Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 21:54

 

 

)

 

 

Le scientifique canadien Patrick Moore, l'un des 16 co-fondateurs et ancien président de Greenpeace, a fait une déclaration sur le réchauffement climatique de la planète devant le Congrès américain :

« Il n'y a aucune preuve scientifique que les émissions humaines de dioxyde de carbone sont la cause dominante du réchauffement mineur de l'atmosphère au cours des 100 dernières années. Si ces preuves existaient, elles seraient écrites pour être accessibles à tous. Mais aucune preuve, au sens scientifique, n’existe ».

Moore a été membre de Greenpeace de 1971 à 1986, mais il a expliqué qu’il a quitté cette organisation parce qu’elle avait effectué « un virage politique à gauche, et commencé à adopter des politiques » qu’il ne pouvait accepter compte tenu de son parti pris scientifique.

 

Un récent rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat de l'Organisation des Nations Unies (GIEC) – l’instance de l'ONU qui surveille le réchauffement climatique  - indique qu’il y a «une probabilité de 95 à 100% que l'homme est la principale cause du réchauffement climatique ». Mais pour Moore, ces chiffres ne sont pas le résultat de calculs scientifiques, ils ont été «inventés ». « +Extrêmement probable+ n’est pas un terme scientifique, mais plutôt un jugement, dans un tribunal », a-t-il rappelé. Il explique que les modèles informatiques utilisés par le GIEC « ne sont pas des boules de cristal », et qu’ils ne peuvent pas plus prédire l’avenir qu’en jetant des runes, ou en appelant les Dieux.

« Le meilleur moyen de montrer que le terme d’« extrême certitude » est fallacieux consiste à examiner les enregistrements historiques », a indiqué Moore. « Lorsque la vie moderne a évolué il y a plus de 500 millions d'années, le CO2 était plus de 10 fois plus élevé qu’aujourd’hui, et pourtant la vie a prospéré à cette époque. Puis survint l’Âge de Glace il y a 450 millions d'années, lorsque le CO2 était 10 fois plus élevé qu’aujourd’hui. Il y a une corrélation, mais très peu de preuves, pour soutenir la notion d’une relation de cause à effet entre le CO2 et la température globale à travers les millénaires. Le fait que nous avons eu des températures plus élevées et un âge de glace à une époque où les émissions de CO2 étaient 10 fois plus élevées qu'aujourd'hui réfute fondamentalement l'idée que les émissions de CO2 de l’homme sont la cause principale du réchauffement de la planète ».

 

En outre, selon Moore, le réchauffement climatique ne serait pas si dommageable. « Les humains sont une espèce tropicale », dit-il. « Nous avons évolué dans la région de l’équateur, dans un climat où le gel était inexistant. Les seules raisons qui nous permettent de survivre à ces climats froids, sont le feu, les vêtements et nos maisons. Il faut dire que le givre et la glace sont les ennemis de la vie, sauf pour les quelques espèces qui se sont adaptées à des températures glaciales durant l’âge de Glace du Pléistocène ».

« Ce que nous savons avec une +certitude extrême+, c’est que le climat change constamment, entre des pauses, et que nous ne sommes pas capables, avec notre connaissance limitée, de prédire comment il va évoluer à la période suivante », conclut Moore.

 

Dans le talk-show américain de Sean Hannity, Moore a estimé que le concept de réchauffement global provenait « d’un puissante convergence d'intérêts parmi une très large élite, y compris des politiciens qui aiment faire paraître qu’ils essaient de sauver le monde, d’organisations environnementales qui veulent collecter de l'argent et contrôler des questions telles que l’intégralité de notre politique énergétique, les médias pour le sensationnalisme, des universités et des professeurs qui veulent obtenir des bourses. On ne peut plus obtenir de bourses d’études scientifiques de nos jours, si elles n’ont aucun rapport avec le  réchauffement climatique». 

 

« Il y a des millions d'enfants qui meurent chaque jour de carences vitaminiques et de maladies que l’on pourrait éviter et nous dépensons des centaines de milliards de dollars sur un problème qui n’existe peut-être même pas », critique Moore.

 

Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans ClimateGate
commenter cet article

commentaires

Wil 11/03/2014 23:35


Hello Ferlin,


Ho merde, ils l'ont trouvé où lui?:):):):) Je sui sen train de me pincer fort:)


A+


Wil

Ferlinpimpim 12/03/2014 03:49



Salut Wil, bin il ne fait que dire ceux que beaucoup pensent, et de plus en plus fort... Il n'y a absolument aucune preuve. Depuis le temps, tout de même... Les preuves ou plutôt les constats (
des preuves, en climatologie, c'est difficile à définir tellement le climat est instable par nature ) vont plutôt dans le sens inverse.