Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 14:52

Je reprends un article de l'Ami Larmuse, car j'ai eu l'immense plaisir d'être présenté à ce grand artiste évoqué ici.

 

MOF-FERRONNERIE-2007-025.jpg

 

 

Je vais vous présenter ici un ami proche,Philippe Bachmair.

Cet homme est ferronnier d'art et a été en 2007 meilleur ouvrier de France.

Il est important dans le monde où nous vivons que soient honorés ces hommes qui oeuvrent pour le travail bien fait et pour l'excellence, chacun dans leur domaine.

 

 

J'ai rencontré Philippe au hasard d'une petite fête d'été dans mon village, alors que j'exposais mes premiers couteaux .Lui, faisait une démonstration de forge,son atelier étant situé sur la commune.

 

 

Il a regardé mon travail avec intérêt,je ne savais quand à moi pas encore à qui j'avais à faire. Je ne forgeais pas encore à l'époque et je n'ai pas su détécter sur le moment le maître de forge qui était en face de moi.

Il m'a présenté un bougeoir qu'il venait de faire, et là encore je n'ai pas su voir la difficulté d'effectuer un tel travail tant cette pièce dégageait la facilité.

 

 

En effet, par ignorance et prétention,bien souvent,devant un travail bien fait nous ne voyons pas la maitrise et le savoir faire qu'il  faut pour dégager ce sentiment de facilité de fluidité et de simplicité.

 

 

Au delà de son travail, l'homme qui oeuvre pour l'excellence a une vie qui va avec..

Un compagnon sur qui l'on peut compter et une vision du monde trés claire.

Bref, je voulais rendre un petit hommage à un  de ces hommes qui restent dans ce que l'humain peut donner de mieux à ses contemporains.

Je vous laisse avec les images qui parlent d'elles mêmes.

 

Voir l'ensemble des photos sur La Boîte à Tout

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Inclassables
commenter cet article

commentaires

Lléa 22/12/2010 23:12



Coucou ,


 


Merde alors ,  je suis sur le Q ! C'est magnifique ! Des barres de fer que Mr Philippe transforme en bijoux ! Mille fois bravo .


C'est beaucoup de travail , battre le fer , le torsader de façon serpentaire afin que cela donne un résultat cohérent et sublime demande une grande , immense créativité . Tonton , le
mari de Tata Tomate en Italie oeuvre pareil . C'est un don !


 


Bisous , Léa .



Ferlinpimpim 23/12/2010 00:22



Tata tomate fait de toi une p'tite cerise?...


Tu m'étonnes la torsade façon serpentaire, après...


 






Mil 22/12/2010 22:08



Fin ciselé:


" Moins d'un mois après le lancement de la campagne nationale "Faites pousser une ferme près de chez vous!", nous
avons la grande joie de vous annoncer la concrétisation d’un premier projet en Ile de France : l'acquisition des terres agricoles (73 hectares) et de 2 hangars de la ferme de Toussacq en
Seine-et-Marne par la Foncière Terre de liens, dont la promesse d'achat a été signée lundi dernier, le 20 décembre 2010.

Cet événement arrive au bon moment pour convaincre le public de «faire pousser» des projets de fermes en Ile de
France.  C’est en effet grâce à notre engagement de citoyens
adhérents et/ou donateurs et/ou actionnaires solidaires que Terre de liens pourra :



soutenir
directement l’installation d’agriculteurs,


préserver des
terres agricoles, 


maintenir et
développer une agriculture de proximité, créatrice d’emplois et respectueuse de l’environnement. 



Cette
acquisition permettra l'installation de deux jeunes paysans (Clément Fontvieille, maraîcher et Mathieu Chevalier, polyculteur-éleveur de moutons) et de la couveuse d'activités agricoles
« les Champs des Possibles », mise en place par le réseau AMAP-IdF, qui permet à de jeunes maraîchers de tester leur activité avant de s'installer définitivement. Les produits de la
ferme seront distribués principalement en vente directe via des AMAP."


http://www.terredeliens.org/campagne/faites-pousser-une-ferme.php



Ferlinpimpim 22/12/2010 22:44



Très bon.... Merci Mil.



Mil 22/12/2010 21:17



Du Bel Ouvrage:


 "20 mars 2009. Chavez annonce la nationalisation de la filiale vénézuélienne de la banque Santander."


http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/hugo-chavez-ne-se-couche-pas-28781



Ferlinpimpim 22/12/2010 21:37



 Oui, et ils viennent de couper les fonds étrangers pour toutes les ong ( repaires d'espions ) et les partis politiques
vénézuéliens...


Surement pour de bonnes raisons...



Larmuse 22/12/2010 19:45






Pour faire écho au commentaire de Grimdor,Musachi disait que tous les hommes doivent pratiquer tous les arts qui croisent leur chemin pour effectivement comprendre l'essence de tous ces arts qui
ne font qu'un.


ça fait  plaisir de voir la tête de Philippe sur ton blog!



Ferlinpimpim 22/12/2010 20:09



Tu peux savoir comme ça me fait plaisir...  On y attend tes couteaux...



Grimdor 22/12/2010 17:30



Je suis d'accord avec toi. Par contre concernant l'artisanat, étant totalement (ou presque) extérieur à cette constellation de professions je me pose quelques questions.


N'y a-t-il pas l'artisanat en lui même et des métiers d'artisanats étant complètements industrialisés où la part d'humain n'est plus perceptible (et par voie de conséquence un artisanat art type
art and craft et un "artisanat" d'execution industriel). Par exemple la différence entre celui qui se farcit des mosaïques, et celui qui pose uniquement des plaques de platres pour faire des
cloisons dans des réserves de magasins en supermarché. La comparaison est un peu forte mais les deux sont artisans bien que la différence de travail soit énorme.


Tout dépend de la représentation mentale que l'on se fait de l'artisan pour le relier à l'art.


Au final je suis à 100% d'accord avec toi, l'artisan, celui qui travaille la matière est un artiste à part entière.


 


Bon je repars dans des comparaisons parce que finalement ce n'est pas si clair dans ma tête.


 


Est ce que celui qui joue au piano en suivant uniquement des partitions est un artiste au même titre que celui qui les compose. Grosso modo peut on dire que celui qui exécute l'art d'autrui est
un artiste au même titre que celui qui en est l'instigateur?


Poser une charpente en pré découpé standardisé par exemple c'est exécuter l'art de la machine qui elle même exerce l'art de son concepteur. Par conséquent l'ingénieur qui a conçu le mécanisme est
un artiste si l'on va par là, bien qu'à la base tout son savoir faire soit virtuel.


 


Tout ça pour dire que le virtuose qui interprête la musique d'un compositeur travaille dans le milieu artistique sans pour autant être artiste. Si il est capable de composer et d'improviser, là
il passe au statut d'artiste. De même dans l'artisanat, celui qui ne sait que poser des dalles de plâtre travaille dans le milieu de l'artisanat mais n'est pas un artiste pour autant.


 


Bon je sature mais je suppose que tu vois où je veux en venir, bien que je ne sois pas sûr de la justesse de ma réflexion.



Ferlinpimpim 22/12/2010 19:50



Ta question est légitime. Peu importe l'action qui est menée. Celui qui pose des plaque de plâtre ( l'art de bander est un art majeur...) peut-être fait avec plus d'art qu'un mosaïste qui s'en balance... Tout est dans l'Esprit du Faire ou du lâcher prise quand le métier
est là...


Si tu vois ce que je veux dire. L'Art n'a pas besoin d'être spectaculaire, il a surtout besoin d'"Esprit".



Grimdor 22/12/2010 16:18



Bien sympa tout ça.


Ca fait echo à un film que j'ai vu hier. Un maitre japonais rencontre un maitre chinois, le jap lui concocte un thé très luxueux et savoureux. Le japonais demande ensuite au chinois si il
apprécie le bon thé, ce dernier lui répond qu'il ne saurait faire la différence entre un thé et un autre. Par conséquent ce n'est pas le thé en lui-même qui fait sa saveur mais le palet du
dégusteur.


Je pense qu'il en est de même pour toute chose en ce bas monde. Ce n'est pas de l'oeuvre en elle-même qu'émane la valeur mais plutôt de l'oeil de celui qui la regarde. Ainsi un bobo peut passer
avec sa grosse limousine devant une plaine boisée revêtant les couleurs des feuilles automnales, il n'y verra rien alors que le pauvre plouc du coin, habitant depuis des génération durant à St
Germain la meule de foin, lui comprendra le cadeau qui lui est fait. La frontière entre vision et perception semble parfois très fine, mais en zoomant et en s'y attardant quelque peu, un ravin
les sépare. Pour affuter sa perception il faut au préalable avoir visionné énormément de choses, s'en suivra alors la mentalisation et le mode de référencement permettant de dissocier deux pommes
de variété différente d'un même panier. Et il en va ainsi pour chaque domaine propre au goût en ce bas monde.


Apprenons, visionnons, reconnaissons, connaissons et peut etre qu'un jour nous pourrons prétendre savoir : tel est la voie menant à la sagesse.


 


P.S. :D encore une fois je m'embale -_-'


 


 



Ferlinpimpim 22/12/2010 16:56



C'est très juste ce que tu dis... Et je pense que dans l'art ou l'artisanat ( je ne fais pas la différence car il n'y en a pas, en Italie, par exemple, alors qu'en France, la différenciation est
totale ), il faut avoir mis la main à la pâte pour saisir le travail, quelque soit la matière que l'on observe...


De même dans la nature... Il y a donc la perception, mais il y a aussi l'imprégnation.