Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 13:49
Cette fois, cela vient des images de Stéréo "B". Voici deux images qui se suivent. Malheureusement, aucune image transitoire entre les deux.


Bon, l'énigme est déjà résolue, mais je vous laisse chercher u
n peu...

Mise à jour 20h20

Bon, aucun joueur, aujourd'hui... Voici donc la réponse.


En bleu, le champ de vision de HI1 de Stéréo "B"... C'est Vénus qui apparait sur l'image.
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Actu Universelle.
commenter cet article
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 08:41
Elem nous a fait découvrir cette étrange séquence de Stéréo HI1, allant du 2 au 10 septembre 2007.

Nous voyons au premier plan ce qui ne peut être que Mercure ou Vénus, car cela passe entre la sonde et le Soleil (a priori). Et, en haut, nous avons un halo qui détermine le passage d'une autre planète (très probablement), plus haut.


Dans les séquences suivantes, remarquez comme le "flare" émanant de la planète en bas suit le mouvement du halo d'en haut.



Peut-on en déduire que cela dépasse le reflet, et constitue une relation entre les deux planètes?... Là est la question.

Voici le positionnement exact de la planète en haut.

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Actu Universelle.
commenter cet article
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 18:45
Je mets une merveille dénichée par Vivianne sur le blog SITY.NET. C'est fabuleux.

L'univers est de la musique, et les planètes chantent !

Leur chant n'est pas un son audible (les sons ne peuvent se transmettre dans le vide de l'espace) mais une vibration électromagnétique.



Jupiter




Accompagnée de 16 satellites principaux (63 au total), Jupiter est la plus grosse planète du système solaire. Jupiter est très massive à cause de son volume, mais sa densité moyenne est plus faible que celle de l'eau. Si elle était posée sur un immence océan, Jupiter pourrait floter...

Jupiter a la même composition que le Soleil. Si elle était un peu plus massive, elle atteindrait la masse critique nécéssaire pour amorcer les réactions termonuclaires et devenir une étoile. Déjà, l'énergie créée par la pression gravitationelle permet à Jupiter d'émettre plus de chaleur qu'elle n'en reçoit du Soleil.

Jupiter possède un champ magnétique extrêmement puissant, une intense activité météorologique, avec des turbulences, des cyclones permanents (comme la grande tâche rouge), et des bandes nuageuses latérales qui circulent dans des sens alternés, pulsées par des vents violents jusqu'à 800 km/h.

La température est de -121° à la surface, mais elle augmente au fur et à mesure que l'on va vers le centre de Jupiter, ainsi que la pression. Celle-ci n'est que de 0,2 atmosphères terrestres en surface, mais elle atteint 10 atmosphères au plus profond de la couche gazeuse.

La couche extérieure de Jupiter est constituée d'hydrogène et d'hélium gazeux jusqu'à une profondeur d'environ 8000 kilomètres. La couche suivante est constituée d'hydrogène et d'hélium liquides sur 10.000 km de profondeur, à une température allant de +38° à +11.000°, et une pression de 10 atmosphères à 3 millions d'atmosphères. Ensuite, sur 36.000 km de profondeur, Jupiter se compose d'hydrogène métalique, à une température allant de 11.000° à 30.000°. Cet état semi-liquide comparable au mercure est engendré par les énormes pressions qui ionisent les atomes d'hydrogène en les rendant conducteurs. Par sa rotation rapide, la couche d'hydrogène métalique crée un effet de dynamo à l'origine du puissant champ magnétique de la planète. Enfin, le coeur de Jupiter est constitué d'un noyau rocheux composé principalement de fer et de silicates.




Io, satellite de Jupiter




Satellite le plus proche de Jupiter, Io est tiraillé par l'intense champ gravitationel de la planète géante, ce qui provoque de nombreuses éruptions volcaniques. Son plus haut volcan, Loki, culmine à 7000 mètres.

Dépourvue d'atmosphère, la surface de Io est composée de souffre et de silicates. Bien que la température y soit de -143°, il n'est pas impossible que des formes de vie bactérienne se soient développées dans l'environnement chaud et sulfureux à l'intérieur des volcans.




Uranus




La particularité d'Uranus est son axe de rotation couché. En tournant autour du Soleil, Uranus expose successivement son pôle nord et son pôle sud. L'été et l'hiver durent chacun 42 ans. Chaque moitié de la planète se trouve donc alternativement plongée dans l'obscurité totale pendant pendant de longues années terrestres.

La composition interne d'Uranus diffère de celles de Jupiter et Saturne. Sa masse est insuffisante pour engendrer les pressions nécéssaires à la présence d'hydrogène à l'état liquide ou métallique. En conséquence, l'intensité du champ magnétique d'Uranus est plus modeste, comparable à celui de la Terre, mais avec la particularité d'être incliné de 59° par rapport à l'axe de rotation de la planète.

Uranus est suivie par 5 satellites principaux et une vingtaine de satellites plus petits. Ils tournent autour de l'équateur d'Uranus, dans une rotation qui est donc quasimment verticale par rapport au plan des autres planètes et satellites dans le système solaire.




Miranda, satellite d'Uranus




Miranda est le satellite le plus étrange d'Uranus, avec ses profondes failles à la disposition chaotique, témoignage d'une violente activité géologique ancienne. Miranda pourrait aussi être un amas de roches qui n'ont pas fusionné de manière homogène. Certains canyons atteignent 20 km de profondeur...



Neptune




Neptune est une planète gazeuse, comme Jupiter, Saturne et Uranus, avec une atmosphère composée de 85% d'hydrogène, 13% d'hélium, et 2% de méthane.

Neptune rappelle la Terre par sa couleur bleue et ses nuages blancs semblables aux cirrus, les nuages d'altitude aux formes étirées par les vents d'altitude. Sur Neptune, ces nuages sont formés de cristaux de méthane. Ils s'étendent sur 50 km de haut et des milliers de kilomètres de long, modelés par des vents puissants qui soufflent à 2000 km/h.

Neptune connait une intense activité météorologique, avec des cyclones dont certains semblent permanents, comme la grande tâche sombre, de la taille de la Terre, et qui rappelle la grande tâche rouge de Jupiter.




Saturne




Saturne est la 2è plus grosse planète du système solaire après Jupiter. Comme elle, Saturne est une géante gazeuse qui aurait pu devenir une étoile si elle avait été plus massive. Composée à 97% d'hydrogène et seulement 3% d'helium, Saturne est la moins dense des planètes du système solaire, au point qu'elle pourrait flotter sur l'eau.

Saturne connait aussi une météo agitée, avec des orages, des tempètes d'une dimension équivalente à la largeur de la Terre, et des vents pouvant soufler jusqu'à 1800 km/h.

Sur l'image ci-dessus, la lueur au niveau de l'équateur est un gigantesque orage, plus large que le diamètre de la Terre.

Comme Jupiter, les couches profondes de Saturne sont composées d'hydrogène métalique, avec une pression très élevée et une température interne allant jusqu'à 12.000°C. On suppose l'existence en son centre d'un noyeau solide dense, constitué de fer et de silicates.




Encelade, satellite de Saturne




Entièrement recouvert de glace, Encelade est l'astre du système solaire qui réfléchit le plus la lumière. En langage astronomique, c'est lui qui possède l'albedo le plus élevé.

Les plissements à sa surface traduisent une activité géologique, causée par la pression et la circulation d'un magma interne, ou bien par les marées gravitationelles engendrées par l'énorme masse de Saturne toute proche. Ces plissements pourraient aussi être provoqués par la présence d'un ocean liquide sous la glace.

En mars 2006, la sonde américaine Cassini a confirmé cette hypothèse en observant des geysers d'eau glacée ou de vapeur d'eau jaillissant au pole sud d'Encelade. La présence de poches d'eau liquide sous la surface laisse penser que cette lune glacée de Saturne pourrait, au moins en théorie, abriter une forme de vie primitive. Quand à la présence de jeysers, elle indique une source de chaleur interne, et donc d'un noyau chaud, contrairement à ce que la petite taille d'Encelade avait fait supposer aux astronomes.



Titan, satellite de Saturne




Ce son a été enregistré par la sonde Huygens après s'être posée sur Titan.

Titan dissimule sa surface derrière une atmosphère épaisse et opaque composée principalement d'azote et une couche uniforme de nuages. En janvier 2005, la sonde européenne Huygens nous a fait découvrir un monde qui ressemble étrangement à la Terre, avec des océans, des continents, des côtes, et des rivières dont le lit est jonché de galets.

Mais à la différence de la Terre, la température sur Titan est de -178°. Ses océans, ses rivières et ses nuages ne sont pas de l'eau mais du méthane. A cette température, le méthane se comporte comme l'eau sur Terre. Ses rivières sculptent les paysages comme le fait l'eau, et son évaporation produit des nuages, des pluies et des brumes. La sonde Huygens s'est posé sur un sol sabloneux encore humide. D'après les analyses de la sonde, il avait plu un ou deux jours avant son arrivée.




La Terre





extrait 1
 


extrait 2 ^^




Le Soleil



téléchargement:
Jupiter, Io, Uranus , Miranda, Neptune, Saturne, Encelade, Titan, Terre 1, Terre 2

Voyage dans le système solaire

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Actu Universelle.
commenter cet article
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 18:29
En cherchant des explications sur "la boule", je suis tombé sur ce phénomène, je pense pour la première fois photographié. Io, satellite de Jupiter, passe devant Ganymède, autre satellite de Jupiter. Cela créé sur cet dernier une ombre particulièrement spectaculaire... C'était le 16 août, le même jour de la dernière apparition de "la boule", mais pas à la même heure...

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Actu Universelle.
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 15:53
Certains me trouveront un peu trop terre à terre et je les comprends. C'est que je ne veux pas m'arrêter à une certitude. Pour moi, la certitude fige tout, telle la mort fauchant en pleine action.

Non, douter, n'être sûr de rien, c'est toujours avancer, c'est le mouvement, c'est la vie. Le doute est mon moteur et tout en ce monde me fait comprendre qu'aucune certitude n'est de mise.

Lorsque je vous ai mis les images extraordinaires, hier, je pensais, comme tout le monde, que l'important était là, devant nos yeux, cette fantastique décharge considérée généralement comme du plasma. Et bien dans ma déambulation sur les archives de la NASA, je suis tombé sur du gros, du très gros...

Pour rappel, voici cette fantastique explosion solaire du 2 juin 1998 :


Mais la surprise vient de la veille, le premier juin, et comme je regarde les archives à la journée, cela m'avait échappé.

Nous avons deux comètes qui foncent vers la zone de l'éruption.



Une première apparait en bas, à droite, à 10h28 UT.


La deuxième suit deux heures plus tard.
Ce n'est pas très rare de voir une comète se diriger vers le Soleil,
depuis SOHO, mais deux, c'est extrêmement rare.


Nos deux compagnons se dirigent tranquillement et sûrement vers
l'Astre central.




23h28, la dernière comète va rentrer derrière le cache du
conorographe Lasco C2 de Soho.

Neuf heures plus tard, que l'on peut considérer le temps écoulé jusqu'à ce que les deux comètes percutent véritéblement le Soleil, nous avons la fantastique explosion plasmatique (?).

Mais ce n'est pas tout, sur cette vidéo, on voit un troisième phénomène ( ça commence à faire vraiment beaucoup), passer de gauche à droite juste au niveau supérieur du Soleil ( il y en a un autre, en bas). Les étoiles passent de droite à gauche, semble-t-il, derrière le Soleil, et non de gauche à droite comme ces deux objets.

Dans tous les cas, cela reste un ensemble d'évènements hallucinants. Ca ressemble à s'y méprendre à la "guerre des étoiles"...

Pour les archives de SOHO, c'est ICI.
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Actu Universelle.
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 12:15
Ce n'est pas une rumeur, mais une mission de la NASA programmée pour le 9 octobre prochain. Il semble que l'agence spatiale américaine déploie la même stratégie prescrite pour "démocratiser" les pays musulmans à forte teneur énergétique.

Cette mission est LR0/LCROSS. Lancée de Cap Canavéral le 18 juin 2009, par une fusée Atlas V.

LRO est entrée en orbite lunaire le 23 juin dernier, à 50km d'altitude pour cartographier la Lune, et nous avons vu les piètres résultats avec les photos des sites d'alunissages.

La petite sonde LCROSS restera attachée au sommet de l'étage Centaure jusqu'au 9 octobre, puis sera détachée et Centaure sera propulsé vers le Pôle Sud lunaire pour le percuter assez violemment et ainsi soulever une masse de poussière qui pourra être vue depuis les observatoires terrestres.


Centaure (le plus gros) et LCROSS

LCROSS le suivra pour analyser le nuage ainsi produit, envoyer les données vers la Terre et s'écraser 4mn après Centaure sur le même lieu.

Ce sont donc deux bombardements successifs de la Lune qui se produiront ce 9 octobre.

Certains y voient une déclaration de guerre, l'existence de bases lunaires extra-terrestres étant fortement probable.
Je n'irais pas jusque là, mais après avoir laissé nos déchets lors des visites de la Lune, nous voilà en train de la bombarder.

Décidément, nous ne pouvons pas nous empêcher d'exporter notre connerie sidérale.

LRO/LCROSS sur Wikipédia
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Actu Universelle.
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 19:53
Voici les lumières du jour, trouvée par Namspopof et Jean Luc. J'avoue que j'ai fait relâche, aujourd'hui... envie de repos et de m'aérer la tête.


Nous savons désormais ce que
sont ces lumières. On peut légitimement se demander comment arrivent à survivre les satellites avec autant d'objets se baladant dans l'espace.
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Actu Universelle.
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 12:12
Un bon rappel pour clarifier certaines choses. (Re)trouvée chez L'ESPRIT DU MOMENT

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Actu Universelle.
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 12:53
Des chercheurs américains ont découvert dans des échantillons de poussières de la comète Wild 2, des traces de glycine, composant de base des protéines nécessaires à la vie terrestre.

"Notre découverte conforte la théorie selon laquelle certains des éléments de base de la vie se sont formés dans l'espace et ont été projetés sur la Terre il y a très longtemps par des impacts de météorites et de comètes" a indiqué Jamie Elsila, chercheur au centre Goddard de la Nasa, dans un communiqué.En 2004, la sonde américaine Stardust était envoyée à moins de 250 km de la comète Wild 2 pour puiser, grâce à des panneaux contenant de l'aérogel, des poussières cométaires qui furent ensuite enfermées dans une capsule puis parachutées sur Terre, en janvier 2006.Après avoir étudié ces échantillons, les chercheurs américains ont découvert la présence de glycine, "un acide aminé utilisé par les organismes vivants pour fabriquer des protéines" et donc essentiel à l'apparition de la vie sur Terre."La découverte de glycine dans une comète renforce l'idée selon laquelle les briques fondamentales de la vie sont répandues dans l'espace, et étaie l'argument selon lequel la vie pourrait être bien plus répandue dans l'Univers qu'on ne le pense" a estimé Carl Pilcher, directeur de l'Institut d'astrobiologie de la Nasa.Après de longs mois de recherche, le centre Goddard affirme que la présence de cet acide aminé sur la comète Wild 2 n'est pas le fait d'une contamination terrestre, la glycine serait donc d'origine extra-terrestre. Cette découverte renforce la théorie selon laquelle les premiers acides aminés seraient arrivés sur Terre grâce à des météorites ou des comètes et auraient donc pu permettre l'apparition de la vie sur d'autres planètes.

Source
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Actu Universelle.
commenter cet article
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 10:29

Image de Stéréo du 6 Avril 2009 confirmant l'explication
de la NASA
, transmise par ftplibre (merci)



A part la boule du 16 août, où ce n'est pas encore très clair, je pense que la rationalité s'est imposée une nouvelle fois.

C'est très bien, nous allons pouvoir retourner à nos occupations quotidiennes, sages et tranquilles, telles que l'engraissement du système financier qui prépare, comme par le passé, les futures guerres dans lesquelles le maximum de destructions servira au mieux leurs investissements.

Ces mêmes investissements opérés dans la chimie ou les armes à uranium appauvri qui feront de nous très certainement des futurs cancéreux, pris en charge par les industries pharmaceutiques, qui appartiennent aussi à ces gens-là.

Nous pouvons retourner devant la télé où les ennemis de la pensée occidentale, colonialiste et perfide, mangeront des bébés au petit déjeuner, seront d'ignobles corrompus avides de sang et de pouvoir. Où le capitalisme qui écrase est bien entendu la seule marche intelligente de l'humanité.

Finalement, ce monde est exclusivement rationnel, explicable et concret. Nous sommes au summum de la connaissance et il n'y a rien de plus grand que l'humain, pardon, que les scientifiques.

Quel bonheur, quelle joie!

Ce matin, nous sommes tous soulagés, il ne se passera rien d'autre que ce que nous avons déjà connu : guerres, famines, épidémies, misère, exploitation, crises économiques récurrentes.

Tout ceci est de l'ironie, bien entendu. Ce matin, c'est la pause.

J'attends la suite.
Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Actu Universelle.
commenter cet article