Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 01:29
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Articles importants
commenter cet article
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 17:00

C'est de la bombe cette interwiew... A enregistrer avant censure.

 


Tout est dit, là, j'ai terminé mon travail avec cette vidéo. Merci à celui qui a donné le lien ( David, je crois)... Je vais rajouter deux vidéos importantes pour confirmer tout ça, même si c'est définitivement incriticable.
Et le discours de J.F Kennedy, sûrement à l'origine de son assassinat. Comme la question a été posée en commentaire, voici le lien officiel de ce discours du Président, le dernier Président libre des USA ( du monde libre?), assassiné à Dallas, en 1963.



Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Articles importants
commenter cet article
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 19:30

La résistance commence par jeter son téléphone portable. J'ai mis en rouge ce qui me semble très important.

 

Annie Lobé
à écrit un article paru dans la revue NEXUS n° 30 de janvier-février 2005,
en voici sa transcription intégrale :

Quiconque aurait affirmé en 1940 pouvoir modifier le comportement humain
avec des molécules chimiques se serait heurté à l’incrédulité de ses contemporains.

En 1970, c’est pourtant chose faite avec le développement
des médicaments psychotropes.
Leur consommation massive atteste, aujourd’hui encore, de la réalité de
cette modification iatrogène (produite par un agent extérieur) du fonctionnement cérébral,
généralement inductrice de dépendance.

En biochimie, l’effet varie selon la molécule et la dose administrée :
anti-dépresseur, anxiolytique, neuroleptique.

Des modifications iatrogènes du comportement peuvent aussi être obtenues via l’application de certaines ondes électromagnétiques de Fréquence Extrêmement Basse (Extremely Low Frequency, désignées par convention ELF -prononcer E.L.F.-,
et que nous appellerons pour simplifier " basses fréquences ").

En biophysique, l’effet varie selon la fréquence et la puissance d’exposition.
Difficile à croire ?


Et pourtant. La dépendance qui s’installe chez les détenteurs de portable n’est pas sans rappeler d’autres formes de dépendances médicamenteuse, tabagique ou alcoolique.
Il suffit de regarder autour de soi pour se rendre compte que la téléphonie mobile a désormais plus d’adeptes que les médicaments psychotropes et le tabac réunis. Dix ans ont suffi pour qu’un être humain sur six prenne possession de son émetteur-récepteur personnel de micro-ondes : on compte déjà un milliard de téléphones portables dans le monde, dont 40 millions en France.


La preuve scientifique de l’innocuité des portables n’a pas été officiellement établie et quelques mises en gardes se glissent entre les lignes du discours officiel rassurant :
" Il n’existe pas de données scientifiques qui permettent d’établir qu’il existe, chez les adultes ou les enfants, des risques du fait d’une exposition sur une longue période, mais cela ne peut être exclu en l’état actuel des connaissances.[1]

Amiante, vache folle, irradiation radioactive consécutive à l’accident du réacteur nucléaire de Tchernobyl : depuis près de vingt ans, en France, la révélation des mensonges scientifiques et politiques est toujours arrivée après coup, une fois commis d’irréversibles dommages sanitaires et environnementaux. Pourquoi et comment autant de " téléphoneurs mobiles " invétérés ou occasionnels acceptent-ils, une nouvelle fois, de prendre un risque dont ils ne mesurent ni la nature, ni la portée ?


Nos ondes cérébrales :
des fréquences extrêmement basses

Depuis le premier électroencéphalogramme (EEG) réalisé en 1924, les ondes cérébrales et leurs états émotionnels associés ont livré bien des secrets[2],[3].
La majeure partie du temps, ces ondes ont un aspect irrégulier et aucune morphologie générale ne peut être observée sur l’EEG.
Cependant, à d’autres moments, une figure distincte apparaît.
Les rythmes alpha et bêta sont les deux seuls rythmes normaux de l’adulte au repos.
Le rythme Alpha, entre 8 et 13 Hertz (Hz),
apparaît au repos ou lors de la fermeture des yeux.
La plupart des gens ont un alpha à 10 Hz, ralenti de 1 à 2 Hz en cas de fatigue ou par le vieillissement chez les centenaires. Cette constatation conduit à considérer comme sortant du cadre de la normalité tous les sujets dont la fréquence alpha est inférieure à 9 Hz[4].
Un alpha à 8 Hz a été fréquemment mesuré dans des cas de céphalées, de bourdonnements d’oreille.

Il a été constaté en grandes proportions chez des sujets incarcérés et en faible proportion chez des patients psychiatriques (psychoses, névroses).
Il est parfois associé à un rythme thêta (voir plus loin).
Il apparaît également à la fin d’un effort intellectuel (alpha de détente) ou lorsque
le sujet fait un effort sur lui-même pour ne pas livrer son émotion (alpha de contrôle).
Le rythme Bêta, entre 15 et 20 Hz (18 Hz dans la majorité des cas) correspond à une situation d’attention ou de mouvement. Des fréquences plus élevées (jusqu’à 25 et plus rarement 50 Hz), sont enregistrées pendant un état de tension. Les rythmes rapides,
de 16 à 25 Hz, traduisent en général de l’anxiété.
Ils sont fréquents chez les schizophrènes et
apparaissent également après consommation de barbituriques.
Le rythme Thêta, de 4 à 7 Hz, est présent chez les enfants et les adultes caractériels ou impulsifs, chez des malades porteurs de lésions cérébrales diverses (céphalées, épilepsies, irritation corticale).
Chez l’adulte, ce rythme correspond à des manifestations émotionnelles lors des moments désagréables (forte contrariété, frustration). Un rythme thêta hypersynchrone à 6 Hz est lié à des affections particulières : encéphalites et méningo-encéphalites. Le rythme Delta, inférieur à 3 Hz, traduit toujours chez l’adulte vigile une souffrance cérébrale grave : hypertension intracrânienne, maladie d’Alzheimer, paralysie générale.
Il apparaît pendant le coma et l’anesthésie générale.
D’autres variétés d’ondes lentes existent : les ondes lentes de l’hypoglycémie, celles du sommeil très profond (les seules qui soient physiologiques, c’est-à-dire normales et ne présentant pas un caractère pathologique) et les ondes lentes occipitales,
remarquées avec une très grande abondance
chez les sujets impulsifs qui ont une tendance à " prendre des risques "
ou à se laisser entraîner sans réflexion (sujets " ductiles ", soumis).

Modification de l’électro-encéphalogramme

Richard Gautier , Docteur en Pharmacie et co-auteur de Votre GSM, votre Santé :
On vous ment. 100 pages pour rétablir la vérité[5],
a répertorié pas moins de trente-deux expériences publiées entre 1995 et 2003
montrant une modification notable de l’EEG de sujets humains exposés
pendant une courte durée (de quelques minutes à une nuit) à des micro-ondes pulsées
en extrêmement basses fréquences.
" Une expérimentation de longue durée est actuellement en cours à l’échelle planétaire,
dont nous sommes tous les cobayes. Ses conclusions scientifiques ne seront tirées que dans plusieurs dizaines d’années, " commente-t-il.
Non seulement nous en sommes les cobayes, mais en plus,
nous la finançons en achetant des téléphones, des abonnements, des cartes...

En laboratoire, des études portant sur des expositions chroniques ont été effectuées sur l’animal. Une publication soviétique de 1986, antérieure au déploiement de la téléphonie mobile et portant sur des chats exposés à 2.375 mégahertz (MHz), mettait en évidence une synchronisation de l’activité bioélectrique cérébrale à 6-10 Hz et 12-16 Hz, à la puissance de 500 microwatts par centimètres carrés (µW/cm2)[6].

En clair, l’EEG des chats se calquait sur les fréquences auxquelles ils étaient exposés.
De quoi donner des frissons quand on sait quelles basses fréquences sont émises
par les portables GSM européens (voir plus loin).
De quoi donner encore plus de frissons quand on sait que les puissances limites fixées
en 1998 par la recommandation internationale[7],
cinq ans après le lancement des premiers portables en France,
sont deux fois supérieures pour le 1.800 MHz (900 µW/cm2)
et à peine inférieures en 900 MHz (450 µW/cm2).
Tous les portables sont désormais bi-bandes et peuvent utiliser ces deux fréquences.

Parmi les autres effets comportementaux préoccupants rapportés chez le rat,
citons la diminution d’activité locomotrice et l’amoindrissement des réflexes de défense après quatre mois d’exposition à raison de douze heures par jour
(fréquences combinées 9.375 et 1.765 MHz, puissance 375 µW/cm2) [8].

L’augmentation de l’enzyme qui dégrade l’acétylcholine (un neurotransmetteur cérébral impliqué dans la mémoire, l’attention, la vigilance et le potentiel d’action, c’est-à-dire le mouvement) a été rapportée en 1994 sous l’effet d’ondes pulsés à 16 Hz[9].
Cette augmentation entraîne la diminution de l’acétylcholine disponible
dans l’espace inter-synaptique (entre les neurones).

Pour comprendre la signification concrète de cet effet biologique,
il faut savoir qu’un déficit en acétylcholine a été constaté par autopsie chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer[10], une pathologie dont les signes cliniques sont désormais bien connus : confusion mentale avec perte progressive et irréversible de toutes les facultés cérébrales : mémoire, apprentissage, orientation spatiale, etc.).


Modification du comportement

On sait depuis longtemps que la modification de l’EEG altère le comportement.
Il y a près de quarante ans que le neurophysiologiste espagnol José M. R. Delgado a découvert comment modifier significativement le comportement, voire la personnalité de sujets humains, à l’aide de stimulations électriques.
Par exemple, des jeunes filles convenables et réservées étaient rendues sexuellement agressives par la stimulation électrique de certaines zones cérébrales.
Le chercheur a identifié les zones précises dans lesquelles une stimulation électrique produit la peur, l’anxiété, le plaisir, l’euphorie ou la rage chez des sujets humains.
Au cours d’expériences réalisées avec des patients psychiatriques,
ces derniers rapportaient que leur modification de comportement
ne provenait pas de leur propre volonté mais de leur incapacité
à contrer la puissance du signal électrique.

Delgado a également effectué des recherches sur les animaux.
Sa démonstration la plus célèbre, la vidéo d’un taureau arrêté en pleine charge
par un signal radio émis à distance vers des récepteurs implantés dans la tête de l’animal,
a fait le tour du monde. Mais le livre dans lequel il relate ses expériences,
Physical Control of the mind :
Toward a psychocivilized society (1969), n’a jamais été publié en français [11].

Autre découverte majeure des années 60, l’invention du Neurophone.
Cet appareil capable de transformer des sons (mots et musique) en impulsions électriques, permet de les faire entendre en courtcircuitant l’appareil auditif.
Après six ans de tentatives infructueuses, son inventeur, l’américain Patrick Flanagan, a réussi à obtenir un brevet après avoir fait entendre un employé du service des brevets atteint de surdité. Cette découverte a été classée ’confidentiel défense’ par l’armée américaine après qu’il l’ait perfectionnée en développant un système sonore holographique en 3-D dans lequel les ’sons’ pouvaient provenir de n’importe où dans l’espace, alors que la première version nécessitait un contact physique.
Le trop génial inventeur s’est alors vu interdire de continuer ses travaux
et même d’en parler pendant quatre années consécutives [12].


Des basses fréquences permanentes
dans nos téléphones portables


La téléphonie mobile combine les technologies du radar, de la radio et du téléphone.
Pour recevoir les appels,
un téléphone portable en veille signale sa position en permanence.
Un mobile fonctionnant avec le standard GSM européen émet des micro-ondes (hyperfréquences).
Une loi de physique stipule que les ondes sont absorbées au maximum dans les organes dont la taille correspond à la longueur de l’onde ou à l’un de ses multiples.
A 900 MHz, la longueur d’onde est de 33 cm.

A 1.800 MHz, elle est de 16,5 cm, soit la taille d’un cerveau humain adulte.
La boîte crânienne se transforme alors en caisse de résonance, l’absorption
des ondes est maximale. (A titre de comparaison, la fréquence de 2.450 Mhz à laquelle fonctionnent les fours à micro-onde, les radars et Blue Tooth,
un système de liaison radio entre le téléphone portable et l’oreillette,
est la plus efficace pour échauffer les molécules d’eau, dont notre corps
est composé à 70 % ; sa longueur d’onde est de 12 cm).

Selon une autre loi de physique, toute fréquence émet des harmoniques qui sont des fréquences multiples de la fréquence originelle.
Un téléphone portable en veille émet aussi des basses fréquences
à 2 Hz, 4,34 Hz et 8 Hz, avec entre autres,
des harmoniques à 16 Hz[13]. Tzz-Tzz, Tzz-Tzz,
il est même possible d’entendre certaines harmoniques de ces basses fréquences
(perceptibles par l’oreille humaine à partir de 20 à 30 Hz)
en approchant le téléphone de certains haut-parleurs amplifiés
(transistor, radio-réveil, autoradio,...).

La réunion d’éléments issus de la physique et de la biologie,
deux domaines habituellement séparés, constitue une spécialité peu connue :
la biophysique, à la lumière de laquelle il apparaît clairement que le GSM européen a été conçu spécifiquement pour avoir une action délétère sur le système nerveux central humain.

L’hyperfréquence, dite " fréquence porteuse ", sert de véhicule pour faire pénétrer en profondeur les basses fréquences responsables d’une modification pathologique
de l’EEG inductrice de modification de comportement (2 Hz : soumission,
prise de risques inconsidérée ; 4 ;34 Hertz : frustration, irritabilité ; 8 Hertz : fatigue, céphalée, 16 Hertz et au-delà : anxiété et diminution de l’acétylcholine.
Des valeurs limites d’exposition élevées maximisent ces effets.

Aux Etats-Unis, le standard actuellement le plus répandu est le CDMA (Code Division Multiple Access), qui ne contient pas de basses fréquences susceptibles de modifier l’EEG. Et le GSM aux USA opère à des fréquences différentes (800 et 1.900 MHz, au lieu de 900 et 1.800 MHz en Europe), dont les longueurs d’onde ne correspondent pas à la taille du cerveau adulte moyen, et sont donc moins susceptibles d’induire des effets neurologiques. En biophysique, l’effet varie selon la fréquence...
Autre différence importante : à peine un américain sur deux est muni d’un portable,
contre 80 % de la population européenne.
Les conséquences sanitaires et comportementales de l’exposition aux micro-ondes seront mathématiquement plus importantes sur le Vieux continent.

Ce que l’on sait peu, c’est que même lorsqu’ils sont éteints, les téléphones portables émettent pour assurer une fonction de repérage qui a été confirmée par plusieurs sources : militaire, judiciaire, pompiers. Pour la petite histoire, les virtuoses du plastiquage de l’Ile de Beauté sont désormais au courant : ils laissent leur portable chez eux lorsqu’ils se rendent à certaines " réunions ".
Ce que l’on sait encore moins, c’est que la gigantesque installation militaire
américaine HAARP[14] en Alaska, co-gérée par l’US Navy et l’US Air Force,
qui envoie depuis 2001 en direction de l’ionosphère des ondes soupçonnées
d’avoir une action sur le climat, émet aussi des Fréquences Extrêmement Basses (ELF). Nick Begich et Jeane Manning, auteurs de Les anges ne jouent pas de cette HAARP qui enquêtent sur ce dispositif depuis plus de sept ans, affirment ceci (chapitre 22) :
" D’après les fiches techniques, lorsqu’il fonctionne à pleine puissance,
HAARP peut envoyer des ELF à des niveaux d’énergie suffisants
pour affecter les populations de régions entières.
" Ils rapportent les propos de Patrick Flanagan, l’inventeur du Neurophone, qu’ils ont interviewé à ce sujet : " Le projet HAARP pourrait être non seulement le plus grand ’radiateur ionosphérique’ du monde, mais aussi le plus colossal instrument de contrôle cérébral jamais conçu.
" Lors d’un entretien en juillet 2003, un spécialiste des armes à hyperfréquence à qui
je demandais pourquoi il n’avait pas de téléphone portable m’a répondu :
" Je pense que les téléphones portables sont le support d’un système de contrôle cérébral mis en place par les américains. "


Motorola aux commandes

Comment vérifier une telle information ?
En remontant à la source. Motorola est le seul constructeur américain à avoir investi
dans le développement du GSM européen.
Alors que les industriels du Vieux continent se sont groupés par trois ou quatre,
pour réaliser les développements nécessaires à la mise au point de la technologie GSM, Motorola est resté seul.[15]

Le dépôt de marque qu’il a effectué en France le 4 août 1987[16] inclut les produits suivants : ’générateurs électriques de tonalité basse fréquence’ et ’amplificateurs basses fréquences’, qui sont absolument injustifiés car les télécommunications sont véhiculées en hyperfréquences pulsées TDMA
(Time Division Multiple Access, lequel génère déjà des basses fréquences).
On trouve également dans cette liste des ’amplificateurs électroniques pour sourds’
qui ne sont pas sans rappeler le Neurophone de Patrick Flanagan et des ’condensateurs’
permettant aux appareils éteints d’émettrent des micro-ondes.

Un examen attentif des marques déposées par ses concurrents montre que Motorola
est le seul constructeur à mentionner ce type de produits.
Des ’modules intégrés dans des dispositifs informatiques et de communication
pour la commande et le contrôle à distance’ et des ’applications logicielles personnalisées pour le pistage d’informations vocales et de données sur des réseaux zonaux personnels’ figurent dans un autre dépôt[17] et complètent cette panoplie originale.
Permet-elle d’agir à distance sur les téléphones portables,
y compris ceux des autres constructeurs via le contrôle à distance ?
Permet-elle de transformer chaque téléphone, même éteint, en réémetteur des basses fréquences émises par HAARP ?
Permet-elle de modifier de façon ciblée l’EEG des utilisateurs ?
Il est permis de se poser ces questions.
Un détenteur de portable sur six est client de Motorola dans le monde. Mais la multinationale américaine ne vend pas que des téléphones portables :
il y a des composants Motorola dans tous les équipements électroniques : télévisions, ordinateurs, chaînes HI-FI, caisses enregistreuses, jouets pour enfants, etc.


Guerre électromagnétique

Depuis le 3 avril 1984, la directive n° 138, prise par Georges Bush père autorise
l’utilisation d’ondes électromagnétiques
comme arme sur des citoyens américains et étrangers[18].
Le magazine militaire américain Defense News du 24 août 1987 cite les propos de John Rosado, du laboratoire Harry Diamonds à Adephi : " La nature de la guerre sera complètement modifiée par l’utilisation d’armes radiofréquences "[19].

Serions-nous déjà entrés, à notre insu,
dans un nouveau type de guerre déclarée contre nos facultés cérébrales ?
On peut se le demander en observant les troubles dont sont atteints des pionniers du portable. Exemple : Joseph, 42 ans, qui a gardé le même téléphone depuis 10 ans :
" Si je prends un rendez-vous avec mon portable, après avoir raccroché je ne me souviens plus de ce qui vient d’être dit. Et j’ai mal au-dessus de l’oreille à chaque utilisation, " raconte-t-il.
Le plus incompréhensible pour un observateur extérieur, c’est que malgré les symptômes sérieux directement liés à l’utilisation de son portable, douleur persistante et troubles récurrents de la mémorisation, Joseph n’envisage pas de se soustraire à son exposition.

Même chose chez Marguerite, 50 ans. Elle n’a pas de téléphone portable mais a
acheté depuis deux ans un banal téléphone sans fil d’intérieur numérique DECT,
une technologie qui émet des micro-ondes à 1.900 MHz.
Elle a des douleurs auriculaires à chaque utilisation prolongée.

Convaincue par l’Appel de Fribourg émanant de médecins qui établissent un lien entre ce type de douleurs et l’utilisation de la téléphonie DECT[20],
elle ne trouve pas le temps de remplacer ce qu’elle pense être la cause de ses maux
par un autre appareil avec fil et muni d’une rallonge pour pouvoir se déplacer.
Cette incapacité à mettre en place des actions protectrices n’est pas sans rappeler
deux expériences menées avec des rats exposés à des puissances de micro-ondes potentiellement mortelles (60 milliwatts par gramme à 918 MHz, micro-ondes non pulsées, 25 expositions de deux minutes d’affilée, cinq fois par jour).
Contrairement aux chocs électriques (80 microampères/mètre) ou lumineux (350 lux),
les animaux exposés aux micro-ondes ne développaient aucun comportement de fuite ou d’évitement, malgré une élévation de leur température corporelle à 41 °C.
Les auteurs concluent que les organismes sont dépourvus de feedback sensoriels susceptibles de motiver une réaction d’évitement acquis, la sensation de chaleur ne décroissant que lentement après l’exposition.[21]

Les modifications de comportement, Joseph en a constaté dans d’autres domaines.
" J’ai perdu ma capacité à planifier, à organiser ", confie-t-il en reconnaissant aussi avoir peu à peu cessé de classer ses papiers et de faire ses comptes.
Plutôt inquiétant, surtout pour un chef d’entreprise.
Il constate aussi une irritabilité latente entraînant souvent une réaction colérique disproportionnée par rapport aux incidents qui en sont la cause.

Faut-il voir dans ces ’syndromes comportementaux’ le reflet de la baisse de l’acétylcholine correspondant à la baisse d’activité spontanée observée chez les animaux exposés de façon chronique en laboratoire et les conséquences d’une modification de son EEG
sous l’effet des basses fréquences émises par son portable ?
Avouez que Joseph est mal parti s’il attend une réponse des experts gouvernementaux,
de la communauté scientifique ou médicale pour changer ses habitudes.


En 1992, Paul Wolfowitz, l’un des stratèges de George Bush père et fils, déclarait : " Depuis la chute de l’empire soviétique, notre but est de faire en sorte qu’aucune autre puissance étrangère ne puisse essayer de rivaliser avec les Etats-Unis. "[22]

En ayant réussi à mettre des téléphones portables entre toutes les mains, les maîtres du monde sont peut-être en passe de gagner une guerre secrète contre notre cerveau,
une guerre contre laquelle ils se sont eux-mêmes protégés.
S’agissant de contrôle et de surveillance, le gouvernement britannique n’est pas en reste.
Il finance depuis plus d’un an le développement de ’Celldar’, une technologie utilisant les antennes de téléphonie mobile pour détecter en temps réel les véhicules
et les individus en mouvement dans la zone de couverture par le réseau.
Des prototypes sont déjà opérationnels jusqu’à 50- 100 mètres
(The Observer du 13 octobre 2002)23.


Parmi les utilisateurs qui affirment, la bouche en cœur,
"Je ne peux pas m’en passer"
et parmi ceux qui prétendent, les lèvres pincées,
"De toutes façons, je l’utilise très peu",
combien, une fois confrontés à l’évidence,
seront comme Joseph incapables de renoncer complètement
à cette arme non conventionnelle dont ils sont la première victime ?

Silencieuses, inodores et invisibles, les micro-ondes sont incomparables pour décimer à petit feu des populations entières et déstabiliser sournoisement des pays.
Pour qui sait en identifier les causes, les dégâts ont déjà commencé.

Face à cette guerre d’un nouveau genre, il est urgent que ceux qui veulent
garder intacts leurs facultés cérébrales et leur libre-arbitre organisent la résistance.

Annie Lobé
 

 

Les notes sont sur l'article original

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Articles importants
commenter cet article
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 11:15

CPL et nouveau compteur d’électricité

Mise en Garde

à EDF / ERDF*

(* Electricité Réseau Distribution France, qui est aussi le propriétaire du compteur)

&

Opérateurs Télécommunications, etc . . .

Source et article complet : http://www.next-up.org/Newsoftheworld/CPL.php

Identiquement dans la problématique du CPL
nous “mettons en garde concernant les CEM”
tous les Opérateurs de télécommunication par CPL,
tous ceux qui utilisent ou vont utiliser cette technologie
notamment EDF et ses filiales,
afin qu’ils aient une réelle prise de conscience des dangers que représente
une généralisation des rayonnements HF issu du CPL par le réseau de distribution sans mesures d’accompagnements physiques de la distribution,
ceci quel
que soit les puissances.

CPL

Informer la population pour une prise de conscience d’une forte augmentation de l’électrosmog et  éviter un nouveau désastre environnemental !

Par exemple :

- Le CPL Indoor,
La généralisation des compteurs électriques utilisant la technologie CPL
provoquera à terme un maillage dense de part la ” toile d’araignée” que représente
le réseau de distribution d’électricité porteuse de Hautes Fréquences sur tout un territoire.

- Le CPL Outdoor (partie professionnelle) nécessite l’utilisation de répéteurs-amplificateurs environ tous les 300 mètres pour compenser sa perte de charge à partir du poste  où le signal numérique est mixé avec le signal électrique.

Le problème environnemental majeur du CPL :

Les câbles du réseau électrique n’ont pas été conçus à l’origine pour transporter des signaux Hautes Fréquences !

- Exemple de câble industriel multi-brins standard non isolé et isolé (non blindé) -

Les câbles électriques standards existants sont en principe totalement inadaptés, c’est-à-dire non blindés pour empêcher leurs rayonnements à l’intérieur des bâtiments (réseau privé domestique), mais aussi à l’extérieur.

En conséquence mettre un courant dit CPL dans des câbles non blindés,
c’est créer une nouvelle source de pollution en rayonnements (irradiations) Hautes Fréquences conséquente dans l’environnement en général,
mais aussi dans tout son lieu de vie et celui de ses voisins.

 

- Exemple de câble industriel multi-brins Une Paire blindé -

Malgré l’utilisation dans les zones urbaines souvent en façades d’habitations de câbles torsadés “adaptés” en impédance qui rayonnent moins :

Il est absolument nécessaire qu’un tel déploiement s’effectue  avec des câbles et connectiques totalement blindés ou adaptés faute de quoi, il y aurait une nouvelle forte augmentation de l’électrosmog.

Si tel n’est pas le cas,
cela serait une nouvelle et majeure source d’irradiation en HF
s’ajoutant à celle récente issue des installations des communications mobiles
qui perturbe déjà très fortement le métabolisme des humains
avec les conséquences sanitaires que nous connaissons qui ont défrayé les chroniques.

De plus, ce nouveau et vaste transfert d’énergie EM horizontale ne pourrait qu’aggraver le réchauffement de la planète, voir le PDF consultable ici :

http://www.nextup.org/pdf/CEMetDesordresClimatiquesInterractionsValeurAlbedo.pdf

- USA Ministère de la Santé : Étude Scientifique
Une nouvelle exposition électromagnétique métrique:
Les Hautes Fréquences avec le passage de la tension électrique sont associées à une augmentation de l’incidence du cancer chez les enseignants d’une école de Californie.

LA PLC EST UNE ABERRATION TECHNIQUE

Les CPL ou le cancer des ondes courtes

Contribution à l’Internet haut débit par CPL : Offre d’ERDF

La Manipulation des médias :

Comment les médias sont manipulés afin qu’ils ne relatent pas les résultats clés, tels ceux révélés par l’étude sur les téléphones cellulaires et la santé de l’Hôpital d’Adélaïde (Australie)

http://home.scarlet.be/~tsf94646/001/documents/La%20manipulation%20des%20m%E9dias.pdf

 

Source

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Articles importants
commenter cet article
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 12:32

Comme il est dit de ces compteurs intelligent par Atos consulting :

« Un puissant moteur de la transformation du marché de l’énergie en Europe  »

Mais c’est omettre de parler de ses effets sur la santé et l’environnement :

« Ce qui est en cause aujourd’hui, c’est comme pour la téléphonie mobile, la banalisation des équipements utilisant ces émissions et la surexposition de la plupart d’entre nous, dès le plus jeune âge et cela sans que l’on en ait vraiment pris conscience.

Il faut être réaliste. Avec l’explosion des nouvelles technologies, Wifi, Wimax, antennes relais, TIC (Technologies Information et communications) et appareils ou dispositifs électriques en domotique utilisant le CPL, nous sommes de plus en plus exposés aux rayonnements électromagnétiques. »

Avec Tours, nous faisons partie des 2 zones tests donc soumis à aucune obligation :

La Directive 2009/72 n’impose les compteurs intelligents que sous réserve d’une évaluation favorable qui doit être rendue au 3 septembre 2012 (voir annexe 1 paragraphe 2 de la Directive)

Il est dit dans l’argumentaire, « une industrie expérimentale sur zone pilote de Tours et de Lyon en développement express » :
- 1% du parc national en 2 ans
- 5000 concentrateurs pour 300.000 compteurs soit 500 concentrateurs sur le seul arrondissement du 9ème (sur un total de 1.500 dans le Nord-Ouest de Lyon).
Combien de concentrateurs sur la seule cité du Vergoin ?

Qu’en est-il de notre santé et sur notre environnement quant au confinement des ondes GSM amalgamés avec le 3G (UMTS) assimilables à des ondes radars micrométriques ? Combien de concentrateurs verront le jour dans la cité ? Seront-ils munis de câblages blindés comme il est préconisé, et le seront-ils vers le transformateur principal ?

Voir à ce sujet la Pièce N°8 : Mise en garde à EDF & ErDF sur les nouveaux compteurs utilisant la technologie du Courant Porteur de Ligne (CPL) par Next-up organisation http://www.next-up.org

Autant de questions préalables qui restent sans réponses.

Le système des installations Linky possède un émetteur GPRS et sa fréquence est un mélange de GSM et 3G (UMTS). C’est à bande large et donc toujours active. (Et pas seulement les quelques secondes plusieurs fois par jour durant la semaine où on l’utilise comme nous le raconte les électriciens.)

L’information n’est pas seulement envoyée à la compagnie fournisseur d’électricité mais aussi via l’internet ( !?) Ce système CPL est celui qui nous sera fournit pour accéder à l’internet ADSL par l’électricité, selon l’offre internet haut débit d’ERDF (Pièce N°9).

« Les réseaux CPL sont à la fois des réseaux électriques et des réseaux de télécommunications.

Aussi, c’est assez complexe à gérer pour les autorités de régulation.

Les Collectivités, RTE, ErDF, EDF, etc… , qui détiennent  la quasi  totalité du réseau français n’ont pas vocation à devenir opérateurs en télécommunications. »

Dans la Pièce N°10, nous avons recueilli un article émanant du magazine des Transmissions de l’Armée de Terre dont l’étude sur le CPL nous fait savoir que nous ne sommes plus les seuls à nous poser des questions sur le danger potentiel de la technologie du CPL.

Article complété par la Pièce N°11 du « Rapport BioInitiative » sur les effets  biologiques du rayonnement électromagnétique, rapport traduit et relayé par le Criirem, http://www.criirem.org/

(Centre de Recherche et d’Information Indépendantes sur les Rayonnements Electromagnétiques).

Dans le même esprit, il n’est pas inutile de prendre connaissance de la « Résolution de Benevento », suite à la réunion de la Commission Internationale pour la Sécurité Electromagnétique (ICEMS) dont vous trouverez le résumé en Pièce N°12.

En Suisse, les autorités ont adoptées une mesure de précaution par des prescriptions techniques et administratives concernant :

Les installations de télécommunications filaires utilisant la technologie des courants porteurs de ligne (CPL) dans la cadre des servies de télécommunications et de réseaux privés s’étendant sur plusieurs bâtiments contigus. Pièce N°13, prescriptions complètes consultable via ce lien :

http://www.onlineradio.fr/wp-content/uploads/2009/12/RS784.101.21-PTA5.1.pdf

L’OMS se penche sur les impacts de l’électromagnétisme

Pour la première fois, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande la précaution pour réduire l’exposition aux champs électromagnétiques (CEM).

«En plus des effets aigus bien documentés, il existe certaines incertitudes quant à l’existence d’effets chroniques, à cause des preuves limitées d’un lien entre l’exposition aux champs magnétiques d’extrêmement basses fréquences et la leucémie infantile», peut-on lire dans un récent rapport (en anglais seulement) de l’OMS qui conclut que: «par conséquent, une approche basée sur la précaution est justifiée.» Pièce N°14

RAPPORT du Parlement Européen sur les préoccupations quant aux effets pour la santé des champs électromagnétiques :

« 21. est vivement interpellé par le rapport international Bio-Initiative(Pièce N°11) sur les champs électromagnétiques, qui fait la synthèse de plus de mille cinq cents études consacrées à la question, et relève dans ses conclusions les dangers sur la santé des émissions de type téléphonie mobile comme le téléphone portable, les émissions UMTSWifi- Wimax-Bluetooth et le téléphone à base fixe “DECT” » Lire la suite en Pièce N°15

Une fois la PLC installée dans un immeuble, elle rayonne partout,

24 heures sur 24, même si on “coupe le courant”.

Confiné à l’intérieur d’une maison car bloqué vers l’extérieur par l’impédance du compteur électrique, les signaux devront aller beaucoup plus loin. Ils devront donc émettre avec une puissance plus élevée et rayonneront dans les rues, partout où les conduites électrique passent, et même par l’éclairage public électrique qui fait “antenne”, les mesures de Swisscom l’ont prouvé dans la zone pilote de Broc (HB).

Un hacker peut capter à distance ce qui transite sur un réseau CPL grâce aux fuites de haute fréquence.

De plus, ce nouveau et vaste transfert d’énergie électromagnétique horizontale ne pourrait qu’aggraver le réchauffement de la planète :

CEM et désordres climatiques, la valeur d’Albéo s’emballe Pièce N°16

La Manipulation des médias :

Comment les médias sont manipulés afin qu’ils ne relatent pas les résultats clés, tels ceux révélés par l’étude sur les téléphones cellulaires et la santé de l’Hôpital d’Adélaïde (Australie) Pièce N° 17

Selon le principe de précaution et avant toute installation de ces nouveaux compteurs, nous demandons que soit réalisé des études scientifiques et indépendantes afin de garantir de l’innocuité des effets de la technologie CPL et à long terme sur la santé et l’environnement.

 

Merci Sam's, pour ces trois billets.

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Articles importants
commenter cet article
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 12:30

NOUVEAUX COMPTEURS ErDF/Linky

IMPACT ECONOMIQUE & SOCIAL

Il nous est dit que l’installation et le compteur Linky entre dans le coût de gestion du réseau et ne nous sera pas facturé, or c’est absolument faux comme l’affirme Jean-Louis Borloo lui- même (voir l’article de l’AFP en Pièce N°1).

Le coût passe désormais de 120€ à 230€ par abonné (voire plus, car il ne s’agit là que d’une estimation non basée sur la réalité du terrain), et que ce coût sera répercuté sur l’abonnement à raison de 2€ par mois sur une durée de 10 ans, jusque fin 2020, soit 5 à 10 % sur une consommation annuelle moyenne de 260€ par foyer (estimation faite auprès des familles du Vergoin).

(Voir Pièce N°2 : Nouveaux compteurs électriques : 230 € par abonné EDF) :

« Sous quelle forme les abonnés EDF vont-ils payer ? Simple : une ligne de leur facture est consacrée au Turpe. Traduire le Tarif d’Utilisation des réseaux publics d’électricité qui représente à lui seul environ 45 % de la facture de l’usager. Créé à l’origine pour financer la rénovation du réseau, le Turpe, reversé à ERDF, va donc en fait servir en partie à payer le changement de compteurs. La note sera étalée jusqu’en 2020. Chaque mois, quelques centimes supplémentaires seront prélevés sur la facture mais au final la note sera bien de 230 € par foyer, au minimum. »

NOTE : Décision interministérielle du 5 juin 2009 relative au TURPE

  • Application TURPE 3 entre 2009 et 2012.
  • • Augmentation du TURPE.

Conformément à la délibération de la CRE du 6 mai 2010, l’ajustement tarifaire du 1er août 2010 conduit à une hausse de 3,4% qui s’applique à l’ensemble des clients.

Source : http://www.cre.fr/fr/content/download/9811/167452/file/100506ReglesTarifairesTURPE.pdf

Cette augmentation coïncide avec l’arrivée  des nouveaux compteurs métriques ErDF/Linky dont le coût prévisionnel d’installation a doublé. La Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR) évalue plutôt ce coût de 8 à 9 milliards d’euros

Il nous est dit que ce nouveau compteur pourra faire réaliser une économie d’énergie aux usagers, de l’ordre de 5 à 10% sur leurs consommations. Cette économie s’annule donc par le prélèvement des 2€ à 4€ qu’ERDF envisage de facturer via le Turpe, pour financer cette installation.

Sachant que les tarifs EDF vont augmenter avec la libéralisation des prix, à partir de quelle date nous, simples abonnés, allons pouvoir bénéficier d’une réelle réduction sur notre facture ?

Lire les articles :

Ouverture à la concurrence et privatisation d’EDF : Gare à l’électrocution ! (Pièce N°3)

Libéralisation du marché de l’électricité : Comment ne pas se faire avoir (Pièce N°4)

- Augmentation des tarifs de l’électricité : des rumeurs pour le gouvernement

D’autre part, il nous est vanté la facturation basée sur une consommation réelle mensuelle.

Aussi, les montants seraient très élevés en hiver et très faibles en été. Sans estimations de factures, la possibilité pour les ménages les moins argentés de lisser sur l’année le surcoût hivernal disparaît purement et simplement. En permettant l’ouverture et la fermeture de l’alimentation à distance, les fournisseurs pourront d’un simple clic couper ou limiter l’accès à l’énergie de toute personne en défaut de paiement, voire l’obliger à prépayer sa consommation, sans possibilité de mettre ce compteur en consommation restreinte en posant des fusibles avec moins d’ampères, puisqu’il n’y aura plus d’agent pour le faire.

Comme l’indique la Pièce N°5 (Modem EnergyBox par CPL & 3G), tout est prêt du côté d’EDF pour conduire l’usager à se doter de nouveaux services en amont qui sont d’ors et déjà payant (3€ par mois, voir détail pièce N°5). Il ne servira donc à rien d’avoir un nouveau compteur numérique si l’on n’acquière pas un modem afin de piloter notre consommation. On s’exposera alors à une tarification plus onéreuse lors des pics de consommations nationales comme par exemple, ceux que nous avons connus en janvier dernier.

Pour ceux qui n’y comprendront rien à l’utilisation de ce nouveau compteur et sans avoir ou ne pouvoir financièrement souscrire aux offres de ces services afin de bénéficier d’une consommation intelligente au meilleur coût, lorsque les pics de consommations seront atteints et que cela deviendra nécessaire pour EDF et ErDF dans la production et l’acheminement de l’énergie, une tarification maximale sera appliquée, pour inciter l’usager à réduire sa consommation.
Il faudra alors avoir le nez rivé au compteur et mettre toutes nos consommations en clignotant rouge.

EDF pourra par exemple pousser le prix à 10€/KWH.

Aberration technique :

Pour les locataires d’un appartement très mal isolé, savoir que leurs convecteurs consomment beaucoup trop d’électricité en hiver pour maintenir une température à 19°C ne leur sera pas d’une grande utilité !

En revanche, ils en consommeront certainement (consommation propre de l’appareil probablement aussi à la charge du client, probablement égale à celle d’un modem ADSL multifonction, à multiplier par le nombre de compteurs en France on atteint déjà l’équivalent de la production d’une petite centrale thermique.)

Quand à la possibilité d’utiliser ces appareils pour reporter la consommation des heures de pointes vers les heures creuses, il suffirait de remettre au goût du jour les tarifs Heures Creuses EJP et Tempo, devenus de moins en moins incitatifs et rarement proposés par les nouveaux opérateurs.

« On se dit que ces milliards d’euros pourraient être mieux utilisés. A quoi cela sert d’avoir des compteurs du XXIe siècle si l’électricité est acheminée par un réseau vétuste? », s’interroge Jean-Marc Proust, porte-parole de la Fédération des collectivités locales, qui concèdent l’exploitation du réseau de distribution électrique.
Enfin, les syndicats redoutent que cette nouvelle technologie ne finisse par remplacer les techniciens chargés de la relève des compteurs et n’aboutisse à la suppression de 5 400 postes sur 45 000 chez ERDF.

Par ailleurs, sur la protection des données personnelles : « Les promoteurs du Linky mettent en évidence « une maîtrise de la consommation d’énergie facilitée » pour le consommateur. À l’aide d’une clé USB glissée dans le compteur, le client aura la possibilité de charger des informations sur sa consommation, repérer les postes qui lui coûtent le plus cher et ainsi faire la chasse au gaspi. » ! Quelle est le niveau de protection de cet emplacement pour les compteurs en extérieur ?

Autre aspect social et technique :

Les familles qui sont en difficultés ou celles et ceux qui se trouveront dans l’incapacité d’honorer en temps et en heures leurs factures par ce système de gestion à distance, pourront voir leurs compteurs coupés dans des délais quasi immédiats, alors que le système actuel permet une souplesse administrative, laissant le temps aux personnes de faire une demande de recours ou de faire appel à une aide exceptionnelle  (CCAS, fond social d’EDF qui, pour ce dernier, est en constante augmentation et aux dires de sa Direction, EDF envisage une baisse des aides et des facilités qui seront accordés pour l’exercice 2010/2011 (info relayée au JT de 20H sur TF1).

Il est donc à craindre qu’avec ce système, les usagers en difficultés de paiement, ne puissent bénéficier de l’accès à l’électricité même réduit, pour un usage minimum vital et moins encore des tarifs sociaux.

Voir à ce sujet l’article du collectif contre l’exclusion :

http://www.asbl-csce.be/journal/66energie_compteursintelligents.pdf

Un autre aspect un peu plus technique et qui a été avéré dans la région de Tours (1er site pilote), a été des problèmes des disjoncteurs qui sautent, de fusibles qui grillent, des microcoupures intempestives, et que seuls 8 compteurs Linky sur 19.000 installés fonctionnent réellement à 100% avec la technologie CPL. En plein hiver et pour bons nombre d’abonnés pour lesquels les techniciens n’ont pas réussis à apporter de solutions efficaces, il a été proposé à ces abonnés, une modification de puissance sur les compteurs, modification qui s’est inévitablement répercutée sur le prix de la location desdits compteurs ! (Pièce N° 6)

81.000 compteurs restent à installer à Tours et 200.000 sont en préparation sur la région Lyonnaise. Nous allons donc servir de laboratoire en zones tests, de cobayes pour la mise au point d’un système qui ne s’avère déjà pas fiable sur le plan technique.

Dans les faits, aucune étude indépendante n’a à ce jour été réalisée pour appuyer l’influence réelle des compteurs sur la consommation des ménages. « Imagine-t-on que chaque ménage descendra quotidiennement dans sa cave pour examiner sa consommation d’énergie du jour ? » interroge le Collectif Solidarité Contre l’Exclusion.

« Ce n’est pas de nouveaux compteurs dont les ménages ont besoin pour améliorer l’isolation de leur logement, mais de moyens de réaliser les investissements utiles ». Pour les locataires d’un appartement très mal isolé, savoir que leurs convecteurs consomment beaucoup trop d’électricité en hiver pour maintenir une température à 19°C ne leur sera pas d’une grande utilité.

* La Directive 2009/72/CE n’impose les compteurs intelligents que sous réserve d’une évaluation favorable par la C.R.E, qui doit être rendue au 3 septembre 2012

(Voir annexe 1 paragraphe 2 de la Directive Pièce N°6 bis Directive 2009/72/CE)

 

L'article complet ICI

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Articles importants
commenter cet article
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 12:25

NOUVEAUX COMPTEURS ErDF/Linky

PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

ET PRÉSERVATION DE LA VIE PRIVÉE

linky-compteur-intelligent-smart-grid.jpg

À Bruxelles, le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) s’inquiète des “dérives policières et commerciales” possibles : « Le gestionnaire peut savoir, en théorie, minute par minute dans quelle pièce vous vous trouvez et ce que vous y faites ! », constate Levi Nietvelt (http://www.lemonde.fr/sujet/4927/levi-nietvelt.html), conseiller chargé de l’énergie au BEUC. « Nous voulons donc que les fichiers soient détruits au bout de deux ans et que les clients qui ne souhaitent pas activer le compteur en aient le droit, comme cela a été décidé aux Pays-Bas, après une grande polémique. »

______________________________________________

Nos inquiétudes face aux nouvelles infrastructures énergétiques :

Comment l’utilisation des informations de haute résolution de l’électricité peut être utilisée pour reconstruire de nombreux détails intimes de la vie quotidienne des consommateurs ?

Comment le gouvernement, les législateurs et les commissions de services publics devraient examiner les codes de conduite régissant la divulgation d’utilité de l’information des consommateurs dans leurs différentes juridictions pour faire face à cette menace nouvelle sur la vie privée ?

En la matière, le point fondamental est que la société reconnaît comme base, qu’elle a “intérêt à éviter la divulgation de questions personnelles” et « en toute indépendance, dans la divulgation de certains types de décisions importantes » qui ne devrait pas être conceptualisée uniquement en termes de possibilité d’inconvénients concrets tels que le vol d’identité, la discrimination, la stigmatisation sociale, ou d’autres conséquences néfastes.
Par exemple, la loi reconnaît que les communications privées ayant été intercepté par un tiers, est une violation de la confidentialité, même si rien de fâcheux dans les résultats ne survient dans leur interception.

La protection des renseignements personnels a toujours été étroitement liée aux notions de dignité et de respect. Comme le sociologue Erving Goffman l’a écrit : « La pratique de réserver quelque chose de personnel à partir de l’embrayage d’une institution, n’est pas un mécanisme de défense accessoire, mais plutôt un ” constitutif essentiel de droit privé et à l’autoprotection”. »

Par conséquent, nous devons nous demander comment les consommateurs peuvent comprendre qu’ils sont suivis, comment ils sont suivis, et ce qui, des informations les concernant, sont collectées et stockées, qui a accès ou qui reçoit (ou des données dérivées de l’information comme des profils), comment cette information est effectivement utilisée, et de bien sûr, comment ils peuvent éviter d’être suivis.

Il n’est pas garanti que les données de consommations des usagés ne soient déconnectés de leurs informations personnelles identifiables. Il peut également signifier que l’anonymat n’est pas la seule inquiétude qu’il pourrait y avoir au sujet de la technologie du CPL.
Être étiquetés de manière que nous, les usagés, considèrerions injuste, par le piratage de données ou leurs reventes éventuelles, peuvent être tout aussi important … un sujet de préoccupation.


POUR UN HABITAT SAIN ET UN COMPTEUR PROPRE AU VERGOIN

La vision instantanée de la consommation électrique s’apparente
à une fenêtre ouverte sur le mode de vie de son utilisateur.

Il est inquiétant qu’il puisse y avoir utilisation d’autres données nous concernant, sans que nous n’en comprenions le procédé, c’est à dire de façon que nous ne sachions pas ce que nous ne souhaiterions pas voir divulguer quant à l’intimité de notre vie privée.

 Tous ces problèmes sont aggravés par la complexité des technologies !

L’adéquation de la législation existante ou de l’autorégulation et l’innovation technologique juridique existant et d’autoréglementation des régimes de la France, ne protègent pas adéquatement la vie privée des consommateurs d’aujourd’hui, pour diverses raisons.

La surveillance de routine des consommations généralisée menace notre vie privée des normes sociales, qui évoluent en fonction de nos attentes et des pratiques sociales. Légitimer cette ligne de contrôle et de surveillance de nos consommations et donc de nos comportements peut, au fil du temps, conduire les français à accepter ou tolérer une surveillance de plus en plus insidieuse.
Bien qu’il soit difficile de quantifier ce risque, il devrait être reconnu.

Il est à craindre que le regroupement de l’information crée des menaces d’intimité.

Dans un une société organisée, il y a quelques faits qui ne sont pas à un moment ou un autre divulguées à l’autre. Manifestement il y a une grande différence entre les archives publiques qui pourraient être trouvées après une recherche assidue de fichiers (justice, police, institutions sociales, et ce, dans tout le pays), et un tableau récapitulatif informatique situé dans un centre unique de l’information comme celle relevant du seul sujet de la collecte d’information détenu par ErDF du ou des gestionnaires concédés.

Ainsi, sur base de la consommation énergétique, les heures de travail, de repos ou de repas pourraient être identifiées, le temps passé à utiliser des appareils ménagers, l’heure à laquelle un individu quitte le domicile, etc.

De plus, une surconsommation à des périodes déterminées pourrait rendre possible la déduction de la présence de plusieurs personnes, extérieures ou non au foyer, et avoir un impact sur les habitudes de vie et les rapports familiaux des individus concernés.

En outre, dans un contexte de libéralisation du marché de l’énergie, les compagnies qui ont accès à ce type de données sont des entreprises à finalité commerciale. Ces entreprises pourraient, dès lors, être tentées de revendre les données collectées à des annonceurs à des fins publicitaires.

Enfin, en cas de piratage de ces données informatisées, leur utilisation à des fins criminelles serait grandement facilitée (cybercriminalité, cambriolage, etc.).

Il existe également des risques et des préoccupations au niveau de la société :
Une préoccupation évidente est l’existence d’un très grand nombre de bases de données privées et publiques des renseignements personnels, qui créent un risque d’agrégation ou de connectivité d’information.
Quel est le traitement des informations collectées faite sur un consommateur avec d’autres, le morcellement, le partage, et de qualifier quoi que ce soit qui est lié au droit et à la protection individuelle ?

Il devrait être conduit une réflexion en termes de gouvernance, ainsi que celle commerciale au sujet de son utilisation :
Il y a une ” menace pour la vie privée implicite dans l’accumulation de vastes quantités de renseignements personnels, banques de données informatisées ou d’autres fichiers massifs d’entreprises d’état ou de tout autres institutions rattachées.”

Il est donc essentiel de faire reconnaître par le gouvernement, que la collecte et l’utilisation des données est une préoccupation indissociable de la vie privée des consommateurs.

 

L'article complet ICI

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Articles importants
commenter cet article
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 15:51

Vincent Reynouard nous offre une conférence extraordinaire et déchirante sur l'uranium appauvri, cet empoisonnement organisé.
Cette conférence qui inclut aussi des images documentaires est d'une rare clarté. Même dans les explications scientifiques Vincent Reynouard a su rendre les explications accessibles à tous grâce à ses qualités pédagogiques et à sa maitrise du sujet.

 

Partie 3

 

Partie 4

 

Partie 5

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Articles importants
commenter cet article
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 18:10

Merci à Bleep pour nous avoir fait connaitre cette vidéo. Je l'ai mise en ligne sur You Tube. J'espère qu'elle y restera...

 

 


Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Articles importants
commenter cet article
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 14:20

Fidel Castro n'est pas un humoriste et sa carrière, je pense, lui donne crédit. Son dernier texte est donc à prendre très au sérieux, tous les éléments concrets allant dans son sens. Lire aussi ICI.


Si son analyse est bonne, l'administration US couperait Internet, sous prétexte de cyber-attaque, peu de temps après.


Et la nuit envelloperait le monde pour une longue période.


Il reste deux jours pour se préparer. Bon courage à tous, si ce scénario est exact.

 

Connaître la vérité à temps

Fidel CASTRO

photo : Golfe Persique

A mesure que j’écrivais chacune des mes Réflexions antérieures et qu’une catastrophe pour l’humanité s’approchait à toute allure, mon plus grand souci était ce que je considérais un devoir élémentaire : informer le peuple cubain.

Aujourd’hui, je suis plus apaisé que voici vingt-six jours. Comme des choses continuent de se produire sur le court terme, je peux reprendre et enrichir les informations que j’adresse à l’opinion publique nationale et internationale.


Obama s’est engagé à assister aux matchs des quarts de finale, le 2 juillet, si son pays passait les huitièmes. Il aurait dû savoir mieux que personne que ces quarts de finale ne pourraient pas se dérouler, car de très graves événements surviendraient avant. Vendredi dernier, 25 juin, une agence de presse internationale connue pour la minutie avec laquelle elle détaille les informations qu’elle élabore, a publié des déclarations du « commandant de la marine du corps d’élite des Gardiens de la révolution islamique, le général Ali Fadavi », qui avertissait : « Si les États-Unis et leurs alliés inspectent des bâtiments iraniens dans les eaux internationales, "ils recevront une réponse dans le golfe Persique et dans le détroit d’Ormuz. »


La nouvelle provient de l’agence de presse iranienne Mehr, qui informe : « La marine des Gardiens de la révolution compte des centaines de bateaux équipés de lance-missile ».

Cette dépêche, élaborée presque à la même heure que ce que publiait Granma, voire avant, semblait sur certains points une copie conforme des paragraphes des Réflexions que j’ai rédigées le jeudi 24 juin et que le journal a publiées le vendredi 25.


La coïncidence s’explique parce que nous partons tous deux d’un raisonnement logique, auquel je recours toujours. Je ne savais rien de ce qu’avait publié l’agence iranienne.

Je n’ai pas le moindre doute qu’à peine les bâtiments de guerre des USA et d’Israël auront occupé leurs postes – auprès des navires étasuniens patrouillant déjà aux abords des côtes iraniennes – et tenteront d’inspecter le premier cargo de ce pays, une pluie de projectiles s’abattra dans une direction et dans l’autre. Ce sera le moment exact où une terrible guerre débutera. Il est impossible de prévoir combien de navires couleront ni de quels pavillons ils seront.

Connaître la vérité à temps est le plus important pour notre peuple.

Peu importe que presque tous mes compatriotes – 99,9 p. 100 ou plus, pourrais-je dire – conservent par instinct naturel l’espoir que je me trompe et partagent mon souhait sincère dans ce sens. J’ai échangé avec des personnes des milieux les plus proches de moi et reçu aussi des nouvelles de nombreux citoyens nobles, dévoués et passionnés de leur devoir qui, à la lecture de mes Réflexions, n’en contestent absolument pas les analyses, assimilent, croient et acceptent mes raisonnements, mais qui, toutefois, consacrent aussitôt leur temps au travail auquel ils appliquent leurs énergies.


C’est justement ce que nous souhaitons de nos compatriotes. Le pire serait qu’ils apprennent soudainement le déclenchement de gravissimes événements, sans avoir écouté avant la moindre information au sujet de cette éventualité, et qu’ils soient la proie du désarroi et de la panique, ce qui serait indigne d’un peuple aussi héroïque que le peuple cubain qui a failli être la cible d’une attaque nucléaire massive en octobre 1962 et qui n’a pas hésité un moment à faire son devoir.


Au cours de nos héroïques missions internationalistes, les combattants et les chefs courageux de nos Forces armées révolutionnaires ont failli aussi être la cible d’attaques nucléaires quand ils s’approchaient de la frontière méridionale de l’Angola d’où les forces racistes sud-africaines avaient été délogées après la bataille de Cuito Cuanavale et se retranchaient à la frontière namibienne.

Le Pentagone, avec l’assentiment du président étasunien, avait fourni aux racistes sud-africains, par Israël interposé, environ quatorze armes nucléaires plus puissantes que celles qui sont tombées sur les villes japonaises d’Hiroshima et de Nagasaki, comme je l’ai expliqué dans d’autres Réflexions.

Je ne suis ni prophète ni devin. Personne ne m’a rien dit de ce qui allait se passer : tout a été le fruit de ce que je qualifie de raisonnement logique.


Nous ne sommes pas des novices ni des intrus dans ce thème compliqué.

Après la crise nucléaire, on peut augurer de ce qu’il surviendra dans le reste de l’Amérique ibérophone.

Dans ces circonstances, on ne pourra pas parler de capitalisme ou de socialisme. S’ouvrira une étape de gestion des biens et services disponibles dans cette partie du continent. Ceux qui gouvernent aujourd’hui les pays continueront forcément de le faire, plusieurs très proches du socialisme et d’autres euphoriques devant l’ouverture d’un marché mondial qui s’ouvre aujourd’hui aux carburants, à l’uranium, au cuivre, au lithium, à l’aluminium, au fer et à d’autres métaux qu’on envoie aux pays développés et riches qui disparaîtra soudain.

Des aliments qui s’exportent aujourd’hui abondamment sur ce marché mondial disparaîtront aussi d’une manière abrupte.


Dans de telles circonstances, les produits les plus élémentaires nécessaires à la vie : les aliments, l’eau, les carburants et les ressources du sous-continent au sud des USA abondent pour maintenir un peu de cette civilisation qui, dans son avancée désordonnée, a conduit l’humanité à une pareille catastrophe.

Des graves incertitudes continuent toutefois de planer : les deux plus puissantes nations nucléaires, les États-Unis et la Russie, pourront-elles s’abstenir d’employer leurs armes atomiques l’une contre l’autre ?

Ce qui ne fait pas le moindre doute, c’est que les armes atomiques de la Grande-Bretagne et de la France, alliées des États-Unis et d’Israël – qui ont imposé, enthousiastes, la résolution qui déclenchera inévitablement la guerre, laquelle, pour les raisons que j’ai expliquées, deviendra aussitôt nucléaire – menacent le territoire russe, bien que la Russie et la Chine aient tenté d’éviter ce dénouement dans la mesure de leurs forces et de leurs possibilités.

L’économie de la superpuissance s’effondrera comme un château de cartes. La société étasunienne est la moins préparée à supporter une catastrophe comme celle que l’Empire a provoquée là où il a vu le jour.

Nous ignorons quels seront les effets des armes nucléaires sur l’environnement, lesquels se déclencheront inévitablement à plusieurs endroits de notre planète et, dans la variante la moins grave, seront nombreux.

Aventurer des hypothèses de ma part serait faire de la science-fiction.


Fidel Castro Ruz
Le 27 juin 2010


URL de cet article
http://www.legrandsoir.info/Connaitre-la-verite-a-temps.html
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Articles importants
commenter cet article