak et l'Afghanistan en sont les évidences. C'est tellement séant, le chaos, pour les affaires... Pas de justice digne de ce nom, on peut attribuer nombre de ses actions à l'ennemi et ainsi se débarasser facilement de toute opposition.

 

D'ailleurs, l'attentat au Maroc ne tombe-t-il pas très bien, devant la montée des revendications du peuple?...

 

Nous sommes en danger devant le terrorisme, serons les rangs...

 

Ne nous ont-ils pas fait le même plan avant chaque guerre?...

 

En lisant les commentaires, sur des sites de journeaux mainstreams, j'ai été effaré par la bêtise du "citoyen" lambda... " Il était désarmé, à propos de Ben Laden, bin les victimes du 11 septembre non plus n'étaient pas armées"...

 

Quelle connerie... Beaucoup ont le Q, mais il leur manque le I.

 

Ces gens là étaient très bien armés. Tout comme nous le sommes en France. Demandez à n'importe quel officiel ce qu'il se passe lorsqu'un avion, quel qu'il soit, dévie de sa trajectoire, ne répond plus à la radio... Dans les 10 mn, deux chasseurs supersoniques sont à sa portée. Cela se passe toujours ainsi, avec 100% de réussite, autant en France qu'aux USA.

 

Sauf le 11 septembre 2001... Ce jour là, cela n'a pas marché... Aucun avion n'a daigné décoller...Si, deux, je crois, pour partir dans le sens inverse...

 

Les victimes du 11 septembre étaient armés, défendus par la plus puissante défense aérienne du monde. Mais cette défense n'a pas levé le petit doigt.

 

Y a encore des connards qui occultent cela de leur cerveau, s'ils en ont un.

 

Une grande partie des gens que je connais ont depuis longtemps pris la décision de se foutre de tout cela. C'est vrai, ça fait chier, pensons qu'à notre gueule...

 

Oui, j'avoue qu'il n'y a plus grand chose à faire devant un tel constat, devant tant d'abrutissement abusif et poussif... Devant tant de léthargie... Mais penser à sa gueule ne changera rien. Ce vers quoi nous allons, nous y allons tous, que nous soyons conscients ou non.

 

Et rien ne me fait présager que cela sera lumineux...Ou bien la lumière sera intense et aveuglante, très chaude... La dernière à nous éclairer.

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 19:30

276801.jpg

Nous ne verrons pas Ben Laden mort...

 

Nous ne saurons rien, sinon le discours officiel, comme d'habitude.

 

Je reviens là dessus, car c'est époustouflant...

 

Nous apprenons que le corps a été jeté en mer, que lorsqu'il a été abattu, il n'était pas armé mais a eu un geste menaçant...

 

( Il à levé le majeur?)...

 

Résultat, c'est trop ignoble de nous le montrer, le résultat...

 

Délire : Suite au doigt d'honneur fait par Ben Laden, les troupes de l'élite de l'élite de l'élite de l'élite des commandos US lui ont envoyé 345 balles, 15 grenades, 5 missiles de croisière et 1 bombe nucléaire tactique dans la gueule...

 

Forcément, c'est pas beau à voir. Puis y a rien à voir sinon un steack hâché...

 

Circulez...

 

Plus c'est gros et plus ça passe.

 

Je m'attends, chaque jour, depuis le 13 septembre 2001 ( il m'a fallu deux jours pour réaliser, lorsque j'ai entendu que le passeport de M Atta avait été retrouvé intact ), à du grotesque...

 

Mais là, nous dépassons allègrement le grotesque...

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 23:51

À New York, lors d’un banquet, le 25 septembre 1880, le célèbre journaliste John Swinton se fâche quand on propose de boire un toast à la liberté de la presse :


    « Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! »


    (Cité dans : Labor’s Untold Story, de Richard O. Boyer and Herbert M. Morais, NY, 1955/1979.)

 

C'était il y a 131 ans...

 

Depuis, rien n'à changé. Merci david, pour le rappel.

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 22:29

Il y a quelques semaines la SNCF s'excusait des déportations juives mais le rôle de la SNCF n'est rien à côté du rôle des grandes enteprises américaines comme EXXON, TEXACO, ITT, IBM ou encore FORD durant la seconde guerre mondiale

Le mythe des américains uniquement libérateurs perdure. Qui sait que sans essence américaine les nazis ne seraient jamais arrivés à Paris et encore moins aux portes de Moscou ; 96% de l'huile des moteurs allemands venaient de TEXACO ou d'EXXON. [1]

FORD - antisémite notoire - (le propriétaire des usines du même nom) avait une admiration -(réciproque)- pour Hitler au point d'avoir investi massivement en Allemagne dés les années 30. 

Quand Cologne est bombardée par l'aviation alliée un peu plus tard dans la guerre, les zones les plus sûres sont les usines Ford qui n'ont jamais été -elles- bombardées....

FORD a continué à produire des piéces détachées pour l'allemagne nazi alors même que les jeunes américains se faisaient tuer sur les plages de Normandie tout comme TEXACO et EXXON qui continueront à vendre du pétrole aux Nazis jusqu'à la fin de la guerre.

La surprise des premiers G.I américains débarquant en Normandie fut grande quand ils trouvèrent les mêmes moteurs "FORD" dans les camions allemands pris ou détruits que chez eux.

Quand Oscar Wilde prétendait que "le nationalisme est la science des idiots " il n'était pas trés loin de la vérité....Les élites industriels américaines ont dès les années 30 une vision mondialisée de leurs profits et laissent le patriotisme - le meilleur outil de manipulation avec la religion - aux masses laborieuses. 

 

Je crée ou soutiens mon ennemi pour le détruire ensuite

Les élites industriels américaines comprennent qu'il est plus simple de faire confiance à des régimes fascistes car le "corporatisme" amène une stabilité propice au business et permet un contrôle accru des marchés visés par une organisation "militaire" du marché intérieur et une docilité inédite des masses travailleuses ; la chine reproduit ce modèle actuellement.

Cette doctrine est toujours à l'oeuvre : les Etats-Unis n'ont eu cesse de soutenir les régimes fascisants dans le monde depuis la fin de la seconde guerre mondiale et de soutenir leurs futurs ennemis "dans leur phase de progression" pour leur faire la guerre ensuite : les islamistes "organisés" sont une création américaine contre les soviétiques dans les années 70-80 ; Oussama qui a opportunement résisté à l'assaut des NAVY SEALS est un ancien confrère...avant de devenir l'ennemi public numéro 1.

 

Les 10 ans de guerre contre le terrorisme : un très beau R.O.I.

Selon OWNI [2], la guerre contre le terrorisme lancée en 2001 par les USA aurait coûté près de 1300 milliards de $ soit 1,3 trillions de $ pour 300'000 morts en fourchette basse.

 Ces 1'300 milliards ne sont pas de l'argent "évaporé" mais de l'argent qui passe des poches de contribuables US aux industriels de l'armement ou à leurs supplétifs dans les pays "libérés". 

Evidemment on ne compte non plus le % qui va directement dans la poche des Karzai ou autre marionnette corrompue à la tête des états libérés qui sont bien connus pour leur haut niveau de probité.

Chaque mort dû à la guerre contre le terrorisme a donc rapporté -ad minima - 4'300 $ aux différents complexes militaro-industriels US et alliés (pour ceux qui ont suivi) si on ramène le chiffre aux nombres de morts "totaux".

Si on prend uniquement les victimes du 11 septembre US, c'est encore mieux. 

Quand on sait que le prix a payé n'a été que de 3'000 morts ... Ces 3'000 morts ont en effet "produit" par leur sacrifice près de 300'000 morts qui ont eux même produits 1,3 trillions de $.....c'est-à-dire que chaque mort du World trade center a rapporté pas moins de 430'000 $ aux industriels de l'armement ou autres marchands de morts....

 

[1] http://www.dailymotion.com/video/x1...

http://www.historycooperative.org/j...

[2] http://owni.fr/2011/05/02/les-300-0...

 

 

Vous êtes des cons 2

 

Vous êtes des cons

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article