Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 23:25

Selection_317.png

La vie nous joue de drôles de tours.

 

Pendant des années, elle va vous laisser seul, désoeuvré, appelant au diable pour trouver une compagnie.

Celui ci répond souvent, mais cela ne dure pas.

 

Puis, un jour, la Vie donne tout, comme ça, sans présage.

 

J'étais en balade sur le front de mer, à Kourgant... J'ai pris plein de photos et j'ai été alpagué par un homme, la soixantaine... Sympa... Il m'a dit qu'il se baignait sur la plage, là, l'été, qu'il n'y avait pas grand monde.

 

Cool, je lui ai dit, moi qui n'aime pas la foule, je viendrais là...

 

- Oui, mais c'est une plage nudiste. Qu'il m'a dit.

 

J'avais tout compris.

 

J'ai marché un long moment avec lui, on a parlé de boulot, de sa vie à Paris... Très sympatique, mais désolé, mon bonhomme, je ne suis pas de ce bord...

 

On s'est laissés au croisement, en se serrant la main. Très belle rencontre, vraiment, très sympa.

 

Sur le chemin du retour, je me suis assis sur les rochers. Le Soleil se montrait quelques fois, mais il permettait, masqué, de faire de belles photos en contre jour. J'étais ravi.

 

J'ai vu un groupe de 4 personnes arriver sur la plage, à droite. Je les ai regardés et je ne sais pas pourquoi, j'ai tout de suite repéré la fille brune, en jean...

 

Un petit cours d'eau séparait la plage des rochers où j'étais. Ils se sont posés là et la fille, celle en jean, a commencé à me prendre en photo... Enfin, dans ma direction, son appareil... Puis elle m'a fait signe.

 

J'ai répondu, timidement, puis j'ai entendu ses cris.

 

- Youhouuuuuuuuuuuuuuuuuuu.

 

Non mais c'est quoi ça?

 

Puis elle a fait " viens" avec ses gestes de la main.

 

Quelques secondes de déroute puis je me suis levé. Tout cela était trop intriguant.

 

Me suis approché. Nous n'étions plus qu'à quelques mètres l'un de l'autre.

 

Puis souriante, en plein délire, elle me lance :

 

- Je t'attendais, chéri!

 

 

Fallait faire une centaine de mètres pour contourner l'écoulement qui nous séparait, je n'avais pas le temps...

 

J'ai pris trois pas d'élan et j'ai sauté.

 

Me suis retrouvé presque devant elle.

Elle m'a regardé avec de gros yeux. J'ai fondu sur elle, l'ai prise dans mes bras...

 

-Je suis là mon Amour...

 

Et je l'ai embrassée de toute ma langue.

 

Elle s'est laissé faire, totalement.

 

 

Puis on a arrêté. Elle contre moi, moi contre elle.

 

- On fait quoi, maintenant, j'ai soupiré?

 

-Tu viens avec moi, elle a répondu.

 

 

Sur le chemin du retour, de l'aller, pour moi, on ne s'est pas lâchés....

 

Ses amis pensaient que c'était un coup monté.

Ils n'avaient pas vraiment tort.

 

 

La Vie a de merveilleuses ressources.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Délires
commenter cet article

commentaires

belle femme russe 24/03/2014 16:27


interressant !

patdu83 09/03/2014 15:56


Je n'avais pas pensé a cela. Oui bien sûr, la femme, autre instrument de manipulation de ces schizophrènes perverts qui veulent anéantir la société en détruisant tout le ciment qui nous lie les
uns aux autres. Diviser pour mieux regner, c'est bien connu... Nous sommes les victimes d'un bourreau qui avance masqué.       


Mais qu'avons nous fait pour être condamnés et être ainsi déshumanisés, je dirais même "dés-âmé".


Peut-être n'avons nous pas assez donné d'importance au bien, au "bon" et à l'inverse trop d'importance à la "brute" et au "truand".


Nous avons laissé un vide qui s'est rempli de cette noirceur visqueuse et puante. 


Prions de toutes nos forces pour le bien et regardons intensemment les beautés de la nature afin qu'elles nous innondent de sa lumière... Que pouvons nous faire d'autre ?


Bises à tous

Ferlinpimpim 11/03/2014 21:01



Oui, nous avons choisi le diable au lieu de Dieu. Pourtant, si on prenait conscience, le choix serait très vite fait. Mais bon, je sais ho combien la conscience est un chemin difficile.



patdu83 08/03/2014 18:56


Salut Ferlin, 


C'est avec Amour que je vous écrit aujourd'hui....et compassion puisque cela va de paire. Une pensée pour tous ceux qui souffrent en ce moment, physiquement et mentalement. Une pensée
particulière à Will qui par sa souffrance et son "abrutissement" médicamenteux ne peut voir le véritable visage de la Femme...


Oui en cette journée des droits de la femme, pourquoi ne pas rappeler à tous ce qu'elle est et pour la plupart d'entre-elles, ce qu'elles accomplissent. Elle sont non seulement créatrice de la
vie mais aussi la gardienne de la famille et de ses valeurs fondamentales telles que la tendresse, le dévouement, l'abnégation, le courage et bien souvent (sauf celles corrompues par l'argent ou
aveuglées  par les néons de la fausse gloire) elles s'oublient dans toutes les tâches qu'elles s'octroient... pour le bien des siens.


Une femme qui n'est pas dénaturée, ne peut faire que le bien autour d'elle mais si on la démoralise et qu'on ne reconnait pas sa valeur fondamentale, elle se lasse et baisse les bras. La
libération de la femme a entrainné la libération des moeurs et une certaine "légèreté" dans la conception du couple qui n'apparait plus que comme un outil de consommation courante (comme on va
faire ses courses). On ne cherche pas à approfondir une relation mais à consommer au plus vite... Et quand il n'y a plus rien à consommer, on jette. C'est aussi cruel que celà tellement on est
entré dans la société de consommation.


La libéralisation de la femme sans le respect de sa valeur fondamentale et de son engagement n'est pas une libération mais une aliénation qui par le besoin de reconnaissance force les femmes à
s'épuiser dans toutes les taches de la vie, enfanter, élever, subvenir, aimer, s'épanouir.... bien souvent seule


Honneur à toutes les femmes dans cette situation et qui chaque jour avancent avec leurs enfants sans courber l'échine. Et il faut du courage pour affronter tous les combats de la vie avec
personne ou presque pour vous soutenir.


Grosses bises à toutes...et à tous

Ferlinpimpim 09/03/2014 00:17



Le texte que j'ai mis ce soir est pour toi.


 


Bisous.


 


 



LLéa 08/03/2014 00:33


:)))))))


 


Bonsoir,


 


Oh, les garçons! Il ne faut pas faire de généralités. Il faut de tout pour faire un Monde.


 


Grosses papouilles,

Ferlinpimpim 09/03/2014 00:15



Un tout non uniformisé si possible ma puce.


 


Bisous.



key 07/03/2014 00:30


Merci pour le compliment les mecs... ça nous va droit au coeur... C'est quoi l'opposé...? des ptits durs égocentriques...?

Ferlinpimpim 07/03/2014 02:13



Ça doit être ça....



Wil 05/03/2014 23:27


Hello Ferlin,


L'amour est juste un rêve pour moi, au moins quand je rêve d'amour pour une femme mes nuits sont fantastiques, elles me reposent elles m'appaisent. Mais ceci n'est qu'un rêve pour moi,
malheureusment les femmes sont corrompues par la société, elles sont si faible et maléablent!


Aller bonne nuit:)


pour moi c'est j-15;) j'ai le toraxe enfoncé, il me reste 15 jours de médicaments:) pour éviter de souffrir:)

Ferlinpimpim 06/03/2014 00:09



Bon courage, Wil. En accord pour les femmes...



key 03/03/2014 19:40


Pour qu'une union soit belle, il faut quelle ait un but élevé... Ne cerait-ce que celui de s'élever ensembles....

Ferlinpimpim 05/03/2014 15:23


Il y a tant de trésors à faire jaillir de soi avant d'en chercher un ailleurs...


anne 02/03/2014 20:41


Oui... autant je te le souhaitais, autant je t'enviais ou l'enviais, elle !


Dans les faits, rien n'est aussi bon et véritable que l'instant.


Dans la durée, rien n'est aussi bon que l'Amour, le respect, la tendresse et la foi...


Je ne sais plus que tu souhaiter. Ne sachant ce que tu veux, dans le fond.


Je te souhaite ce que tu souhaites. Il y a de belles âmes dans ta région. Tu fais et vas faire de belles rencontres. Juste 2-3 trucs à régler du passé avant !


Allez Dam, c'est pourtant si simple de se laisser aller... Tombe les armes !


(pardon pour les fautes d'orthographe).


Mille bisous


 


 

hadrien 02/03/2014 12:36


J adore


 


La vie nous amene des fois à ces situations ......trop Belle la VIE

Ferlinpimpim 02/03/2014 17:40



Le rêve de l'âme soeur qui prend conscience, elle aussi, des retrouvailles.... Hummmmm, que ce serait bon...



anne 02/03/2014 10:24


et l'été, seuls sur la plage....


Il n'y a pas de mal à se faire du bien et qui sait, la vie te réserve peut-être encore bien des surprises.


Cette expérience relève certainement du phantasme pour beaucoup alors tu as raison de ne pas t'en priver.



Ferlinpimpim 02/03/2014 17:39



La moitié de l'histoire est vraie... Jusqu'à la rencontre. Mais c'est une chose que j'ai sentie, vue...


 


Alors si j'avais osé me rapprocher, aurait-elle été vécue?


 


Mystère...



LLéa 02/03/2014 01:11


:)


 


Tu ne vois pas que je me permet de te taquiner?


Fait ce qu'il te semble juste, Pimpim, et soit heureux, c'est l'essentiel.


Plus beaux sont les rapprochages que les repoussages! :)


Bisous,


 


PS. Pour notre amie Hélios. Hélios, j'ai laissé un commentaire sur le nouveau blog. Cé pô passé. Faut quoi faire de plus? :) Grosses bises a tousss,

Ferlinpimpim 02/03/2014 13:10



C'est comme ici, c'est modéré...


 


Bisous p'tite chérie.



LLéa 02/03/2014 00:40


:)


Rapide!


Nous allons t'appeller Speedy Gonzales! :)


Grosses bises,

Ferlinpimpim 02/03/2014 00:58



Et pourquoi pas?


 


Faudrait penser?


 


Raisonner?


 


Pour quoi faire?


 


J'aime, comme ça. Spontanné.


 


L'Amour, quoi, sans aucun doute possible.