Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 00:01

276801.jpg

J'ai vu des paquerettes, des silènes.

 

Des petits robert, des véroniques.

 

Des graminés, des marguerites....

 

Mais je ne t'ai pas vu, ma fleur.

 

Pourquoi restes-tu invisible, ainsi, loin de mes yeux, de mon coeur?

 

C'est comme si tu n'avais aucun parfum.

 

 

Et je reste en attente, de ta douceur, de ta présence.

 

rêve éternel et sans visage.

 

Est ce que tout ceci est un rêve?

Partager cet article

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Délires
commenter cet article

commentaires

caro 19/07/2011 13:05



un bout de l'histoire a sauté, juste à la fin de la 1ère partie, dommage..., je le rajoute, sinon ça n'a pas de sens, désolée pour la longueur...


"Tu sais coeur d'or, en naissant tu portais déjà cette peur, elle a été reveillée par les circonstances de la vie, tu voulais peut-être la réveillée pour la résoudre, cette épreuve c'est la
tienne, on en a tous une, mais ton orgueil t'as fait prendre un chemin escarpé et cela aussi sera ton épreuve, l'orgueil et crois moi il sera mis à mal par ce que j'ai vu et le voilà reparti de
son rire tonitruand, j'en avais mal aux oreilles...


Bon sang, en clair j'allais déguster et qu'avait-il vu de si drôle qu'il en est des larmes aux yeux, j'aurai pas cru faire rire Aigle résolu à ce point non plus, mais ça ne me rassurait pas, je
préférais tout de même le voir rire que pleurer, mais bon il avait fait les deux, en peu de temps et ce n'était guère rassurant et mon destin apparaissait aussi tragique que risible. En clair
j'étais mal barrée...


Qu'avais je à comprendre de tout ça , que j'étais définitivement stupide..., en bonne squaw ma conclusion était que j'avais encore mon scalp sur la tête..., alors on continue, je continue


J'ai quitté la tribut et été écouter le monde et sa musique, vécu toutes sortes d'aventures et de vies, mais au bout de ma fatigue, juste le blues passait...



20 ans écoulée, je suis rentrée chez grand père, était-il vivant encore, je l'espérais, tant de choses à lui dire, à lui raconter...


Grand Père, c'est moi fleur bleue...


Dieu, je n'aurai jamais cru être aussi émue de le revoir..., ce cher visage avait veilli mais toujours autant de luminosité dans les yeux, oh Grand Père c'était si bon de te revoir, "


bises, merci Caro



caro 14/07/2011 22:43



le feu d'artifice a pété tellemment fort ici que ça a déclenché les alarmes, j'adore...



Ferlinpimpim 19/07/2011 06:42



Bin ce n'est pas le cas ici... on aurait dit un jeu de gamins de 8 ans...



caro 14/07/2011 22:18



 


ça y'est j'ai pondu la suite, je n'ai pas le sens du suspens, mais tanpis y'avait urgence...j'en avais marre!!!


 


Grand Père, j'ai vu le grand Manitou...


Ah oui?!...


.....


Et bien raconte,


Un soir de grande soufrance parcequ'un garçon m'a laissé tomber sans aucune explication, j'ai bu, j'avais trop mal, et il est venu, lui...


Ah, oui...


Oui, j'étais saoule et je pleurais comme une madeleine et surtout j'avais des points d'interrogations dans les yeux, et là oui il est venu, grand père 'le grand Manitou, eux ce qu'ils appellent
Dieu, c'est un indien..., il est droit comme un I, j'ai jamais vu un type aussi droit...c'est sa droiture que j'ai vu Grand Père, sa droiture, et je n'en reviens toujours pas....


Et....


Et bien camembert ma soufrance, c'était tellement rien ce que je vivais, même pas une plainte est sortie de ma bouche, tant j'étais subjuguée par sa droiture, ma soufrance du pipi de sansonnet,
niet, walou, envolée...juste subjuguée par la droiture de ce type, j'aurai jamais cru que la droiture fasse cet effet, je te jure Grand Père je n'ai pas bronchée, subjuguée juste subjuguée...


Alors c'était lui!      dit-il


J'avais besoin de te dire ça Grand Père et avoir ta confirmation, on sait quand c'est lui, sans aucun doute, j'ai vu la droiture Grand Père, je m'en souviendrais toute ma vie...


Bien fleur, bien, c'est l'essentiel...


 pour le reste Grand Père je ne publie pas, on se parle entre 4 yeux, ok?


ok!


Fin de l'histoire   A + bises Caro


 


 



Ferlinpimpim 19/07/2011 06:41



Merci Caro. Bises.



caro 14/07/2011 20:38



Salut Pimpim,


non la folie ne se calme pas avec l'âge, la preuve, je t'envoie le début de mon conte pour enfant car ton poème s'y prête, je l'ai écrit bien avant et comme ça parle de fleur, alors j'ose, je
n'ai pas réussie à accoucher de la suite...pas grave ça viendra ou pas, quand la folie sera plus intense peut-être, mais comme j'en ai marre de bosser, je viens délirer un peu chez toi, t'as
l'habitude...


Conte pour enfant ou "je ne m'appelle plus Fleur Bleue"


Grand Père Aigle Résolu avait un jardin ou toutes ses petites filles s'appelaient Fleur bleue, c'était un malin Grand Père, je ne sais pas comment il avait fait ça,  quand il parlait de
fleur bleue s'était beau comme un son de musique, l'on pensait toujours qu'il ne parlait que d'une personne, mais que nenni, c'était toute ses petites filles réunies, mais on se sentait pourtant
l'unique fleur bleue de son jardin.Et moi qui pensais être la seule fleur bleue et surtout avoir toute la tendresse de grand Père, puisque croyais je il ne parlait que de moi...


Et je vécu dans ce paradis jusqu'au jour ou ...


Je n'ai pas vu Fleur Bleue ce matin disait-il, et sa demande arrivait dans l'oreille d'une fleur bleue et il avait toujours de la visite, Sacré Grand père! Et un jour me dirigeant vers son tipis,
je découvris que bien d'autres de mes soeurs avaient ce nom charmant,
( je n'était pas sensé l'apprendre...)


très en colère et me sentant trompée j'en dis deux mots à Grand père


Tu m'as trompé Grand Père, je ne suis pas l'unique Fleur Bleue ici, le monde n'est pas comme tu l'as dit, dehors tout le monde a un prénom différent, et maintenant avec ce foutu nom que tu nous
as donné à toute j'ai l'impression d'être tout le monde... et personne en même temps, je suis malheureuse,      je ne sais plus qui je suis...


De plus quand je sors du jardin il y a une expression dans le monde qui dit d'une fille "qu'elle est Fleur Bleue", alors moi Grand Père j'avais le tournis    les autres étaient
moi        et moi qui étais je alors ???...


Pourquoi es-tu sorti du jardin, tu n'es pas bien ici..., de plus tu es la seule a savoir l'histoire, tes soeurs se sentent uniques et toujours fleur Bleue, pourquoi es-tu sorti ma Fleur, le monde
est cruel, il n'est pas comme ce jardin.


Oh je l'avais appris que ce monde est cruel, je faisais des escapades hors du jardin depuis un certain temps et rien ne ressemblait au jardin de Grand Père, tout était violent à l'extérieur, je
ne comprenais pas, y'avait jamais quelqu'un qui écoutait et qui avait la gentillesse de notre peuple, tout y était rude, personne n'écoutait personne et on aurait dit qu'ils étaient poursuivi par
quelqu'un tant ils étaient pressés, je regardais si quelqu'un les poursuivaient, mais non, personne, étrange manie...


Tu es pale depuis quelque temps me dit-il, c'est le monde que tu as vu qui te bouleverse à ce point? je vais te dire Fleur Bleue, ce jardin je l'ai inventé, rien ne ressemble a ce territoire,
j'ai été dans le monde, rien n'y est beau, tout est cruauté, il est impossible d'y vivre en harmonie avec qui ou quoi que se soit, j'en suis partie un jour pour créer ce jardin et retrouver mes
rêves et la beauté, le monde, mon monde je l'ai crée fillette, j'ai fermé mes yeux et j'ai inventé selon mon coeur et mon jardin il existe vraiment, c'est à toi de choisir ou tu veux vivre...


Inutile de vous dire que les propos de Grand Père m'avait ébranlés et puis avant je ne savais pas qu'il existait un autre monde, maintenant tout était différent, j'avais perdu mon innocence... et
faudrait bien faire avec.


Mais dans quel monde vivait Grand Père, je décidais de l'épier


Il faut que je vous dise Grand Père Aigle Résolu était la bonté même, tout était harmonie autour de lui, toujours là pour vous comme si vous étiez l'unique préoccupation de sa vie de ses soins,
de ses projets, il s'assayait souvent sur le rocher, on le voyait de loin et l'on disait Grand Père est parti rêver et il ne serait jamais venu à l'idée d'un d'entre nous de le suivre, c'était le
rocher privé d'Aigle Résolu


Je décidais donc de m'approcher du rocher et de voir ce que Grand Père manigançait


je l'ai vu sourire pendant des heures, comme s'il contait une histoire à quelqu'un d'autre et que cet autre par moment lui répondait, se pouvait-il qu'il converse directement avec le grand
Manitou ??? j'en était bouche bê


Biensur le grand Manitou, on en avait tous entendu parler, mais seul les chamanes pouvaient entrer en communication avec lui, et la pourtant j'aurai jurer que Grand Père parlait directement avec
lui comme un vieux copain, son  meilleur ami devrais je dire, sacré Grand Père il avait ses secrets...


Et je fus réveillé de mes reflexions par un fou rire de Grand Père, un fou rire tonitruand, j'en eu presque peur et pour tout dire j'ai eu la frousse de ma vie et je suis partie en courant sans
demander mes restes, je n'avais jamais vu Aigle résolu dans cet état, il ressemblait à ....


Se pouvait-il que Grand Père m'ait surpris et ait ri de moi? Qu'avait-il vu dans ses rêves de si drôle?


Depuis que j'avais été dans l'autre monde, j'avais des pensées bizarres, avant j'avais toujours confiance, depuis je doutais de tout, de moi et de tout le monde, et ce doute s'était transformé en
peur, j'avais perdu mon innocence, j'étais sorti du paradis et je ne savais pas que j'allais connaître l'enfer du doute


Et en premier, ce fut de Grand père dont je me mis à douter, son mensonge sur fleur bleue et son rire pour finir, je me sentais de trop dans le jardin d'Aigle résolu, avec un mal au coeur qui
faisait peine à voir, car j'oubliais de vous dire que mon deuxième prénom est coeur d'or, grand père avait tout prévu pour les étapes de la vie et la je morflais sérieux


Je décidais de m'en ouvrir à Grand Père et lui dit tout de go que j'avais décidé de quitter la tribut et que je partais pour l'autre monde, que finalement son monde ressemblait étrangement à
l'autre et que plus rien ne me retenait


J'ai vu une véritable tristesse dans le regard de grand Père, comme si toute la tristesse du monde était là soudain réunit sous ses yeux, une larme a coulé, j'aurais jamais cru que je fasse
pleurer un jour Aigle Résolu, j'en ai encore mal au coeur d'y penser


C'est cela que je voulais t'éviter coeur d'or, toute cette tristesse, mais si cela est ta destinée, part!


Mais avant de partir, dis moi, qu'est ce qui a motivé ta décision, ce n'est tout de même pas ton prénom qui t'a chamboullé à ce point


Sous la question j'implosais de larmes retenues, de douleur, de chagrin et je lui parlais de la frayeur qu'avait provoquer son rire, me sentant ridiculisée par son rire, comme si j'en était
l'objet


En effet, c'est bien de toi dont je riais..., plus exactement de toute tes manigances, du ridicule de tes peurs, des futures manigances que tu m'obliges à faire pour te sortir du mauvais pas dans
lequel tu t'es mis et oui je t'ai vu dans le futur et c'est pas glorieux, pourquoi t'imposer tant de souffrance, alors que tout peut-être si simple et j'ai ri de toi car dans ta stupidité tu
avais des moments ou tu frisais le génie de drolerie, oui je me suis moquée de toi, comment peut-on être si bête.


Là je me sentais effondrée, Grand Père, la gentillesse incarnée, comment pouvait-il être si dur, blesser mon orgueil et mon amour propre à ce point?


Et de continuer, tu as un avenir dans le comique, je ne te connaissais pas ce talent, tu vas le développer la ou tu vas aller,  tu as le sens de la répartie, et j'ai ri car j'ai vu une
situation du plus grand burlesque, mais tu ne seras pas heureuse, car ce sera l'enfer et faire rire le grand Manitou n'est pas un objectif dans la vie..., tu auras à te débarrasser de tes habits
de clown pour être heureuse, tu n'as pas choisis une voie facile, mais tu devras la suivre pour vaincre cette paranoïa que tu as aquise, un jour tu reviendras, j'ai confiance...


Mais qu'est ce qui me tombait sur la tête, je n'avais rien choisis du tout, je ne voulais pas soufrir et pourtant je soufrais, pourquoi tout se fissurait soudain, j'étais mise à l'épreuve car
j'avais rencontré la peur, elle s'était immiscée en moi et avait tout détruit


Pourquoi, pourquoi moi??? criais je


Tu sais coeur d'or, en naissant tu portais déjà cette peur, elle a été reveillée par les circonstances de la vie, tu voulais peut-être la réveillée pour la résoudre, cette &ea



Ferlinpimpim 19/07/2011 06:39



Merci Caro. Un peu trop long pour un seul commentaire...



inconnue 08/07/2011 18:31



non ce n'est pas un rêve....si c'est le cas,je ne veux plus me réveiller.


Tu es ma motivation sur cette terre.


Je t'....



Ferlinpimpim 08/07/2011 23:31






 


Sache que je...



cat 07/07/2011 19:42



trouver la fleur n'est rien, encore faut-il être sûr qu'un papillon la butine ...


http://www.myvideo.de/watch/7952587/4Backwoods_Butterfly_official_video_clip


 



Ferlinpimpim 08/07/2011 23:23



Magnifique, et si précoces... Etonnant...



cat 04/07/2011 03:12



Alors fait de cette pensée d'Eschylle la tienne :


Dieu collabore avec tout homme animé d'un désir ardent.



Ferlinpimpim 04/07/2011 21:07



C'est déjà fait, Cat. Je ne fais qu'approuver son plan.



cat 04/07/2011 02:47



le meilleur dans l'ortie, urtica dïoica- pour les puristes , c'est la racine, pour ses messieurs, of course ...


 


http://www.lepost.fr/article/2009/02/25/1435869_la-medecine-moderne-trouve-le-peuple-maya-bien-a-son-gout.html


 


tout çà pour te rappeler que si tu cherches une "fleur", il faut sans doute te replonger dans tes racines de ton mal, pourquoi as tu voulu si longtemps vivre tout seul, et pas accompagné ... et
surtout qu'attends tu de l'autre ?


connais toi toi-même avant d'apprendre à mieux connaître les TiZotes



Ferlinpimpim 04/07/2011 02:58



La réponse est simple, Cat. Je ne veux pas collaborer...



LUCIE 01/07/2011 23:57



Allez plus qu'un billet de retard !


Bin, non, c'est pas un rêve et nous savons que Tout est une question d'interprêtation et d'angle de lecture tant que l'on n'incarne pas le TOUT...


Rêve égal réalité...


Et cette âme qui fleurit votre chemin, qu'importe le temps , c'est l'instant qui est intense pas la projection...


Pour ma part, j'ai rencontré une de ces fleurs, au festival de cinéma muet et piano parlant, il était au piano... Il incarnait encore un de ses rêves réels que l'on cache dans nos poches
d'enfants...


Sans mettre le nez dans cete fleur, elle embaume de son sourire et générosité, toute la maisonnée et ses prairies...


Je suis comblée et effrayée,  j'ai pas l'habitude...


Quelqu'un m'aimerait il ?


Et sans avoir peur de ce que je suis ou renvoie ?


Mes faiblesses comme mes forces ?


Même Il me tient la main dans la rue, il ne me méprise pas, ni ne m'idéalise...


Il est là, attentionné, bienveillant, me sert dans ses bras chaud, moi qui ai eu si froid tout l'hiver...


et même, j'accepte qu'il me guide (un peu, faut pas déconner, tout de même...)


Et même , quand on danse ( pour rebondir sur un billet parlant de danse) tous les deux, on oublie le monde, et ça fait du bien, parce qu'on ne répond plus qu'à une vibration, une fréquence,
l'Amour...


Peu importe si demain c'est fini j'aurais enfin compris cette vibration...


Cette FREQUENCE


Je n'attend pas qu'une relation soit vita eternam, les rencontres réparent, structurent et destructurent... Peu importe le temps, la forme est ...


Elles sont à l'image de ce que l'on programme, ou demande ou conditionne ou libère ect...


Je continue de pleurer sur quelques visions du monde, et là, je peux aller au bout de certaines choses car je me sens soutenue et comprise, Dieu que c'est bon merci, merci, merci,
c'était inespéré et tout s'est débloqué quant j'ai cessé d'être sous l'emprise de quelques familles ...


Tiens j'ai vu Festen, récemment...


Salam, bon courage à tous, de mon côté, j'ai des heures et des heures de boulot qui m'attendent, des montagnes de projets créatifs, traitant du pire comme du meilleur...


Chaque instant de vie est une maïotique, une source de création et d'expression infinie ... Autant s'en servir...


Bise


 



Ferlinpimpim 02/07/2011 21:04



Merci Lucie, ça régénère...



david 01/07/2011 12:45



http://www.dailymotion.com/video/xiqen2_marc-vella-in-praise-of-the-false-note_shortfilms#from=embediframe


c'est bien son discours ...mais je doute que ça change grand chose...on attend... la musique divine qui elle seule changera peut être quelque chose...



Ferlinpimpim 01/07/2011 12:53



Elle arrive... Doucement mais sûrement...



curieuse 01/07/2011 09:29



Tu la trouveras, ta fleur...   Si tu le désires vraiment.  Elle est peut-être là, et tu ne parviens pas à la voir, parce que peut-être, elle est trop timide, qu'elle se cache dans un
grand champ d'orties?



Ferlinpimpim 01/07/2011 12:22



Ca va gratouiller, alors...



anne 01/07/2011 07:44



... est-ce que tout ceci est un rêve ? Oui, je le crois en partie. Nous ne rencontrons pas tous la personne avec qui nous partagerons notre vie, c'est certain. Tu fais des bouts de chemins,
préserves ta liberté tout en souffrant de l'inconstance de la présence féminine... Nous voulons souvent ce que nous n'avons pas, la projection de l'idéal génère le désir et lorsque l'objet de nos
tourments est là, le rêve s'évapore vite.


Oui, je te souhaite de rencontrer et de savoir voir ta petite fleur, en appréhender son parfum... 


Nous sommes encore victimes de manipulation à ce sujet, il n'y a pas d'amour éternel humain, pas de joli prince ni de belle princesse mais l'asservissement, le désir, la convoitise, la jalousie,
l'envie, tout ça oui, existe réellement. Et le désespoir aussi. Alors je te souhaite d'aller te ressourcer là même où tu sais puiser ta force. Là aussi se trouve la source de l'amour, de
l'énergie de l'amour, qui n'attend rien et est intarissable.


Y trouveras-tu ta fleur ? Je ne le crois pas. Y trouveras-tu la paix ? Assurément.


Lumineuse journée Damien et pour tous, 


anne



Ferlinpimpim 01/07/2011 12:22



C'est un rêve, oui...