Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 20:04

Playmobil_ethnique_1978-2.jpg

Je vous ai parlé de Lili que j'ai vu en concert.

 

Sur son blog, elle a une ligne annuelle, et cette année, ce sont deux Playmobils qui la réprésentent, elle et son excellent partenaire et chéri, Thierry Chazelle.

 

Alors, en lisant ses billets quotidiens, quel retour en arrière....

 

Je crois que j'ai eu mes premiers Playmobils à 3 ou 4 ans, et j'ai de suite adoré. C'était, au départ, des cow-boys et des indiens, des chevaux... Enfant, j'étais Tunique Bleue plus qu'indien... Nul n'est parfait, surtout au début.

 

Rarement à la fin, aussi....

 

Me rappelle que j'avais une colonne de 30 cavaliers, à l'age de 7 ou 8 ans... C'était énorme, 30 cavaliers en chevauchée, deux par deux et alignés... ça en jetais grave.

 

Puis, avec le temps, les Playmo sont devenus un monde, pour moi. Car il y avait des maisons, des véhicules, des hélico, des bateaux, et on pouvait agrémenter le jeu avec plein de choses de l'environnement. Je me rappelle que je faisais des pommes avec des petites baies...

Bref, l'imaginaire était relié au réel et c'était fantastique...

 

A 9 ans, j'avais construit une ville sur un plateau de bois, 2,5 m sur 1 m... Des maisons, toute la signalisation au sol ( passages piétons, lignes blanches, feux de signalisation ), une épicerie, un fort, et mes deux héros depuis le départ, deux frères, les deux seuls Playmo blacks que j'avais.

 

Ce sont eux qui géraient la ville, et tous les problèmes quotidiens.

 

Bien entendu, la ville était rayée de la carte tous les jours. Avec le recul, je ne pense pas que c'était un goût pour la destruction, mais surtout un besoin de construire quelque chose de nouveau chaque matin.

 

Penser à tout ça me fait comprendre beaucoup de choses sur mon mental et son inadaptation au monde actuel, quotidien. Pourquoi je vis sans filet, sans aucune protection.

 

Je suis un Play Mobile.... Très costaud, indestructible. Un peu rigide... toujours avec une coiffe, qu'on ne voit pas cette horrible cheveulure....

 

Prêt à me faire remiser chaque matin, comme le jour de mes 11 ans, où j'ai compris que je ne jouerais plus aux Playmobils, et où j'ai compris que je perdais quelque chose d'important.

 

Que, désormais, la vie allait être réelle.

 

Que c'est moi qui allait être un jouet.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Moi je
commenter cet article

commentaires