Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 05:46

Depuis le 14 avril dernier, le volcan islandais Eyjafjöll perturbe l'espace aérien et l'activité de l'Europe de l'Ouest. Le Laboratoire Magmas et Volcans (LMV, Université Blaise Pascal , INSU-CNRS, OPGC), effectue un suivi des caractéristiques et de la dispersion du panache de cendres en temps quasi-réel par télédétection satellitale. Un membre du laboratoire Olgeir Sigmarsson, présent lors de la 1ère phase de l'éruption en mars 2010, est reparti le 15 avril pour suivre la phase en cours.

Historique de la crise

Les premiers signes de la crise ont été observés en avril 2009 avec un essaim sismique à 20-25 km de profondeur sous le volcan Eyjafjöll. L'éruption du 20 mars a été précédée de quelques semaines d'une intense sismicité, plus superficielle, et d'un fort taux de déformation selon l'Institute of Earth Sciences d'Islande.

Une éruption s'est produite entre le 20 mars et le 13 avril à un évent excentrique, situé entre les volcans Eyjafjöll et Katla. Cette phase a duré jusqu'au 12 avril puis le 13, des séismes ont été enregistrés sous l'Eyjafjöll où l'éruption actuelle a commencé le 14 avril.

Il est à noter que toutes les éruptions historiques de l'Eyjafjöll (1612 et 1821) ont été suivies par une éruption du volcan voisin, le Katla, dont la dernière éruption confirmée date de 1918, alors qu'il a eu en moyenne 2 éruptions par siècle millénaire
durant le dernier

.

Suivi satellital de l'éruption par le service HotVolc

HotVolc utilise les satellites météorologiques Météosat Seconde Génération (MSG). Grâce à la très haute répétitivité temporelle (une image toutes les 15 minutes) et grande couverture spectrale (12 canaux du visible à l'infrarouge) de leur capteur SEVIRI (Spinning Enhanced Visible and InfraRed Imager), ces satellites représentent de formidables outils pour la détection, la surveillance et l'analyse des anomalies volcaniques, anomalies thermiques au sol et panaches de cendres volcaniques. L'intérêt des données à basse résolution spatiale et haute résolution temporelle des satellites géostationnaires a été démontré dans la surveillance quasi temps réel de l'activité volcanique. Des capteurs à bord de satellites à défilement sont aussi utilisés, comme Terra-MODIS, ASTER, Aura-OMI ...

Le service HOTVOLC est un service d'observation temps réel des anomalies thermiques de divers volcans et du suivi et de la quantification des panaches de cendres associés. Une convention permettant la réception et le droit à l'utilisation temps réel des données MSG a été signée entre EUMETSAT (European Organisation for the Exploitation of Meteorological Satellites), MétéoFrance et l'OPGC, avec installation, début 2009, d'une station de réception des données MSG au sein de l'OPGC. Dans ce cadre, le service HOTVOLC assure le suivi de l'éruption en cours de l'Eyjafjöll (Islande).

Analyses spatiales quantitatives

La discrimination des nuages éruptifs repose sur des différences de leur propriétés optiques par rapport à celles des nuages atmosphériques dans l'Infra Rouge . Les cendres volcaniques sont détectées par différence négative des températures de brillance (BTD<0) entre les bandes spectrales centrées à 11 et 12µm (infrarouge thermique), alors que l'eau et les cristaux de glace sont mis en évidence par des BTD>0


Eruption de l'Eyjafjöll, 19 avril 2010, 09h00 TU (données MSG).


Des images RGB de compositions colorées complexes, c'est-à-dire qu'à chaque couleur primaire on associe une image prise dans une longueur d'onde précise, ou une différence d'images prises à deux longueurs d'ondes différentes, peuvent être réalisées pour mettre en évidence la présence de différents composés du panache éruptif. Ici, les longueurs d'ondes utilisées sont 8.7µm, 10.8µm et 12µm, ce sont des longueurs d'ondes dites de l'infrarouge thermique .

Des modèles d'inversions des données satellites, basés sur les propriétés d'absorption et de diffusion des cendres volcaniques, permettent l'estimation quantitative, au premier ordre, de la teneur des différents produits de l'éruption

Le suivi de l'éruption par satellite

Les premiers signes d'activité éruptive de l'Eyjafjöll détectés par méthodes satellitales remontent au 14 avril 2010, et se sont manifestés par l'émission de grandes quantités de vapeur d'eau dans l'atmosphère . Celle-ci résulte de l'interaction de la lave en fusion avec le glacier sus-jacent, et explique la forte explosivité du dynamisme de l'éruption en cours.

L'activité du 15 avril constitue jusqu'à présent la phase éruptive la plus intense avec de fortes émissions de cendres, responsables de la perturbation du trafic aérien.

On notera que les concentrations du panache de cendres à l'Est de la Norvège et au Sud du Royaume-Uni sont faibles, passant sous le seuil de détection des capteurs satellitaux. L'estimation de leur dispersion au-delà, sous une forme très diluée, repose sur d'autres techniques (lidar sol, modélisation de la dispersion des nuages, ...).

Les estimations quantitatives, calculées à partir des données Terra-MODIS, le 15 avril à 11h35 TU, révèlent une quantité de cendres minimum transportées dans le panache de 120 kilotonnes environ. A cet instant, le panache de cendres s'étend jusqu'à la Norvège. La température de surface du panache de cendres est estimée à environ -30°C, compatible avec une altitude de panache de 5-7km.

Une partie de la vapeur d'eau émise en grande quantité dans l'atmosphère par l'éruption s'est recondensée en gouttes d'eau, qui cristallisent sous forme de cristaux de glace lorsque la température du nuage devient très négative. De plus, la présence importante de cendres de taille micrométrique (rayon moyen ? 5µm), a aussi pour effet de favoriser la nucléation et l'accroissement des gouttelettes d'eau (rayon moyen ? 20µm). La quantité d'eau et de glace mesurée à partir des données Terra-MODIS dans le panache, est estimée à plus de 4000 kilotonnes (15 avril 2010, 11h35 TU).

Enfin, cette éruption est riche en gaz, comme en témoigne la grande quantité de SO2 émise le 15 avril (11h35 TU) estimée à partir des données satellitales Aura-OMI (Ultra-violet) à près de 10 kilotonnes. Les 16,17 et 18 avril, l'activité décroit légèrement, avec des fluctuations à plus courtes échelles de temps. Entre le 18 et le 19 Avril, le tremor sismique augmente significativement (Sources: VAAC de Londres ; DGAC; EUROCONTROL; Mila.is), et s'accompagne d'une recrudescence du panache volcanique en surface.

Les hypothèses sur l'alimentation des éruptions

Durant la première phase (30 mars-12 avril) un magma de composition de basaltique, dit de type primitif, a été émis. Cette composition renforce l'hypothèse d'une arrivée de magma profond suggérée par les séismes profonds de 2009. Les verres interstitiels de ce basalte primitif ont la même composition en éléments majeurs que les basaltes évolués du volcan Katla.

Les premiers tephra (cendres issus de magma pulvérisé par l'éruption) de la deuxième phase (14 avril) ont une composition intermédiaire entre celles de la dacite (lave moins riche en magnésium et calcium que le basalte) de l'éruption de 1821 et les basaltes du Katla (diagramme) et, dès le 15 avril, on note que cette composition se déplace vers le pôle des basaltes du Katla (info. Institute of Earth Sciences d'Islande). On peut donc proposer un scenario pour expliquer la composition des magmas émis.

Le magma primitif émis en début d'éruption a, d'une part, évolué par cristallisation (~50%) et, d'autre part, en migrant sous le volcan Eyjafjöll, il a remobilisé des intrusions dacitiques stagnant depuis l'éruption de 1821. Le 14 avril, les deux magmas étaient mélangés en proposition égale, puis le magma primitif est devenu prépondérant.

La forte explosivité actuelle est due à la fois à la contribution de la composante dacitique (plus forte teneur en gaz, donc plus forte explosivité) et au contact thermique entre le magma et le glacier. L'affaiblissement de la composante dacitique et la disparition du glacier au-dessus de l'éruption sont les deux paramètres qui pourront conduire à une disparition ou diminution du panache troposphérique. On peut estimer que si le magma de l'éruption atteint une concentration en MgO d'environ 4%, la production d'un panache important ne dépendra que de l'évolution de l'interaction entre le magma et le glacier.

Pour en savoir plus:http://wwwobs.univ-bpclermont.fr/SO/tel ... afjoll.htm

 

Trouvé sur Techno-Science

Partager cet article

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Sciences
commenter cet article

commentaires

jacoulecroquant 24/04/2010 16:36



Des signes de plus
en plus précurseurs


Indonésie: séisme de magnitude 6,4 dans les Moluques  24/04/2010

















 






Un séisme de magnitude 6,4 est survenu samedi dans la province des Moluques du nord (nord-est
de l'Indonésie), a annoncé
l'agence locale de géophysique, mais aucune alerte au tsunami n'a été émise ni aucun dégât signalé dans un premier
temps.
  
Le séisme s'est produit à 14H41 locales (07H41 GMT) à une profondeur de 30 km, à 155 km au sud-est de la ville de Labuha, a précisé la même
source.







Antherot 24/04/2010 11:38



Bonjour à tous,





MAP


 6.0  


2010/04/24 07:41:02 


  -1.842 


  128.188 


35.0 


 KEPULAUAN OBI, INDONESIA





 





MAP


 5.0  


2010/04/24 00:00:18 


 -10.409 


  161.329 


38.2 


 SOLOMON ISLANDS





 





MAP


 5.6  


2010/04/24 00:23:44 


 -36.323 


  -99.481 


10.0 


 SOUTHEAST OF EASTER ISLAND





ça commence à chauffer grave!!!



chantalouette 24/04/2010 10:49



Bonjour Damien


L'autre jour sur "La montagne"il y avait un dessin humoristique avec un volcan qui disait avec un grand sourire:"eh les gars! çà vous dirait d'entrer en éruption pour perturber le trafic aérien
?"les autres lui ont répondu: "chut! on dort!"


En Auvergne , c'est vrai qu'il y a des coins et des gens plus sympa que d'autres, même à l'intérieur d'un même département, j'ai fait l'expérience (pourtant je suis de là bas)


Bonne journée à tous



Ferlinpimpim 24/04/2010 10:59



Ayant connu les deux départements Ouest, oui, c'était une vue genérale. Il y a des cons partout, c'est une espèce qui prolifère...


Et comme disait Lyo l'autre soir, si on mettait tous les cons dans un placcard, il n'y aurait plus personne pour fermer la porte.





 


Bisous.



david 24/04/2010 01:43



re bonsoir


strange


 


qu'en penses-tu damien.









The 'UFO' that's an IFO, and volcanic lightning








http://www.komonews.com/weather/blog/91851609.html


[link to www.komonews.com]


 



Ferlinpimpim 24/04/2010 02:48



Désolé, David, je ne comprends pas tout...



david 24/04/2010 01:14



hello




Volcan
d'Islande, kriegspiel et mondialisation.




L'éruption du volcan islandais au nom imprononçable semble se calmer, et renaît tant bien que mal le transport aérien, plutôt mal que bien, d'ailleurs.


On peut se poser des questions.


 


Non pas celles, usuelles des journalistes officiels de la presse-pravda :
"ça a troublé le bizness et c'était exagéré !"


Après tout, que quelques appareils aillent au fond de l'eau, comme quelques mineurs qui viennent de mourir en Virginie, ou que les conduites GDF explosent, fait
verser quelques larmes de crocodiles, d'autant plus grosses qu'elles sont simulées.


Après tout, ce risque là, les compagnies s'en balancent. Elles ont leurs avocats et leurs primes d'assurances pour en minimiser le coût. 


Le pire, pour une firme, c'est de ne pas payer le dividende. Les morts, c'est secondaire.


 


Hors, dans leur état de puissance, on peut s'étonner que l'on ait pris si tôt la décision d'interrompre les vols.


 


Et si tout cela n'était qu'un kriegspiel, un jeu
de guerre, où l'on simule une situation, pour voir les tenants et les aboutissants ? Les points forts, faibles, les goulots d'étranglements.


C'est d'autant plus vraisemblable que le mois dernier, le contrôle aérien faisait un exercice, justement de trafic interrompu par une éruption.


Là,  aurait on voulu voir les conséquences économiques, en bloquant quelques
jours, mais pas trop ? Je ne crois pas qu'il puisse y avoir de coïncidences fortuites. 


 


Car si l'on réfléchit bien à la situation du transport aérien, elle est tout à fait
catastrophique.


Depuis 2001, il est saigné à blanc par l'augmentation continue du prix du kérozène, par la concurrence et l'absence de viabilité du modèle économique
utilisé.


 


Question donc, en prévoyance d'un pic-oil
imminent, encore plus ravageur, a t'on voulu voir "in-vivo", les problèmes que cela engendrerait.


Car il est évident que, de tous les secteurs économiques, celui qui vulgairement se ramasserait en premier serait bien le transport aérien.


 


En fait, il se ramasse déjà.


5 milliards de pertes annuels pour l'ensemble des compagnies de l'IATA depuis 2001 et 10 milliards depuis la crise.


On peut déjà dire qu'il est gravement malade. Il a d'ailleurs entamé sa descente aux enfers, demandant la perfusion de maman : la nationalisation des
pertes.


 


5 % du commerce mondial (en volume) mais 40 % en valeur se fait par l'avion. Mais dans le secteur, le fret est DEJA le secteur le plus malade, le plus perfusé.
Il est largement sous-utilisé, le taux de remplissage y étant ridicule.


 


On a vu donc, les conséquences. Et elles étaient trop vite visibles pour être honnête : les 1000 tonnes jours de légumes, fruits et fleurs qui ne pouvaient être
expédiés du Kenya, les usines automobiles qui s'arrêtent, faute de pièces, et côté positif, eurotunnel fonctionnant à 100 % de ses capacités, le rail en plein rebond, avec quand même la
touche de comique, qui ne DOIT pas manquer : la SNCF en plein conflit social, grâce largement au problème du fret que les (ir)responsables veulent encore réduire, comme toujours, depuis bien
des années.


 


Avec, peut être, en prime, une petite lueur d'intelligence dans l'hyperclasse : le monde, c'est grand, et voyager sans avions, c'est long, d'ailleurs, tout est
long sans avion, même l'Auvergne, vu de Paris, c'est le bout du monde quand tout est bondé...


Cela me fait penser à une mésaventure qu'un proche m'a raconté : un Nimes-Le Puy (139 km), en 1943... Deux jours de voyage avec des péripéties si nombreuses
qu'elles semblaient sorties d'un film comique...


 


Dans le meilleur des cas, on vient de découvrir l'aléa, dans le pire, c'était un exercice grandeur nature.


Comme le protectionnisme est réputé très vilain, aurait on voulu se justifier, à une heure où les sondages confidentiels
réalisés pour l'Union européenne montre un très fort rejet du libre-échange ?


 


Pour les pays du tiers monde qui bénéficient encore du système, le "bizness" doit revenir comme d'habitude.


Mais, l'Europe se définit comme l'homme malade du monde aujourd'hui, sans doute parce qu'elle est la zone la plus libérale, avec la monnaie la plus
surévaluée.


 


Des éruptions majeures, il en existe plusieurs par siècle. Elles arriveront, mais on ne sait pas quand. Imagine t'on un épisode de l'importance du Krakatoa,
du Mérapi ou du Laki aujourd'hui
?





les libéraux anglais avaient décidé au 19° siècle qu'ils pouvaient abandonner la sécurité alimentaire, car la maitrise des mers était britannique pour
l'éternité (et "non négociable"). On a vu ce que cela a donné.


 


Deux choses ont prouvées leur caractère non viable : la mondialisation, et le zéro stock. En général, ceux qui fonctionnent à contre-courant dans ce
contexte, amassent des fortunes en un clin d'oeil. Tout se vend à n'importe quel prix. 


 


Nous avions déjà eu de beaux exemples pendant la grève des camionneurs de 1992. Pour le moment, les incidents sont significatifs, mais réduits en temps. Un
jour, ils seront beaucoup plus longs et répétitifs, au moins à cause du
problème pétrolier qui s'approche et va devenir incontournable.


La seule alternative étant que la paupérisation et la chute des monnaies cassent la demande... et nous fassent aussi sortir de la mondialisation.



Par Patrick REYMOND - Publié dans : Energie





Hélios 23/04/2010 21:52



Info trouvée sur le site LAVE.be :


Les grands tremblements de terre déclenchent une augmentation des
éruptions volcaniques !



Par exemple, le volcan d'Osorno, situé au Chili Méridional, est entré en éruption en
1837 suivant un très puissant tremblement de terre.



Le fait que les très puissants tremblements de terre peuvent déclencher une augmentation de l'activité des volcans
proches de l’épicentre vient d’être mis en évidence statistiquement par des scientifiques de l'université d'Oxford.


Une analyse des évènements volcaniques au Chili Méridional a prouvé la survenue de jusqu'à quatre fois plus
d'éruptions volcaniques au cours de l'année suivant de très puissants tremblements de terre par rapport aux autres années.



Cette augmentation subite d’activité volcanique peut impliquer des volcans jusqu'à au moins 500 kilomètres
de l'épicentre d'un tremblement de terre.








Ferlinpimpim 23/04/2010 23:25



Alors nous allons avoir très froid...



LLéa 22/04/2010 21:31



Coucou les amis,


Eruption,cendres,nuage "nocif",avions au sol,une fois on décide en haut lieu que ça peut décoller,le jour suivant,on sait pas,étalage d'images télévisées sur les Français bloqués,et patati,et
patata...


Mais pas un seul mot,ou si peu,ni reportage dans les "grands merdias" sur les difficultés et problèmes qui concernent directement  les Islandais suite a la colère de ce volcan.


C'est curieux!


Grosses bises,Léa.


 


 



MORPHEUS 22/04/2010 19:45



Salut, des nouvelles du LHC: http://www.cyriak.co.uk/lhc/lhc-webcams.html






Ferlinpimpim 22/04/2010 19:57



C'est quoi le trou noir au centre de l'image du haut?....


 


 


Nan... Je rigôôôôôle...



david 22/04/2010 19:28



hello


vidéo en anglais mais intéressante , sa grille d'explication sur l'eruption et l'interdiction des vols civils semble crédible , malheureusement...!!!!!


http://www.youtube.com/watch?v=WhImLmQFehU


je vous signale ce lien également à explorer  http://www.ovnis-usa.com/2010/04/19/manipuler-le-temps/ , mes pauvres
capacités intellectuelles ne peuvent affirmer ou infirmer les informations  de ce physicien mais ce qu'il avance fait froid dans le dos , allez également sur son site pro  http://www.andersoninstitute.com/  et regardez le logo de son entreprise en haut à gauche de la page d'accueil !!! ...une image vaut mille mot
...


Manipuler le Temps


avril 19th, 2010 Posted in Avril 2010



Une interview de Randall Radic avec David Lewis Anderson sur la validité des voyages
temporels.




Ferlinpimpim 22/04/2010 19:33



Ca sort aussi de mes compétences...Mais je ne m'étonne de plus rien.



lilou1705 22/04/2010 18:45



Volcan Eyjafjöll: le nuage de cendres revient sur l'Europe (chercheurs)
18:42 


Le nuage de cendres dégagées par le volcan islandais Eyjafjöll revient sur l'Europe où le trafic aérien a été gravement perturbé en raison de
l'éruption volcanique du 14 au 21 avril dernier, a annoncé jeudi le Service météorologique britannique.


Le nuage de cendres devrait toucher le nord de l'Allemagne, le Danemark, une partie de la Suède et atteindre l'Europe orientale vendredi
matin. Dans le même temps, le ciel sera dégagé dans la plus grande partie de la Grande-Bretagne.


 http://fr.rian.ru/world/20100422/186530147.html



the Passenger 22/04/2010 14:18



Témoignage révélateur, merci !


C'est au pied du mur que l'on juge du travail du maçon.


A Nouillork il y à une catégorie mondialement connu du profit de la détresse des autres, mais malgré des conditions de vie épouvantable spirituelement, une majorité reste solidaire.


Ces conditions et ces actions démontre la grande qualité de ces habitants.


Ca ne fait que confirmer la nature fondamentalement "humaine" de l'Homme et l'erreur fatale des spéculateurs.


D'ailleur, n'y a t-il pas en Auvergne la plus grande concentration de volcans au monde, ainsi qu'une réputation de ses habitants ?


Un volcan dans l'Ame ...


 



Ferlinpimpim 22/04/2010 19:15



Pour l'Auvergne, ne pas confondre le Cantal et le Puy de Dôme, même si je ne veux pas faire d'amalgame ( hein, Chantal...) les mentalités y sont généralement très différentes. Quand à N-Y, sur le nombre, il y a certainement beaucoup de gens très humains.


J'ai toujours été persuadé, d'ailleurs, que tout ces excés ne sont pas manque d'humanité, mais mauvaise gestion de l'humain en général.



jack 22/04/2010 13:39



Bonjour


Pour le volcan regardez ce lien..Tres interessant..


http://www.voltairenet.org/article165055.html


Ensuite Val pour les maladies respiratoires a voir ces cartes..Epoustoufflant..


http://rapidfire.sci.gsfc.nasa.gov/subsets/?subset=Europe_3_01.2010111.terra.500m


http://rapidfire.sci.gsfc.nasa.gov/subsets/?subset=Europe_2_01.2010111.aqua.1km


Un remede..


http://www.femme-medecine.ch/index.php?option=com_content&task=view&id=561&Itemid=170


pour les sceptiques..


http://supahumandignity.blogspot.com/search/label/STOP%20SPRAYING%20US%20(CHEMTRAILS)..


Bien qu'ils ne servent pas qu'a ca....


Bonne lecture....


 


 



lilou1705 22/04/2010 13:39



Dépêche du 22-04-2010 à 07:33 TU - Volcan : Eyjafjöll, Islande, 1666 m

L'amplitude du trémor montre une augmentation depuis hier midi (TU) suggérant une intensification de l'intensité de l'éruption (qui ne signifie pas une augmentation de la taille du panache
puisque la glace n'est plus aussi présente autour des évents éruptifs). Les webcams sont malheureusement bouchées par le mauvais temps et ne permettent pas l'observation de la phénoménologie.
Cependant le VAAC de Londres maintient l'alerte aviation au rouge et indique que le panache est toujours présent, entre 3000 et 3500 m d'altitude.


http://www.activolcans.info/actualite-volcans/22042010-3825.php


 



Lota 22/04/2010 10:13



Le témoignage d'une amie qui était à New York, elle a eu beaucoup de chance et est rentrée mardi à peine en retard surt ce qui était prévu. Voici ce qu'elle m'a raconté je vous le transmets car
les témoignages de gens ravis ou très patients aux infos me gonflent, donc voici un retour au principe de réalité:
Des familles complètes abandonnées dans les aéroports
Des gens qui font des crises de nerfs, des gens épuisés
des ambassades à la "ramasse" et qui transmettent des listes d'hotels erronées (mauvais numéros de téléphone...)
Des hôtels qui pratiquent des prix anormaux 200, 300, 400 dollars alors que les mêmes chambres sont à 90 euros sur Internet!!!!!!
Des compagnies absentes, incappables de réagir, les compagnies américaines abandonnent complètement les passagers et font intervenir la police pour calmer les touristes pratiquement
terroristes!!!!!
Ma copine voyageait avec KLM... et finalement c'est Air France qui a trouvé une solution...
elle a passé un long moment au comptoir à dire NON aux propositions fantaisistes qui n'avaient qu'un seul objectif: envoyer les gens dans d'autres aéroports et les dates proposées pour un retour
potentiel étaient le 29 avril ou le 4 mai (au lieu du 20 avril...)...
Finalement une bonne maitrise de l'anglais, de la tenacité et de la communication avec d'autres passagers lui ont permis de rentrer dans les temps, mais elle a été très choquée et s'estime
chanceuse. Je vous passe les détails du retour en France résolu avec du covoiturage et de la solidarité....
Un seul point positif: Les new yorkais étaient les seuls à se soucier des touristes naufragés, ils amenaient des quantités de nourriture incroyable et proposaient des hébergements...
voilou...
Bisous à vous



Ferlinpimpim 22/04/2010 12:52



Merci... Ca ne fait que confirmer l'inaptitude du système capitaliste...



qiongyi 22/04/2010 10:13



wow, good article! just feel free to have a look at my
blog:http://qiongyi520nan.over-blog.com/article-rado-watch-the-luxury-watch-worthy-your-collection-49055638.htmlid=1158588441&module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=471271918361



Ferlinpimpim 22/04/2010 12:50



Ecrire anglais, c'est déjà pas cool, mais pour vendre une montre avec un lien invalide, ça craind...



Val 22/04/2010 07:51



Coucou Ferlin,


grrrrrrrr, un coup de gueule ce matin (une fois n'est pas coutume) car l'impact de ce nuage de cendres n'est pas anodin ! Hier, j'ai dû emmener mes deux filles chez la pédiatre tellement elles
toussaient (ce qui est rarissime) et elles ont choppé toutes les deux une grosse laryngite avec cortisone à la clé. La pédiatre m'a confirmé que son cabinet ne désemplit pas depuis vendredi
dernier d'enfants malades avec laryngite, trachéite et bronchite pour certains. Ce matin, c'est mon tour avec mon compagnon, on a comme un oursin dans la gorge.


C'est en train de bousiller nos santés et personne ne dit rien dessus ! En tout cas, c'est clair que cela a des conséquences, donc prudence pour tous ceux qui sont fragiles !


Bises,


Val.



Ferlinpimpim 22/04/2010 07:57



Coucou Val. Merci pour ce témoignage.


C'est évident que c'est toxique et que ça va se répandre au sol... Prudence, donc.



nicolas 22/04/2010 07:12



Des nouvelles de la boule de feu du 14 avril 2010 aux états unis? qu'est ce que c'était? Il est marrant de noter que la direction de cette boule, pointait vers le volcan islandais, Malachie
martin disait regarder le ciel quand vous verrez le signe, cela commencera



Ferlinpimpim 22/04/2010 07:25



Je pense que les manifestations dans le ciel seront beaucoup plus flaggrantes.