Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 20:43
Nous y sommes... Et nous n'allons pas y échapper, malheureusement.

Voici la situation à 6h45 (5h45UT) :

image.ashx6h45.gif

Vue la vitesse de déplacement de la dépression, le Portugal sera touché de plein fouet avant midi.

Pour voir le déplacement, c'est ICI.

Pour Méteo-France, la tempête touchera une large partie nord de la France. Mais la situation peut évoluer lorsque la dépression touchera le continent. A surveiller.

Temp27281.jpg


Ce billet sera mis à jour tout au long de la journée.

7h00

Voici la carte où figurent les vents. En rouge, les plus puissants. C'est donc derrière le centre de la dépression qu'est le danger.

Capture05.jpg
7h40

Bulletin d'alerte


Période de validité :

Du samedi 27 février à 18h00 au dimanche 28 février à 18h00.

Situation :

Une dépression très creuse d'origine subtropicale remonte samedi de Madère vers le nord-ouest du Portugal. Elle se creuse très fortement en son centre, avec une valeur de pression de 968 hPa. Elle remontera ce samedi soir vers le golfe de Gascogne puis en seconde partie de nuit vers la Bretagne. Dimanche, elle poursuivra lentement sa route pour se diriger vers la Manche, puis s'éloigner vers la mer du Nord l'après-midi.

Cette tempête baptisée Xynthia sera une forte tempête en raison du fort gradient de pression. Des rafales proches des 120 km/h voire davantage pourraient s'observer dans les terres sur de nombreux départements, tandis que sur les côtes on attend des valeurs de l'ordre de 130 à 150 km/h entre la Vendée et les pertuis charentais.

En marge de cette dépression, de forts vents de sud et une forte activité orageuse se mettra en place en vallée du Rhône. A noter également un fort vent d'Autan qui touchera le secteur du Lauragais.


Observation :

La dépression se rapproche à présent du Portugal. Le creusement se poursuit puisqu'à 6h, le centre de la dépression atteignait 984 hPa.

Evolution :

Les premiers vents assez forts s'observeront samedi après-midi sur les montagnes Pyrénéennes, le pays Basque ainsi que du Roussillon jusqu'au département du Tarn. La tempête sera encore loin  de nos côtes, continuant son creusement en se déplaçant vers le nord du Portugal à 968 hPa. Les conditions seront alors dantesques sur le Portugal puis le Nord-Ouest de l'Espagne avec des rafales à 130 km/h, voire même 160 km/h par endroit notamment sous les orages qui seront violents.

Entre 18h et 21h, les vents atteindront des valeurs proches des 100 km/h voire davantage près de la côte Aquitaine ; les vents de sud dépasseront les 100 km/h vers Rhône-Alpes, Bourgogne et Franche-Comté. Enfin, sur la montagne pyrénéenne, les rafales dépasseront les 150 km/h.

De 21h à minuit, les vents forts se généraliseront sur l'ouest du pays, avec des rafales pouvant déjà atteindre les 80 à 100 km/h entre la Vendée et l'Aquitaine ainsi que dans le Limousin.

De minuit à 6h, les vents faibliront près du val de Saône mais ils continueront de se renforcer à l'ouest : nous serons alors au plus fort de la tempête. Le vents atteindra alors les 130 km/h, voire localement 140-150 km/h à la côte entre le sud du Morbihan et les pertuis charentais en passant par le littoral vendéen, ce qui justifiera sans doute le passage en alerte ROUGE ce samedi si les prévisions se confirment. Dans les terres, le vent ne sera pas en reste puisqu'il atteindra fréquemment les 100 km/h en Bretagne ou bien le long des côtes aquitaines. Mais entre les Pays de la Loire et le Poitou, le Centre, l'Ile-de-France et la Champagne qu'ils seront les plus forts avec jusqu'à 110-120 km/h.

De 6h à 12h, les vents faibliront entre la Bretagne et l'Aquitaine, tandis que la tempête concernera la Normandie, le Centre, l'Ile-de-France, la Champagne-Ardenne et la Lorraine avec des rafales à 110-120 km/h. La plaine d'Alsace restera en marge avec des valeurs de l'ordre de 90-100 km/h. De la Haute-Normandie au Nord-Pas-de-Calais, les vents pourront souffler jusqu'à 100-110 km/h en seconde partie de matinée.

Puis l'après-midi de Dimanche, la tempête s'évacuera vers l'Allemagne et le Benelux, avec enocre jusqu'à 90-100 km/h entre le Nord-Pas-de-Calais et l'Alsace, localement 110 à 120 km/h de l'Aisne à la Moselle.

Enfin en soirée de Dimanche, ce sera l'accalmie même si le vent restera fort entre le nord de la Seine et l'Alsace avec 70 à 80 km/h.

Retrouvez ces prévisions par téléphone
au 32.01

Source

14h00

La dernière carte avec les vents dominants. En l'état, voici la trajectoire logique des vents les plus violents. Mais il faut attendre de voir le comportement du centre dépressionnaire, maintenant qu'il entre en contact avec le continent.
Les vents les plus violents arriveront dans quelques heures, droits sur Lisbonne.

Temp271.jpg
Ici, dans le Sud-Ouest, la pluie est arrivée et le vent se renforce.

16h20

Alerte rouge/orange aux vents violents sur une grande partie de la France

Des vents violents pouvant atteindre 150km/h devraient s'abattre sur une grande partie de la France dans la nuit de samedi
à dimanche et continuer à souffler dans la journée de dimanche, selon Météo-France qui a émis samedi un bulletin de vigilance
 rouge pour la Vendée et trois départements picto-charentais et orange pour 64 autres départements.

Il s'agit d'une "tempête d'une ampleur et d'une intensité peu communes", même si elle devrait être moins forte
 que celles de décembre 1999. Se trouvant actuellement au nord-ouest de la péninsule ibérique, cette tempête poursuivra
 en soirée sa remontée via le Golfe de Gascogne. La précédant, les vents de sud se renforceront, en particulier sur la
région lyonnaise, puis sur la Franche-Comté, atteignant en rafales 100 à 110 km/h dès la soirée de samedi.

Les vents associés à la tempête se renforceront par la façade atlantique dès la première partie de nuit.
 Sur la Vendée, la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres et la Vienne, placés en vigilance rouge, on observera
les plus fortes rafales entre 1h et 6h dimanche matin. On attend des rafales de 130km/h dans l'intérieur des terres et
 jusqu'à 150km/h sur le littoral.

En dehors de ces quatre départements, sur un axe allant du centre-ouest (Loire-Atlantique et Gironde) jusqu'aux Ardennes
 et l'ouest de la Lorraine en passant par le Centre, le bassin parisien, le nord de la Bourgogne et la Champagne, on attend des
 rafales de vent comprises entre 110 et 120km/h avec des possibles pointes jusqu'à 130km/h. Sur les autres départements placés en
vigilance orange, on observera des rafales de vent comprises entre 100 et 110km/h.

L'amélioration se produira par la façade atlantique progressivement à partir de la fin de matinée. Les vents forts évacueront le pays
par les frontières du nord-est en milieu d'après-midi de dimanche. La conjugaison de la surcote liée à la dépression et de la marée
haute en seconde partie de nuit pourra occasionner une élévation temporaire du niveau de la mer, pouvant submerger certaines parties
 littorales où de fortes vagues sont attendues.

Alert2.jpg
16h50

Une tempête se rapproche de la France

La tempête formée dans l'Atlantique, qui a mis en alerte samedi la péninsule ibérique et la France, a touché le Portugal en début
 d'après-midi avec une intensité moins importante que prévu.

Dans la nuit de samedi à dimanche, les côtes atlantiques françaises seront frappées par la tempête. Mais, alors qu'on attendait de très
 violentes rafales, il se pourrait que les vents soient moins violents que prévu.

Au Portugal, les rafales devaient aller jusqu'à 160 km/h, elles se sont finalement situées "autour de 120-130 km/h", selon la protection
 civile portugaise, qui a raccourci la durée de l'alerte orange émise sur l'ensemble du territoire.

La tempête qui s'était formée dans la nuit à l'ouest de Madère n'a pas fait de dégâts sur l'archipel, dévasté il y a une semaine par des
 pluies torrentielles, qui ont fait 42 morts.

Cette tempête est qualifiée par l'agence de météorologie espagnole Aemet de "cyclogénèse explosive", une perturbation tourbillonnante
 éphémère mais très violente, susceptible de causer d'importants dégâts.

Jusqu'à 140km/h attendu sur les côtes françaises

En Espagne, des vents forts d'environ 120 km/h ont déjà secoué vendredi l'archipel espagnol des Canaries, en particulier les îles de
 La Palma, Grande Canarie et Tenerife, sans toutefois provoquer de dégâts importants.

Des vents violents ont aussi commencé à balayer en début d'après-midi la Galice (nord-ouest), où des rafales de 140 km/h ont été
enregistrées dans la province d'Orense. Aucun dégât n'avait été rapporté en milieu d'après-midi.

En France, la vigilance orange a été établie pour 66 départements des Charentes (ouest) aux Ardennes (nord-est), de samedi 20h00 GMT
à dimanche 20h00, en raison d'un "risque de tempête d'une force et d'une ampleur peu fréquentes", selon Météo France.

Des rafales de vent de 100 à 120 kilomètres/heure en plaine et de 110 à 140 km/h sur la côte, voire plus localement, sont attendues.
 Ces vents pourraient provoquer des dégâts importants, avertit Météo France qui recommande de limiter les déplacements.

Le centre dépressionnaire va se déplacer rapidement et toucher un grand nombre de départements en commençant par ceux du sud.

L'express

20h40

La tempête fait sa première victime, les deux tiers du pays en alerte

La tempête a fait sa première victime. Un homme a été tué samedi en début de soirée par la chute d'un arbre dans le centre de Luchon,dans les Pyrénées, en raison du vent violent qui soufflait à plus de 100 km/h dans le sud de la Haute-Garonne.

Il s'agit d'«un piéton qui est décédé sur la voie publique dans le centre de Luchon», a précisé à l'AFP un gendarme qui ne disposait
 pas de plus d'informations. «C'est une personne jeune, tuée près des thermes de Luchon. Une autre personne a été légèrement blessée
au même endroit et hospitalisée à l'hôpital de Luchon», a pour sa part déclaré la secrétaire générale de la préfecture de Haute-Garonne,
 Françoise Souliman.

«Beaucoup d'interventions des pompiers ont été enregistrées, essentiellement pour des chutes d'arbres sur des routes. Le vent souffle
 avec des rafales jusqu'à 145 km/h à 2.000 mètres d'altitude», a ajouté Françoise Souliman.

La préfecture a par ailleurs averti que des coupures d’électricité pourraient se produire et appelé à «la plus grande vigilance» face
 aux risques d’intoxication au monoxyde de carbone «en cas d’utilisation de chauffages d’appoint ou de groupes électrogènes».

Les 2/3 du pays en alerte

Les cinq départements des Pyrénées, ainsi qu'Andorre, ont été mis samedi soir en vigilance orange, a annoncé Météo France dans
un nouveau bulletin de suivi de la tempête, qui commençait samedi soir à toucher la moitié sud de la France. Outre Andorre, les
nouveaux départements en vigilance orange sont l'Ariège, la Haute-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, et les
Pyrénées-Orientales. Au total, il y a donc 69 départements en vigilance orange.

Quatre départements (Charente-Maritime, Vendée, Vienne, Deux-Sèvres) avaient eux été mis en alerte rouge samedi après-midi par
 Météo-France, en prévision de la tempête qui a donc commencé à toucher la France au début de la nuit.

>> Consultez la carte vigilance de Météo France par ici

La vigilance orange a été établie pour tous ces départements de samedi 21h à dimanche 21h, en raison d'un «risque de tempête d'une
force et d'une ampleur peu fréquentes» avec des rafales pouvant atteindre 140 km/h, a indiqué samedi Météo France.

Outre les Pyrénées, les régions touchées par la vigilance orange sont l'Alsace, l'Auvergne, la Basse-Normandie, la Bourgogne, la
 Bretagne, le Centre, la Champagne-Ardennes, la Haute-Normandie, l'Ile-de-France, le Limousin, la Lorraine, le Nord-Pas-de-Calais,
les Pays-de-Loire, la Picardie et Poitou-Charentes, ainsi que les départements de l'Ain, de la Dordogne, de la Gironde, de l'Isère,
 de la Loire, du Rhône, de la Haute-Saône et du Territoire-de-Belfort.

Des dégâts importants sont à attendre, avertit Météo France qui recommande de limiter les déplacements et de les planifier pour éviter
 les zones menacées. Les conditions de circulation peuvent être localement difficiles et quelques perturbations peuvent affecter les transports aériens, ferroviaires et maritimes, ajoute Météo France dans un bulletin national.

L'Ile-de-France pas épargnée

La mairie de Paris a décidé samedi soir de fermer dimanche tous les espaces verts et les cimetières de la ville. «Compte tenu de
l'alerte Météo France annonçant des épisodes de vents violents pouvant atteindre la vitesse de 120km/h en rafale demain dimanche 28
 février 2010 sur la Région Ile-de-France, la Ville de Paris procédera à la fermeture des espaces verts et cimetières parisiens»,
 indique la mairie.

Elle appelle les Parisiens à respecter quelques règles de sécurité et notamment éviter les promenades dans les espaces boisés, tels
que les Bois de Boulogne et Vincennes; limiter ses déplacements et être vigilants en raison des risques de chutes d'objets; enlever
ou fixer sur les bords des fenêtres ou sur les balcons les objets susceptibles de s'envoler. La mairie de Paris recommande également
 de ne pas utiliser les deux roues et de privilégier les transports en commun.

La tempête touche d'abord le Sud

Le creusement d'une dépression est en cours sur l'Atlantique, dans le sud-ouest du Portugal. Sa trajectoire devrait passer de la
Corogne (Espagne) à la Normandie dimanche matin puis se déplacer vers le Danemark dimanche soir, précise Météo France dans un bulletin
 national.

Le centre dépressionnaire va se déplacer rapidement et des vents violents toucher un grand nombre de départements en commençant par
ceux du sud. C'est dans la partie sud et sud-ouest de cette dépression que les rafales de vent seront les plus violentes, de part et
 d'autre d'un axe allant des Charentes aux Ardennes. Des rafales de vent de 100 à 120 kilomètres/heure en plaine et de 110 à 140 km/h
 sur la côte, voire plus localement, sont attendues.

20minutes

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Climat
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 23:57
Les premiers nuages de la dépression touchent la France. L'Espagne a déjà subit de fortes inondations en quelques heures.

260210-22h45.gif

Violente tempête attendue ce week-end sur la France

Une tempête avec des rafales de vent pouvant dépasser les 120 km/h à l'intérieur des terres est attendue ce week-end sur la France, a averti vendredi Météo France.

Après avoir touché le Portugal et la région de la Galice samedi soir, cette tempête traversera la France entre samedi soir et dimanche après-midi, a précisé Météo France dans un communiqué. Les régions les plus exposées devraient être les Pays de la Loire, le Poitou-Charentes, le Centre, le Bassin parisien et le nord-est du pays. Météo France conseille de consulter régulièrement la carte de vigilance sur son site (www.meteofrance.com) afin d'être informé de la trajectoire de cette tempête.

Mais c'est en Espagne et au Portugal, tous deux placés en état d'alerte, que la bourrasque formée dans l'Atlantique sera la plus forte, avec des vents très violents pouvant aller jusqu'à 160 km/h. Cette tempête est qualifiée par l'agence de météorologie espagnole Aemet de "cyclogenèse explosive", une perturbation tourbillonante éphémère mais très violente, susceptible de causer des dégâts considérables.

De fortes pluies sont attendues à Madère, mais, selon la météo portugaise "sans comparaison avec les précipitations" qui avaient dévasté l'île la semaine dernière, provoquant quarante et une morts dans des inondations et glissements de terrain. Cette tempête, accompagnée de rafales comparables à celles d'un"ouragan" était attendue en fin de journée de vendredi dans l'archipel des Canaries. Elle devrait atteindre la péninsule ibérique samedi aux premières heures, selon Aemet.


LeMonde

 

J'ai réservé mon samedi pour suivre la situation en direct et la partager avec vous.

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Climat
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 15:47
Voici une petite composition personnelle pour découvrir ce qui nous menace ce week-end ( images Eumetsat ).

Bigtemp2.jpg

Cela devrait toucher le Portugal demain après midi et la France dans la nuit de samedi à dimanche. Les prévisions évoluant d'heure en heure, je préfère attendre demain pour en appréhender le trajet.
Une chose est certaine, c'est que c'est gigantesque.
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Climat
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 06:36
La tempête prévue ce soir sur les côtes Atlantiques est visible sur les images Sat. D'après météo-France, elle touchera la vendée, cette nuit, avec des vents de 120 Km/h sur les côtes. Les prévisions étant ce qu'elles sont, nous allons suivre ensemble la situation en direct.

La situation à 15h (14hUT).

Temp1.jpg

L'emplacement des villes est approximatif, juste pour repérage. Les vents les plus violents, comme souvent, sont au Sud du centre dépressionnaire.

Le billet sera mis à jour dans quelques heures.

19h30

En fait, le centre dépressionnaire remonte, et c'est bien la Bretagne qui sera touchée. Comme les vents dominants sont au Sud du centre, le Sud Bretagne et la Vendée seront les plus touchées.

Temp3.jpg
Ici, intérieur du Sud Ouest, ça commence à souffler, des rafales que j'estime à 60/70 km/h.

A noter, le triangle formé par la dépression, remarquable...

Temp4.jpg

20h30

4 départements placés en vigilance orange par Méteo-France :

85 - Vendée
79 - Deux sèvres
86 - Vienne
17 - Charente Maritime

Vents prévus à 130 km/h sur le littoral.

21h50

Le centre de la dépression va toucher la Bretagne dans l'heure qui vient, mais seul un coup de vent (100km/h) est prévu là bas.
La zone de vents violents arrivera bien plus tard, entre 1 et 3 heure du matin, soit sur la Vendée et les Charentes, ou bien sur la Gironde. Météo-France voit la première option et ils s'y connaissent mieux que moi.

Temp5.jpg
Ce ne devrait pas être très violent, juste un fort coup de vent. Je l'espère.

Le point demain matin, sur ces mêmes ondes.

26 février 6h30

L'alerte orange est levée. Les vents sont allés jusqu'à 130 sur la côte mais ont été calmes, inférieurs aux 100km/h dans les terres.

Sur alerte-météo, des pointes à 118 en Vendée et 101 sur Bordeaux. Comme c'est souvent le cas, la tempête s'est vue absorbée par le continent.

Le tempête du 28 a baissé d'intensité, dans les prévisions de ce matin, même pour le Portugal et c'est une bonne chose. Elle devrait tout de même toucher le golfe de Gascogne dans la nuit de samedi à dimanche.
Un billet sera fait samedi matin, nous y verrons plus clair.
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Climat
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 22:09
Quelque 1.400 personnes ont été évacuées de leurs maisons dans le sud de l'Espagne, en raison d'inondations consécutives au débordement du fleuve Guadalquivir, ont annoncé jeudi les autorités espagnoles.

Dans la province de Cordoue, la plus touchée, le fleuve est sorti de son lit, inondant des quartiers excentrés de la ville de Cordoue. Des pluies diluviennes s'abattent depuis plusieurs semaines sur l'Andalousie, région très sèche d'ordinaire.

La semaine dernière, les inondations à Jerez ont provoqué la fermeture de l'aéroport et des autoroutes reliant la ville au reste du pays.

Source


Il semble, et c'est le cas dans ma région aussi, que les sols sont déjà saturés d'eau. Un printemps très humide signifierait des débordements alarmants.

Comme certains l'ont signifier en commentaires, il ne s'agit pas ici de faire peur, mais de constater que nous sommes bien dans un virage climatique, économique et social, avec tout ce que cela comporte. Cela va dans le sens des travaux de Pierre de Chatillon, et cela va dans le sens de mes recherches, également.

La seule ambition de ce blog est d'avertir et d'informer. Je pense qu'il faut se préparer à de grands évènements de toutes sortes.
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Climat
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 10:21
Bon, je n'ai pas franchement de bonnes nouvelles quant à la météo de ces prochains jours. Une tempête devrait toucher la côte Atlantique ce soir.
Tempête2
Le noyau noir figure des vents de plus de 100 km/h. Le plus fort de la tempête devrait toucher le sud-Bretagne entre minuit et trois heure du matin, avec des vents de plus de 120km/h. Ensuite, je ne m'aventurerais pas à deviner le comportement de la dépression lorsqu'elle touchera le continent, l'expérience de 1999 nous montrant que tout est possible.

Mais celle du 27/28 février est autrement plus sérieuse. Le noyau noir étant beaucoup plus massif, la tempête sera très certainement violente.

Tempete3.jpg

Le Portugal sera très fortement touché, ainsi que le nord ouest de l'Espagne. Mais tout l'Ouest de l'Espagne sera aussi touché dans la journée de samedi.
C'est dans la nuit de samedi à dimanche que le Sud Ouest de la France sera violemment touché, à son tour, après que la dépression ait repris des forces en traversant le golfe de Gascogne. Ici aussi, aucune prévision après que la tempête ait touché terre.

Premières recommandations : Rentrer tous les objets pouvant s'envoler. Eloigner les véhicules de la portée des arbres ou des chutes de tuiles et cheminées. Fermer les habitations et ne sortir sous aucun prétexte.


Cartes basées sur ces prévisions.

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Climat
commenter cet article
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 11:43
Les prévisions de MétéoGérard font état de la présence d'une forte dépression de 950 hpa à 1000 km à l'ouest de la péninsule galicienne.
Son centre se creusera à partir du samedi 27 février, vers midi.

La tempête touchera le Portugal et l'Espagne avec des vents de 162 à 175 km par heure, avec de fortes précipitations. Elle s'orientera

ensuite vers l'intérieur des Terres Espagnoles, avec des vents de 126 à 144 km/h.

Dégats très importants au Portugal et en Espagne.


Sur le sujet, je dois rappeler l'avertissement fait par la Vierge au Bresil, le 21 Janvier dernier, sur une ville au bord du Tage,

prenant sa source en Espagne et traversant le Portugal, qui serait fortement dégradée. Je me dois de l'indiquer car cette même prédiction
fait état des ravages sur l'ile de Madère, un mois avant que se déroulent les faits.

Cette dépression traversera le golfe de Gascogne, le dimanche matin, vers 2 H du matin, reprenant de la force.

En 24 heures, cette dépression se retrouvera en Angleterre, semant, en théorie, des vents de 162 à 180 km/h sur l'héxagone.

Le trajet prévue de la tempête du 27 et 28 février :


Tempete1.jpg

D'autres billets feront état des prévisions dans les prochains jours, la situation pouvant évoluer plus favorablement
en quatre jours.

Etant donné qu'il m'est impossible de mettre des liens directs ( panne ), voici les liens à copier.


http://meteogerard.unblog.fr/2010/02/23/bulletin-special-et-particulierement-important-dimanche-28-fevrier-2010-tempete-du-type-1999-alerte-vigilance-rouge/

Prédictions de la Vierge :

http://209.85.229.132/search?q=cache:http://vincent.detarle.perso.sfr.fr/catho/union-europeenne.html



Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Climat
commenter cet article
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 06:55


Le dernier bilan fait état de 42 morts et plus de 120 blessés...

Le bilan s’alourdit d’heures en heures après les pluies torrentielles qui se sont abattues samedi sur l'île portugaise de Madère. Elles ont fait au moins 42 morts et et plus de 120 ont été blessées, selon un nouveau bilan, encore provisoire, des autorités régionales. Le précédent bilan faisait état de 32 morts et 68 blessés, selon le secrétaire régional aux Affaires sociales, Francisco Ramos.

Dimanche, la pluie avait cessé, laissant place à des scènes de désolation, notamment à Funchal, la capitale régionale de 100.000 habitants située en bord de mer et qui s'est réveillée dévastée par des torrents de boue. Trente personnes restaient hospitalisées dimanche après-midi, selon le service des urgences de l'hôpital de Funchal.

Dans cette ville, les pompiers ont retrouvé 17 cadavres, mais le bilan pourrait être plus important, de nombreuses maisons et véhicules restant ensevelis sous la boue et les gravats, plus de 24 heures après la catastrophe. Un centre commercial de Funchal a été entièrement détruit, et les pompiers redoutaient de découvrir des victimes dans le parking souterrain, encore sous les eaux.

Dimanche toute la journée, les secours, aidé d'engins lourds, ont déblayé les débris amoncelés dans la partie basse de la ville, située en bord de mer et où s'alignent sur des kilomètres complexes touristiques et hôtels de luxe.


Le retour à la normale pourrait prendre «des semaines»

«Il y a des tonnes de gravats dans les rues. Beaucoup de boue et de débris. Les rues sont défoncées. Par endroits, la route s'est effondrée et un rond-point a même disparu», a raconté Aymeric Paysan, un Français de 27 ans, boulanger dans un hôtel de la ville. Dans le district voisin de Ribeira Brava, également situé sur la côte méridionale de l'île, le commandant local des pompiers, Agostinho Silva, a estimé que le retour à la normale pourrait prendre «des semaines».

Le trafic a repris ce dimanche à l'aéroport de Funchal. Des équipes cynophiles ainsi que des plongeurs sont ainsi arrivés en milieu d'après-midi à bord d'un avion militaire pour tenter de retrouver d'éventuels disparus. Dans le courant de la semaine, du matériel supplémentaire sera acheminé depuis Lisbonne, notamment des ponts militaires pour pouvoir rétablir la circulation sur l'île de 57 km de long sur 22 de large, où plusieurs villages, notamment dans le centre, sont inaccessibles.

Dimanche en milieu d'après-midi, les pompiers ont réussi à rejoindre à pied Curral de Freiras, un village de 4.000 habitants construit dans le cratère d'un volcan éteint, et dont on était sans nouvelles depuis plus de 24 heures.


20Minutes
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Climat
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 10:57
Les écoles, collèges et lycées de la Guadeloupe resteront fermés vendredi, à cause de la pluie de cendres qui a commencé à s'y abattre jeudi soir après l'explosion du dôme volcanique de la Soufrière de Montserrat. Le préfet Jean Fabre, qui s'exprimait au journal télévisé de Télé Guadeloupe, a précisé avoir pris cette décision "pour éviter les risques d'irritation" oculaire et des voies respiratoires que pourraient provoquer les cendres volcaniques. Il a également appelé les automobilistes à la prudence, les routes étant rendues glissantes par la couche de cendres qui s'y dépose. L'île de Montserrat, voisine de la Guadeloupe, est située à 80 km au nord de Pointe-à-Pitre.

A Pointe-à-Pitre, rues et voitures en stationnement étaient recouvertes jeudi soir par une mince couche gris-blanc de cendres volcaniques. Les rares voitures qui circulent soulevaient un nuage de poussières volcaniques, qui s'infiltrent dans maisons et appartements par tous les interstices possibles. L'aéroport international de Pointe-à-Pitre a été fermé jeudi, à titre préventif, à la suite des premières retombées de cendres provoquées par l'explosion, plus tôt dans l'après-midi, du dôme volcanique de La Soufrière de Montserrat. La plupart des vols à destination de Pointe-à-Pitre doivent être déroutés sur Fort-de-France, en Martinique, à 250 km au sud de la Guadeloupe.

Essentiellement constituées de silice, les cendres, émises suite à l'explosion du dôme volcanique de La Soufrière de Montserrat, ont provoqué un panache à 10 000 mètres d'altitude et retombent sur la Guadeloupe, où règnent jeudi des vents très faibles qui doivent se maintenir dans les vingt-quatre à trente-six heures à venir, selon Météo France.

LeMonde

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Climat
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 20:09
Une importante tempête de neige, la seconde en une semaine, se dirigeait mardi vers la capitale américaine Washington, où les administrations fédérales étaient fermées pour la deuxième journée consécutive.

La tempête pourrait recouvrir Washington de 50cm de neige, et la ville de Philadelphie, un point névralgique du réseau aérien du nord-est du pays, de 45cm mercredi soir. Certains régions du nord-est des Etats-Unis étaient déjà recouvertes de près d'un mètre de neige.

Les compagnies aériennes ayant annulé des vols vers la capitale pendant le week-end ont averti les usagers que d'autres départs seraient très certainement annulés dès mercredi.

La tempête de neige s'est abattue sur le Midwest (centre des Etats-Unis) tôt mardi, entraînant la fermeture des écoles et rendant les routes impraticables dans des villes comme Minneapolis et Chicago. Neige et bourrasques de vent étaient attendus sur la côte Est du pays.

Une première tempête de neige avait entraîné vendredi dernier la fermeture des écoles et mis au repos forcé 230.000 employés fédéraux à Washington lundi et mardi. Les électriciens s'affairaient encore mardi à rétablir l'électricité.

Le Sénat américain n'a pu se réunir que quelques minutes lundi et la Chambre des représentants a annulé les votes en assemblée plénière mardi. L'audition à la Chambre des représentants sur les rappels de Toyota initialement prévue pour mercredi a également été reportée.

Source


Ils sont allés chercher la blanche en Afghanistan... Elle arrive toute seule par le ciel...
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Climat
commenter cet article