Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 04:51

 

 

Mercure est connue depuis que les hommes s'intéressent au ciel nocturne ; la première civilisation à en avoir laissé des traces écrites est la civilisation sumérienne[1] (IIIe millénaire av. J.-C.) qui la nommait « Ubu-idim-gud-ud », mais elle était probablement connue depuis bien avant. Les Sumériens avaient remarqué un point lumineux qui se déplaçait près de l'horizon et qui était le plus facilement observable juste avant le lever et après le coucher du Soleil.

Les premiers écrits d'observations détaillées de Mercure nous viennent des Babyloniens. Les Babyloniens donnaient à cet astre qu'ils associaient au dieu Nebo, le nom de « gu-ad » ou « gu-utu ». Ils sont également les premiers à avoir étudié le mouvement apparent de Mercure, qui est différent de celui des autres planètes.

Les astronomes chinois avaient également remarqué cette planète qu'ils nommaient « Shui xing », tandis que les anciens Égyptiens (qui lui ont donné le nom de « Sabkou ») l'associaient à Djéhouty (connu des Grecs sous le nom de Thot), dieu de la sagesse.

Les Grecs quant à eux lui avaient assigné deux noms : Apollon lorsqu'elle était visible à l'aube et Hermèscrépuscule[1] ; bien que Pythagore aurait « démontré » qu'il s'agissait du même astre. L'astronome Héraclite du Pont suggéra même que Mercure et Vénus pouvaient tourner autour du Soleil et non pas autour de la Terre, alors que le modèle du système solaire était encore à l'époque celui du géocentrisme.

wikipédia

Statistiques de Mercure

 Masse (kg) 3,303e+23 
 Masse (Terre = 1) 5,5271e-02 
 Rayon équatorial (km) 2 439,7 
 Rayon équatorial (terre = 1) 3,8252e-01 
 Densité moyenne (gm/cm^3) 5,42 
 Distance moyenne du Soleil (km) 57 910 000 
 Distance moyenne du Solei (Terre = 1) 0,3871 
 Période de rotation (jours) 58,6462 
 Période orbitale (jours) 87,969 
 Vélocité orbitale moyenne (km/sec) 47,88 
 Excentricité de l'orbite 0,2056 
 Inclinaison de l'axe (degrés) 0,00 
 Inclinaison de l'orbite (degrés) 7,004 
 Gravitation à la surface à l'équateur (m/sec^2) 2,78 
 Vitesse de libération à l'équateur (km/sec) 4,25 
 Albedo visuel géométrique 0,10 
 Magnitude (Vo) -1,9 
 Température moyenne à la surface 179°C 
 Température maximum à la surface 427°C 
 Température minimum à la surface -173°C 
 Composition atmosphérique
Hélium
Sodium
Oxygène
Autres

42% 
42% 
15% 
1% 

Lien


Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Actu Universelle.
commenter cet article
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 08:03
En fait, c'est l'Univers tout entier qui nous envoie des signes anormaux en ce mois de Mars.

Le graphique ci-dessous nous montre le rayonnement cosmique frappant la Terre. C'est normalement une ondulation classique entre phase de rayonnement important et phase de faible rayonnement.


mosc.gifMars2008.gif
Désolé pour la qualité excécrable de l'image, vous pouvez retrouver le graphique ici.

Il y a une forte perturbation dans le cycle de decrue de rayonnements, entre le 2 et le 10 mars, où l'on voit des pics anormaux.

Vous pourrez voir ici les sources de rayonnements Gamma dans l'Univers. Ces flux sont provoqués par des explosions d'étoiles lointaines. Le 19 mars, il y a eu cinq nouvelles sources, ce qui est exceptionnel en un seul jour.

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Actu Universelle.
commenter cet article
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 11:04

La Nasa a observé une explosion cosmique si puissante et si lumineuse que ses effets pouvaient être détectés à l'oeil nu depuis la Terre, bien qu'elle se soit produite il y a 7,5 milliards d'années à une distance de plus de la moitié de l'univers visible.

"Aucun autre objet connu ou type d'explosion ne peut être aperçu à l'oeil nu à une telle distance", soit 7,5 milliards d'années lumière, s'est émerveillé Stephen Holland, un scientifique de la Nasa, cité dans un communiqué de la Nasa publié jeudi.

"Si quelqu'un s'est retrouvé à regarder au bon endroit, au bon moment, il aura aperçu l'objet le plus éloigné jamais observé à l'oeil nu sans aide optique", a souligné M. Holland.

Jusqu'à présent, l'objet le plus distant pouvant être aperçu à l'oeil nu était la galaxie M33, qui se trouve à "seulement" 2,9 millions d'années lumière.

Ce2000-28-a-web.jpgtte explosion, appelée sursaut gamma et détectée par le satellite Swift de la Nasa chargé de les traquer, est l'un des phénomènes les plus violents qui se produise dans l'Univers.

Et le sursaut de mercredi, "balaye tous les sursauts gamma que nous avons vu jusqu'à présent", a souligné Neil Gehrels, du Goddard Space Flight Center de la Nasa.

Ces phénomènes se produisent en général quand une étoile massive arrive à court de son combustible nucléaire et s'effondre sur elle-même.

En fonction de sa masse elle peut donner naissance à un trou noir ou encore une étoile à neutron et l'effondrement produit ces sursauts d'intenses rayons gamma et éjecte des particules dans l'espace à une vitesse quasiment égale à celle de la lumière. En fonçant à travers des nuages interstellaires, elles illuminent l'espace.

Le satellite Swift a d'ailleurs battu son record de détection de sursauts gamma en un jour: quatre. Et ce record a coïncidé avec le décès la veille d'Arthur C. Clarke, le prolifique auteur de science fiction auteur du livre qui a inspiré Stanley Kubrick pour "2001, Odyssée de l'espace".

"La mort d'Arthur C. Clarke semble avoir illuminé l'univers de sursauts gamma", a déclaré Judith Racusin, membre de l'équipe scientifique en charge du satellite Swift.

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Actu Universelle.
commenter cet article