Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 15:59

Et la web cam aussi...

 

La fuite de pétrole est arrêtée

Par Cécile Pinault

 

Pendant que la nappe de pétrole gagne du terrain sur les plages de Louisiane, BP a lancé mercredi 26 mai l'opération "Top kill" pour endiguer la fuite.

Reuters/Sean Gardner

 

 

Pendant que la nappe de pétrole gagne du terrain sur les plages de Louisiane, BP a lancé mercredi 26 mai l'opération "Top kill" pour endiguer la fuite.

L'opération "Top kill" de colmatage de la fuite de pétrole dans le golfe du Mexique est un succès selon les garde-côtes américains.

L'amiral des garde-côtes américain, Thad Allen, affirme jeudi 27 mai que le pétrole cesse de s'échapper du puits grâce à la mise en place du Top kill, le mécanisme d'étouffement par le haut, que BP a lancé mercredi 26 mai.

Des marins malades

Ce jeudi 27 mai, 125 bateaux de pêche chargés de nettoyer la marée noire ont été rappelé, par mesure de précaution. 4 membres d'équipages ont souffert "de nausée, de vertiges, de maux de tête et de douleurs à la poitrine", d'après les gardes-côtes.


L'opération consiste à injecter des fluides de forage provenant d'un bateau jusqu'au puits. Ils empêchent le pétrole de remonter jusqu'au fond marin à la manière d'un "bouchon que l'on mettrait sur un robinet qui fuit", explique Jean-Nicolas Cloué, directeur de la communication de BP France. La suite des opérations consiste à injecter du ciment dans le puits pour sceller la fuite. C'est la première fois que ce système est expérimenté à une si grande profondeur (1500 mètres en dessous du niveau de la mer).

Cette solution avait été envisagée par le pétrolier britannique dès le début de la catastrophe mais la construction du dispositif a duré près d'un mois.

Schéma des différents dispositifs envisagés par BP pour arrêter la fuite.

BP


Schéma des différents dispositifs envisagés par BP pour arrêter la fuite.



En cas d'échec de l'opération Top kill, BP prévoyait d'autres solutions: ils avaient déjà commencé le forage de deux puits parallèles, une opération qui devait prendre 3 mois. La société pétrolière réfléchissait en même temps à la pose d'un "couvercle" amélioré, même s'il s'agissait d'une solution temporaire. Un essai avait déjà été effectué le 8 mai mais s'était soldé par un échec. Enfin, une alternative consistait à placer un deuxième bloc d'obturation de puits pour collecter le pétrole.


L'ampleur des ravages provoqués par l'effondrement de la plate-forme Deepwater horizon reste inconnue, mais laisse imaginer le pire. 160 km de côtes seraient pollués par la nappe de pétrole selon le gouverneur de Louisiane, Bobby Jindal.


L'Express

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 11:24

Le puits de pétrole du Golfe du Mexique semble ne plus dégager que des boues, six heures après le début de l'opération de colmatage dite de "top kill", annonce le directeur des opérations du groupe pétrolier BP.

Capture01bp.jpg

"Ce que l'on voit sortir au sommet de la conduite montante est selon toute vraisemblance de la boue", a déclaré Doug Suttles lors d'une téléconférence de presse organisée de Louisiane.

"Nous ne pouvons pas le confirmer étant donné qu'il est impossible de prélever un échantillon. Nous ne saurons que nous avons réussi que lorsque plus rien ne sortira", a-t-il ajouté.

L'opération se déroule selon lui comme prévu, et sa réussite ne pourra être confirmée qu'après 24 heures. En cas d'échec, un couvercle sera placé sur le puits pour capter le pétrole, a-t-il ajouté.

L'opération consiste à injecter des fluides de forage lourds, ou "boues", dans le puits pour bloquer l'échappement de pétrole et permettre ainsi de boucher ensuite pour de bon la fuite avec du béton.


Bruce Nichols et Erwin Seba, Gregory Schwartz pour le service français

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 21:54

Léa nous a trouvé un lien pour saisir l'ampleur de la pollution. Voici ce que ça donnerait pour moi, qui vis à peu près au point orange :


Capture01napp.jpg


Vous pouvez le faire pour votre région.


http://paulrademacher.com/oilspill/#

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 19:52
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 19:23

 

 

(REUTERS/Sean Gard)

 

Les garde-côtes américains ont donné leur accord pour le début de l'opération de cimentation du puits de pétrole à l'origine de la marée noire dans le golfe du Mexique. Le groupe britannique BP a lui reconnu que des défaillances ont entraîné la catastrophe.

Tony Hayward, le directeur général de BP, a indiqué sur CNN qu'il réunirait les dirigeants du groupe dans la journée pour donner - ou non - le feu vert à l'opération, qui, selon Kent Wells, un des vice-présidents du pétrolier, a «entre 60 et 70%» de chances de réussir.

Selon BP, une fois lancée, la procédure devrait durer deux jours. D'un bateau mouillant en surface, une solution faite d'eau, de matières solides et de barite, un minerai, est injectée à très haute pression dans deux conduits qui mènent à la valve anti-explosion, d'où s'échappent le pétrole et le gaz (voir la vidéo des tests effectués).

Selon le Washington Post de mercredi, la pression équivaut à envoyer entre 105 et 133 litres par seconde dans le conduit. D'après Bruce Murray, ingénieur pétrochimiste, si la pression appliquée à la fuite est assez forte, le mélange devrait pouvoir forcer le pétrole à se replier dans le gisement et à l'immobiliser. Du ciment doit ensuite être injecté pour sceller la fuite.

Mais, souligne Eric Smith, du Tulane Energy Institute, la pression requise pour stopper la fuite est tellement forte que le gisement ou la valve anti-explosion pourraient être endommagés. Le procédé produirait alors l'effet inverse de celui escompté: une fuite encore plus importante.

Et, préviennent les experts, si cette technique a déjà été expérimentée avec succès en d'autres occasions, elle n'a jamais été tentée à 1.500 mètres de profondeur. Tony Hayward a reconnu mercredi que «sept défaillances» étaient apparues avant l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon le 20 avril, sans toutefois préciser s'il s'agissait d'erreurs humaines ou de problèmes techniques.

Obama en Louisiane vendredi

Mardi soir, des élus du Congrès américains ont annoncé avoir eu accès à une enquête interne de BP sur la catastrophe. Dans le document, il est question de «trois signes avant-coureurs» annonçant l'imminence d'un danger, survenus dans l'heure qui a précédé l'explosion.

Selon les représentants Henry Waxman et Bart Stupak, ces signaux ont averti les employés de BP d'une pression anormale et d'une fuite de liquides dans un conduit.

Le président Barack Obama doit se rendre vendredi en Louisiane, l'Etat le plus touché par la marée noire. Il donnera la veille une conférence de presse sur le sujet, après avoir pris connaissance d'un rapport attendu de son secrétaire à l'Intérieur, Ken Salazar, sur l'avenir du forage pétrolier en mer.

Si la cimentation de la fuite devait échouer, BP compte recourir une nouvelle fois à un «couvercle» pour arrêter la fuite. Ce procédé, déjà tenté à plusieurs reprises, n'a pour le moment pas porté ses fruits.

Dans le même temps, le petit-fils du commandant Cousteau a raconté sa plongée au coeur de la marée noire à CNN. Le mélange de pétrole et de produits dispersants «divisé en de petites particules, tourbillonnait autour de nous dans la colonne d'eau, nous enserrant dans un cocktail toxique. C'était très, très angoissant», a expliqué Philippe Cousteau Junior.

«Je sais que mon père et mon grand-père (...) auraient été tout aussi horrifiés que moi par ce que j'ai vu», a-t-il poursuivi sur son blog www.earthecho.org/blog.


(Source AFP)

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 18:39
En attendant la disparition totale de l'homo industrialicus...
Un grèbe roussâtre.
AP
Un grèbe roussâtre.


Le grèbe roussâtre, un oiseau des marais aperçu pour la dernière fois dans l'est de Madagascar, a été officiellement déclaré disparu par l'organisation BirdLife International, a indiqué mercredi l'UICN.


Selon l'Union mondiale pour la conservation de la nature, qui vient en conséquence de mettre à jour sa liste rouge des espèces en danger, l'oiseau – également appelé grèbe de Delacour (Tachybaptus rufolavatus) – a été victime d'un poisson carnivore introduit dans le lac d'Alotra, son dernier habitat connu.

Cette espèce invasive "et les filets en Nylon utilisés par les pêcheurs" qui provoquaient sa noyade "ont conduit l'espèce vers l'abîme", explique l'UICN. "Nous n'avons plus d'espoir. Encore un exemple de la façon dont les activités humaines peuvent avoir d'invisibles conséquences", commente le Dr Leon Bennun, directeur scientifique de Birdlife International.

Les espèces invasives, introduites par mégarde ou à dessein, constituent l'une des principales causes de disparition des espèces endémiques avec la dégradation des habitats naturels et, dans bien des cas, la surexploitation.


Le Monde

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 12:21

Hélios, que je remercie, a trouvé cette excellente page où sont réunies les images de l'explosion. C'était hier à 17h57 ( heure locale?) Il semble, sur la webcam officielle de la fuite, qu'elle soit revenue à son flux d'avant.


Partie 1:



Partie 2:



Partie 3:

Les conséquences de la fuite et des produits disperçants...
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 07:15

Reuters

MARÉE NOIRE - BP reconnaît une

Mardi 20 avril, une explosion fait sombrer la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon, en plein golfe du Mexique. La structure était exploitée par le groupe pétrolier britannique BP © MICHAEL DEMOCKER / MAXPPP

 

Le groupe pétrolier BP a reconnu mardi une "erreur fondamentale" commise lors de tests de pression menés sur la conduite de forage quelques heures avant l'explosion à l'origine de la marée noire, indique une note diffusée par deux parlementaires américains. Les représentants Henry Waxman et Bart Stupak, qui ont entendu des responsables de BP au sujet de l'enquête interne menée par l'entreprise, ont également fait état de problèmes dans l'équipement censé empêcher une explosion.

Un enquêteur de BP a déclaré aux deux élus qu'une erreur pouvait avoir été commise, car la pression relevée alors, 98 kg par cm2, indiquait "une très importante anomalie". La note n'indique pas qui se trouvait en situation décisionnaire sur la plate-forme après la découverte du problème. BP disposait de superviseurs sur la plate-forme au moment de l'explosion, tout comme Transocean, le propriétaire et exploitant de l'installation.


Divers problèmes de matériel

Deux heures avant l'explosion, qui a fait onze morts, l'équipe de forage s'est montrée satisfaite d'un test jugé "réussi" sur une autre conduite, a indiqué l'enquêteur de BP. Selon BP, trois signes alarmants ont été observés dans les 51 minutes précédant l'explosion. A 18 minutes de la catastrophe, le pompage a été interrompu en raison de plusieurs fuites, en vain. "Les données laissent penser que l'équipe pourrait avoir tenté une intervention mécanique à ce stade pour contrôler la pression, mais le flux de sortie et la pression ont alors augmenté brutalement et l'explosion s'est produite", rapporte la note.


Le groupe pétrolier n'a pas voulu faire de commentaire sur la note des deux parlementaires américains, et Transocean ne pouvait être joint dans l'immédiat. Selon la note, les données de BP font également état de divers problèmes avec le matériel. Cinq heures avant l'explosion, une fuite a été observée sur la conduite montant du puits. Ceci suggère une défaillance du bloc obturateur de puits, une valve de sécurité sensée réguler la pression. Waxman et Stupak président la sous-commission d'enquête de la commission parlementaire de l'Energie et du Commerce, qui a examiné plus de 105.000 pages de documents internes de BP, de Transocean, d'Halliburton et du groupe Cameron , qui a construit le bloc obturateur. L'enquête de BP a également mis au jour des inquiétudes sur la maintenance, les modifications apportées à la plate-forme et les inspections du bloc obturateur.

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 23:40

276801.jpg

C'est pathétique et on en pleurerait...


DSK, le pantin du Nouvel Ordre Mondial, est en train de devenir la mascotte des français.


Je pense que le fait de comparer les français à des veaux ou des moutons est dépassé. Nous sommes plus proche des amibes, des protozoaires, à moins que tout cela ne fasse partie du plan.



Je l'espère, sinon, il faut vraiment que le Châtiment arrive et qu'il soit sans pitié.


Mort aux cons. (L'hécatombe est proche).

 

Malheureusement, les meilleurs, comme d'habitude, partiront en premier.

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 22:44

 

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article