Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 07:19

196549_499852860024942_143127468_n.jpg

 

Pas assez, visiblement....

 

J'ai toujours été étonné, en observant la nature, de la promiscuité de toutes les espèces animales. Elles n'ont pas peur des autres, en général.

 

Combien de fois j'ai vue une pie sautiller à côté d'un moineau...

 

Mais il est bien rare de pouvoir approcher un animal, autrement que dans des lieux où ils ne connaissent pas l'humain.

 

Par expérience, ils savent quelle bande de fourbes nous sommes. Même les goélands, ici, pourtant pas farouches, s'envolent à notre approche.

 

Il n'y a bien que les moustiques, les puces et les tiques qui nous approchent sans vergognes, sinon nos animaux domestiques.

 

J'y vois là un grand manque de savoir vivre.

 

Comme j'aimerais être plus bête, souvent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Connerie humaine
commenter cet article

commentaires

coco 27/02/2014 20:18


ils ont beaucoup de choses a nous apprendrent!

Wil 25/02/2014 22:58


J'ajoute une chose Ferlin,


quand tu es dans le sud, entends tu le son des corbeaux. C'est un sont qui n'est pas genre krouak.


Hé bien ces espèces de speudos corbeaux voir espèces de corneilles ont assouvis les corbeaux de ma région. En fait aujourd'hui ils sont tellement nomberux que c'est insupportable mais ils partent
le jour dans les champs et reviennent le soir dans la ville... Eux sont al digne représentation de ce qui se passe aujourd'hui. Des espèces étrangères à l'environnement l'ont conquis et en
imposent leur lois. si j'y arrive je te montrerai par vidéo de 1 heure voir 2 le rituels des cortrucs et des corbeaux. Je crois même que les corbeaux en perdent leur voix et ça devient plus
aigu... Je vais essayer de te montrer un film que je ferai...


A+


Wil

Wil 25/02/2014 22:50


Hello Ferlin,


Hé bien chez moi c'est différent, ils viennent squater, ils me font chier..; quand ils sont pas content ils chient sur ma terrasse car je ne leur ai pas donné à bouffé! J'aurais la fenêtre
ouverte en permanence ils rentraient les fourbes! Ensuite j'ai eu un boxer, il obéissait au chat ainé car le chat était adulte quand il est venu dans la famille. Pourtant ce chat était mou du
genou... Aucun instinct de chat juste manger, dormir ronronner... par contre elle avait une fille. Hé bien le chien et la fille... Ce futr la jalousie en permanence. Mais les 3 que nous avns eu
sais tu de quoi ils sont mort? De la bouffe pour animaux! ils auraient mangé nos restent ils ne seraient pas mort de pusltules et de tumeurs.


A+


Wil

yamp 25/02/2014 20:57


http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19540972&cfilm=200956.html


a regarder

anne 25/02/2014 20:38


c'est si joliment écrit, merci. 

neo 25/02/2014 17:31


http://www.ufal.info/sante-protection-sociale/le-gouvernement-prepare-un-plan-dausterite-historique-en-matiere-de-depenses-de-sante/8745


 


catégories : Communiqués de presse, Diaporama, Santé - Protection sociale




Le gouvernement prépare un plan d’austérité historique en matière de dépenses de santé


Par l'UFAL


Mardi 25 février 2014


Permalien vers cet article



Le journal Les échos du 18 février nous annonce le projet que prépare le
gouvernement Hollande/Ayrault en matière de réduction drastique des dépenses de santé. Principal poste de dépenses visées par le plan d’économies gouvernemental de 50 milliards d’euros à
l’horizon 2017, les dépenses de santé – 185 milliards d’euros par an- sont une nouvelle fois dans le collimateur.
Déjà fortement affectées par 10 années de plans d’économies aveugles qui se sont traduites par une explosion du reste à charge pour les assurés sociaux et par une asphyxie de l’hôpital
public, les dépenses de l’assurance maladie ne devraient pas dépasser 2 % par an entre 2015 et 2017. Bien que la progression des dépenses soit devenu systématiquement inférieure à l’ONDAM
(l’objectif d’évolution des dépenses d’assurance maladie votée par le Parlement), le gouvernement estime qu’il y a lieu d’aller beaucoup plus loin et de viser un progression maximale des
dépenses remboursées de 1,75%.Que l’on ne s’y trompe pas, c’est un “tour de vis historique”.


Rappelons que l’augmentation des dépenses de santé ne tient nullement à l’incurie de l’assurance maladie et encore moins au comportement irresponsable des assurés sociaux. Les facteurs
d’augmentation ds dépenses de santé sont avant tout socio-démographiques : vieillissement de la population, techniques : mise sur le marché de nouveaux traitements innovants donc plus
coûteux, économiques : effet prix lié au rattrapage de l’inflation ou à l’augmentation des honoraires des professionnels de santé… Précisons en outre que les 2/3 des dépenses de santé
concernent une minorité des patients admis en affection longue durée, autrement dit des malades souffrant d’affections graves, durables et hautement invalidantes et qui bénéficient (encore)
d’une prise en charge quasi-intégrale de leurs dépenses de soins. Enfin, les plus pauvres bénéficient de la CMU qui garantit un panier de soins a minima pour ceux qui n’ont aucune ressource.


Les mesures d’économies annoncées ne seront pas décidées avant avril et le gouvernement s’est engagé à ne pas diminuer le montant des remboursements des assurés. Comment le croire ? Certes,
le gouvernement va ressortir la recette déjà usée jusqu’à la corde de restructuration des hôpitaux ou de déremboursement des médicaments dont le service médical rendu est jugé insuffisant.
Autant de solutions déjà surexploitées et qui ne pourront empêcher le gouvernement de précipiter le basculement de nouveaux pans entiers de dépenses de l’assurance maladie vers l’assurance
complémentaire privée. Les Echos relatent pour finir les propos -d’un rare cynisme- d’un conseiller gouvernemental : « Difficile mais pas impossible. L’avantage de la période actuelle, c’est
qu’on pourra accélérer des chantiers qui n’avancent pas assez vite ». Façon assez obscène de se féliciter de la crise économique et sociale actuelle !


Les économies ne pourront être trouvées qu’à travers un nouveau déremboursement des dépenses de santé pour le plus grand nombre, ce qui touchera durement les assurés sociaux “trop pauvres
pour être riches et trop riches pour être pauvres”, ne bénéficiant ni d’une complémentaire santé généreuse ni du bénéfice de la CMU. Voilà qui ne manquera pas de conforter le sentiment
d’exaspération sociale actuel de la part de travailleurs pauvres qui ont le sentiment d’être les sempiternels laissés pour compte de notre système social. Déjà lourdement pénalisés par les
diverses générations de déremboursement (participation forfaire, franchises, augmentation du forfait hospitalier etc…), les assurés sont déjà près de 15 %, selon l’IRDES, à renoncer aux
soins. Cela ne fait que retarder les traitements et … accroît in fine le montant de la facture de santé car les assurés sociaux sont de plus en plus nombreux à consulter en dernier recours.


L’UFAL fait de l’accès à la santé pour tous l’un des points d’ancrage de sa revendication militante. Notre mouvement est bien sûr favorable à une réforme de notre système de santé. Mais nous
estimons qu’elle doit passer avant tout par le renforcement de l’assurance maladie et la sanctuarisation de l’hôpital public. De même nous estimons urgent de sortir du carcan de l’exercice
libéral de la médecine et de jeter les bases d’une médecine salariée de haut niveau alliant prévention et renforcement du rôle social des praticiens et qui s’exercerait dans un cadre expurgé
des réflexes corporatistes et des ordres professionnels réactionnaires. Autant de réformes qui sont à l’opposé du renforcement et de l’extension d’un système de santé à plusieurs vitesses que
le gouvernement socialiste prépare.


En réalité, si le gouvernement annonce 50 Milliards d’économies au détriment des services publics et des dépenses sociales, donc sur le dos des citoyens et des familles, c’est pour mieux
continuer à verser des centaines de milliards de subventions au patronat (allègement de charges, crédit impôt compétitivité, pacte de responsabilité -le tout sans aucune garantie de création
d’emploi), et à alimenter la finance internationale via le remboursement de la dette publique privatisée.




Partager :




Email


Imprimer








par l'UFAL
Union des FAmilles laïques
http://www.ufal.org


Voir tous les articles de


neo 25/02/2014 17:24


pour méditer face à un beau coucher de soleil ...


http://www.deezer.com/album/7312897


Kin ()


Pat Metheny

neo 25/02/2014 13:17


http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/02/projet-pheme-leurope-finance-un-projet.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+FawkesNews-PlusOnEstDeFawkesMoinsIlsRient+%28Fawkes+News+-+Plus+on+est+de+Fawkes+moins+ils+rient+!%29


 


lundi 24 février 2014


Projet PHEME: l'Europe finance un projet informatique de censure globale!


19:59







Etant donné que tout ce qui ne 'leur' convient pas est taxé
de "désinformation" ou de "fausse rumeur"...





Hallucinant : Project Pheme. L’Europe finance un projet
informatique de censure globale ! 


 


 


Publié le 22 février 2014





Par Charles Sannat sur Le Contrarien Matin



C’est un article du Parisien  intitulé « Des chercheurs veulent passer les réseaux sociaux au détecteur de mensonges » qui vend la mèche du dernier gros
projet informatique financé par l’Union Européenne, la plus belle invention démocratique du siècle et comparable à terme à l’Union soviétique.






« Des chercheurs universitaires travaillent à l’élaboration d’un système capable d’identifier automatiquement les fausses informations qui se répandent comme une traînée de poudre sur les réseaux
sociaux. »



« Les réseaux sociaux sont une mine d’or en termes d’informations et d’expressions citoyennes pertinentes mais peuvent aussi être utilisés pour répandre des rumeurs. Pour faire le tri, des
chercheurs planchent sur une sorte de «détecteur de mensonges» actif sur Twitter ou encore Facebook. Un projet ambitieux qui, selon le New York Times, pourrait se concrétiser dans dix-huit mois.
»



« Ce programme de «fact checking» (vérification des faits en direct) automatique, baptisé «Pheme», devrait pouvoir identifier la fiabilité des sources des informations communiquées grâce à un
algorithme complexe. Un travail titanesque que coordonne la faculté de Sheffield, dans le nord de l’Angleterre, avec quatre autres universités et quatre entreprises. Financé par l’Union
européenne, ce projet est mené sur trois ans. »



« Selon la directrice de l’étude, Kalina Bontcheva, l’objectif est de vérifier en temps réel les informations pour permettre aux gouvernements, services de
secours, médias et entreprises de répondre plus efficacement à des rumeurs infondées.



Le projet doit identifier quatre types d’informations peu fiables : les
spéculations, la controverse, la fausse information
et la désinformation. Les chercheurs comptent utiliser trois
facteurs pour établir la véracité des données : l’information en tant que telle, un système de vérification via des sources fiables et la diffusion de l’information. Le résultat de cette recherche pourra apparaître sur l’écran de l’utilisateur. »



Alors le côté « attention l’information que vous consultez est une rumeur » pourrait presque sembler assez inoffensif et je suis persuadé que l’on nous vend toute cette affaire comme étant un
immense progrès pour la « véritable » information sur Internet, ce qui permettra de sécuriser les positions dominantes des médias traditionnels de plus en plus remis en cause par la
blogosphère.



Rien n’empêchera après d’utiliser ce type de système pour bloquer des
informations, bloquer des sites Web, bloquer des informations gênantes.





Ce type d’outil par son ampleur (tout le Web) et son fonctionnement en
temps réel n’est rien de moins que le plus important logiciel de censure mondial. Même la Chine n’y a pas pensé. Seule l’Europe a l’esprit assez tordu pour penser et financer ce genre de
projet.





Retenez bien. Projet Pheme. Internet ne sera bientôt plus libre, et
lorsqu

neo 25/02/2014 13:14


http://www.space.com/24789-moon-meteorite-impact-brightest-lunar-explosion.html?cmpid=556716


 




Record-Breaking Meteorite Crash on Moon Sparks Brightest Lunar Explosion Ever



By Megan Gannon, News Editor   |   February 24, 2014 10:02am ET







2410

 




928

 




25

Submit




681

Reddit










The high-speed impact of a wayward space rock on the surface of the moon last year triggered the brightest lunar explosion ever seen, scientists say.


Video footage of the record-breaking meteorite strike on the moon, which occurred on Sept. 11,
2013 and was unveiled today (Feb. 24), shows a long flash that was almost as bright as the North Star Polaris. That means the boulder-sized meteorite's lunar crash could have been
visible to anyone on Earth who happened to be staring up at the moon at 8:07 p.m. GMT, weather permitting.


"At that moment I realized that I had seen a very rare and extraordinary event," Jose Madiedo, a professor at the University of Huelva, said in a statement. Madiedo witnessed the
collision using two moon-watching telescopes in the south of Spain that are part of the Moon Impacts Detection and Analysis System, or MIDAS observatory. [The Greatest Moon Crashes of All Time] 


 







The impact of a large meteorite on the lunar surface on Sept. 11,
2013, resulted in a bright flash, observed by scientists at the MIDAS observatory in Spain.
Credit: J. Madiedo / MIDAS

View full size image





The space rock hit at a staggering speed of 37,900 mph (61,000 km/h), gouging
out a new crater roughly 131 feet (40 meters) wide in an ancient lava-filled lunar basin known as Mare Nubium, Madiedo and colleagues said. The scientists think the boulder behind the crash
was about 880 lbs. (400 kg) and measured between 2 and 4.5 feet (0.6 and 1.4 meters) in diameter.


If a space rock this size hit the Earth, it might create some spectacular fireball meteors, but it likely would not pose a threat to people on the ground, researchers explained. But the moon
lacks an atmosphere like the one enshrouding our planet, making it quite vulnerable to incoming asteroids.


 



The energy released by the September 2013 impact was comparable to an explosion of roughly 15 tons of TNT. It was at least three times more powerful than the largest previously observed event
— a powerful lunar explosion spotted by NASA scientists on March 17, 2013. During that crash, a
space rock hit at an estimated 56,000 mph (90,000 km/h), carving a new crater 65 feet (20 meters) wide.


Typically, the flashes from these impacts last only a fraction of a second, but the bright spot seen by Madiedo glowed for eight seconds, making it the longest observed impact
flash. Since 2005, NASA's moon impact-monitoring program has observed more than 300
meteorite strikes on the lunar surface.


 



Moon Master: An Easy Quiz for Lunatics




For most of human history, the moon was largely a mystery. It spawned awe and fear and to this day is the source of myth and legend. But today we know a lot about our favorite
natural satellite. Do you?


Start the Quiz





 




0 of 10 questions complete





"Our telescopes will continue observing the moon as our meteor cameras monitor the Earth's atmosphere," Madiedo said in a statement. "In this way we expect to identify clusters of rocks that
could give rise to common impact events on both planetary bodies. We also want to find out where the impacting bodies come from."


The research on the September 2013 lunar impact was unveiled Sunday (Feb. 23) in the journal Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.


Follow Megan Gannon on Twitter and Google+. Follow us @SPACEdotcom, Facebook or Google+. Originally published
on Space.com.





EDITOR'S RECOMMENDATIONS



BAM! 38,000 MPH Space Rock Slams Into Moon | Video


The Moon: 10 Surprising Lunar Facts


Moon Master: An Easy Quiz for Lunatics


5 Reasons to Care About Asteroids



neo 25/02/2014 13:11


http://www.lecosmographe.com/blog/curiosity-progresse-present-en-marche-arriere/

Olivier 25/02/2014 12:48


En ce qui me concerne, plus j'apprend à connaître les hommes, et plus j'aime les animaux. Au moins, on sait à peu près à quoi s'en tenir avec eux

neo 25/02/2014 11:49


Slt ,


http://spaceweather.com/


 


X-FLARE! Returning sunspot AR1967 unleashed a powerful X4.9-class solar flare on Feb. 25th at 00:49 UTC. This is the most intense flare of 2014 so far, and
one of the most intense of the current solar cycle. NASA's Solar Dynamics Observatory recorded the extreme ultraviolet flash:





Although this flare is impressive, its effects are mitigated by the location of the blast site--near the sun's southeastern limb, and not facing Earth. Indeed, a bright coronal mass ejection
(CME) which raced away from the sun shortly after the flare appears set to miss our planet:





Radio emissions from shock waves at the leading edge of the CME suggest an expansion velocity near 2000 km/s or 4.4 million mph. If such a fast-moving cloud did strike Earth, the resulting
geomagnetic storms could be severe. However, because its trajectory is so far off the sun-Earth line, the CME will deliver a glancing blow, at best, and probably no blow at all.


The source of the eruption is long-lived sunspot AR1967, now beginning its third trip across the Earthside of the sun. This region was an active producer of flares during its previous transits,
and it looks like the third time will be little different. By tradition, sunspots are renumbered each time they return, so AR1967 will soon have a new designation. (Update: The
new name of this sunspot is AR1990.) Solar flare alerts: text, voice


Realtime Space Weather Photo Gallery


MYSTERY CLOUD (DE-MYSTIFIED): On the night of Feb. 20/21, photographer Dennis Mammana
was stationed on Pedro Dome near Fairbanks, Alaska, in hopes of recording the Northern Lights. "I caught this instead—a tiny and bright cloud that rose from the western sky and spread slightly
and faded over an hour or so," says Mammana. Here is a composite of two of his shots:





The cloud resembles a rocket fuel dump. Scientists from the University of Alaska frequently launch rockets from the nearby Poker Flat Research Range to
study auroras. But on this night there were no rocket launches on Poker Flat.


Update: There was, however, a launch thousands of miles away. A Delta 4 rocket blasted off
from Cape Canaveral carrying a GPS satellite.


Veteran satellite watcher Marco Langbroek of the Netherlands says this is it: "The mystery object on the Mammana photo is a fuel vent from the Feb
20 launch of GPS 2F-05 (USA 248, 20114-008A, #39533)."


"Although the satellite is in an orbit with a 54.98 degree inclination, that does not mean it was not visible from Mammana's location at 65N," he continues. "It is in a very high orbit and was at
an altitude of over 20,000 km at the time of the photo. At such an altitude it is visible from 65 N, low in the west in this case."


A sky map prepared by Langbroek shows the position of the satellite (labeled "Object A")
in the sky above Alaska when Mammana saw the cloud. The sky map and the photo are a good match.


Update #2: Another sighting of the cloud has been reported, by David Cartier, Sr. located 30 km. east of Whitehorse, Yukon,
Canada. Click here to see his photo.


Realtime Aurora Photo Gallery



Realtime Comet Photo Gallery
















 


All Sky Fireball Network














Every night, a network of NASA all-sky cameras scans the skies above the United States for meteoritic fireballs. Automated software maintained by
NASA's Meteoroid Environment Office calculates their orbits, velocity, penetration depth in Earth's atmosphere and many other characteristics. Daily results are presented here on
Spaceweather.com.


On Feb. 24, 2014, the network reported 4 fireballs.
(4 sporadics)





In this diagram of the inner solar system, all of the fireball orbits intersect at a single point--Earth. The orbits are color-coded by velocity, from slow (red) to fast (blue). [Larger image] [movies]


On Feb. 23, 2014, the network reported 4 fireballs.
(4 sporadics)





In this diagram of the inner solar system, all of the fireball orbits intersect at a single point--Earth. The orbits are color-coded by velocity, from slow (red) to fast (blue). [Larger image] [movies]














 


Near Earth Asteroids












patdu83 25/02/2014 08:52


Les animaux auraient effectivement bien des choses à nous apprendre... si nous dédaignons les observer. Mais non, nous ne regardons que notre nombril et flattons sans cesse notre égo... jusqu'à
l'overdose.


Pauvres humains que nous sommes capables du meilleur comme du pire.


Très belle ta photo ; je rêve ou c'est bien un renard lové entre le chien et le chat ? Quelle belle leçon de partage et de tolérance.