Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 20:38

Les USA font beaucoup mieux que la Grèce. Deux poids, deux mesures, une tourmente mondiale à venir.

 

Le déficit budgétaire américain atteint un record en avril

Le déficit budgétaire des Etats-Unis a battu un record pour un mois d'avril, s'élevant à 82,7 milliards de dollars (65,5 milliards d'euros), du fait d'un fort recul des recettes fédérales, a annoncé le département du Trésor mercredi.


Le déficit s'élevait à 20 milliards de dollars en avril 2009 et les économistes du secteur privé avaient tablé sur 30 milliards cette année.

Des millions de contribuables américains renvoient leur déclaration d'impôt sur le revenu en avril mais les sommes ont été moins importantes cette année en raison de la récession qui a privé des millions de personnes d'emploi.


AP


Il n'y a pas de complot, pas de censure, pas de mensonge médiatique. Le monde des bisounours s'effondre...

 

Karachi: le travail des rapporteurs «entravé» par le gouvernement

ENQUETE - Le rapporteur de la mission parlementaire se lâche%u2026

C’est en quelque sorte le «J’accuse» de Bernard Cazeneuve, le rapporteur socialiste de la mission d’information parlementaire sur l’attentat de Karachi. «Je le dis très clairement: cette mission a été entravée par une absence totale de coopération de l'exécutif et du gouvernement», a lancé le député-maire de Cherbourg, mercredi lors d'une conférence de presse. Dans la journée, les députés avaient remis leur rapport, dans lequel ils estiment que «le lien» entre un arrêt des commissions et l’attentat de Karachi en 2002 ne pouvait «être écarté».   


>> Pour tout comprendre sur l'attentat de Karachi, cliquez ici


Mais le travail de cette mission, en place depuis octobre 2009 a été compliqué par l’attitude des différents interlocuteurs ministériels. Les ministères de la Défense, des Affaires étrangères et des Finances n'ont par exemple pas transmis les documents sur le contrat franco-pakistanais, au prétexte qu'une enquête judiciaire est en cours. «Le Quai d'Orsay a fait un effort colossal en nous communiquant une revue de presse nationale et internationale», a ironisé Bernard Cazeneuve, qui réclamait au Quai d’Orsay les télégrammes diplomatiques échangés avant et après l'attentat de 2002. Bercy, de son côté, se serait contenté de fournir une «note sur la législation des FCE (commissions, ndlr) que nous sommes bien placés, nous députés, pour connaître puisque c'est nous qui votons les lois», a-t-il ajouté. «Aucun parlement en Europe n'accepterait de se voir à ce point cantonné», a estimé l’élu de Cherbourg, concluant: «La vérité sur un sujet comme celui-ci est un combat».

«L’amnésie» des anciens ministres…

Un peu plus tôt dans la journée, Guy Tessier, le président UMP de la Commission de la défense de l’Assemblée nationale, avait déjà évoqué cette «contrainte». «Il est vrai que les parlementaires toutes tendances confondues ont fait part de leurs difficultés à obtenir des informations», a-t-il déclaré. Mais «l’entrave n’a pas été systématique», a-t-il relativisé. Selon lui, le principal «mal» auxquels ils ont été confrontés est «l’amnésie» des anciens ministres auditionnés. Les membres de la mission «ont consulté tous les anciens ministres, François Léotard, Charles Millon, Pierre Joxe... et le président de la mission parlementaire (Yves Fromion, ndlr) a estimé qu'il y avait un mal qui répandait la terreur chez tous les anciens ministres qui était l'amnésie, puisque aucun de ces ministres n'a voulu aller au-delà de certaines banalités».


M.P. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ferlinpimpim - dans Actualités internationet
commenter cet article

commentaires

david 13/05/2010 17:07



hello


"doublon "pour l'info de la plateforme  ....désolé ...


 



Ferlinpimpim 13/05/2010 19:17


Pas grave...


david 13/05/2010 17:02



 



Naufrage d’une plateforme gazière au Venezuela



Une plateforme gazière offshore a sombré dans la nuit de mercredi à jeudi au large des côtes vénézuéliennes. Les 95 employés ont été évacués avec succès. Le gouvernement écarte tout risque de
fuite de gaz.



C’est sur son compte Twitter que le président vénézuélien Hugo Chavez a officiellement annoncé la nouvelle ce jeudi matin : «Je
vous informe avec regret que la plateforme gazière Aban Pearl a sombré il y a quelques instants. La bonne nouvelle est que les 95 travailleurs à bord ont été sauvés...»


Cette plateforme gazière, construite par le groupe indien Aban Offshore, a totalement coulé en quelques heures au large de la côte est du Venezuela. Un naufrage qui survient trois semaines après
l’explosion de la plateforme pétrolière du groupe
britannique BP dans le golfe du Mexique. Toutefois, l’accident vénézuélien ne présenterait aucun risque pour l’environnement, a affirmé le ministre de l’Energie et du Pétrole Rafael Ramirez
par téléphone à la chaîne publique Venezolana de Television (VTV).


«Le puits a été stabilisé et il n’y a strictement aucun risque de fuite de gaz», a assuré Rafael Ramirez. Selon lui, une panne dans le système a été détectée vers 23h20 mercredi soir et la
plateforme semi-submersible s’est inclinée de 10 degrés, permettant à l’eau de s’infiltrer. L’alerte a été donnée immédiatement, et les employés évacués. Deux heures plus tard, l’inclinaison
était de 45 degrés, a détaillé le ministre, sans préciser la nature et la cause de la défaillance du système.


Une commission d’enquête sera créée, afin d’éclaircir les raisons de l’incident et d’en définir les responsabilités. L’entreprise publique Petroleos de Venezuela est l’opérateur de cette
plateforme depuis 2009. Dans un communiqué, le groupe a immédiatement rappelé que ses activités d’exploration et de production de gaz et de pétrole étaient
«conformes aux procédures et standards internationaux». Assumant toutefois sa part de responsabilité, Petroleos de Venezuela a entamé sa propre enquête.






bleep 13/05/2010 16:54



D'après leap - geab l'économie américaine pourrait s'éffondrer au dernier trimestre 2010. Ils ont en effet pour honorer certaines échéances un besoin de liquidité de l'ordre de 5.000 milliards de
$ (5 trillions!!) qu'ils ne pourront pas trouver sur les marchés ni via le FMI..... personne ne dispose de sommes aussi...... incroyables....Voir ici :
http://www.leap2020.eu/GEAB-N-44-est-disponible--Crise-systemique-globale-USA-UK-Le-couple-explosif-de-la-seconde-moitie-2010-Ete-2010-la_a4523.html



Ferlinpimpim 13/05/2010 19:17


Ils peuvent les imprimer sur du pq, comme d'hab...:)


pascale 13/05/2010 14:26



Les Argentins solidaires des Grecs


13-05-2010


Des centaines de travailleurs argentins ont manifesté hier dans les rues de Buenos Aires pour marquer leur soutien aux Grecs, victimes d'une austérité financière sans précédent.


http://www.rtlinfo.be/videos/filinfo/161786


 



Ferlinpimpim 13/05/2010 15:53



Les argentins plus solidaires que les européens. Cela montre notre déliquecence...



isa 13/05/2010 11:15



moumoaaarf... l'image SOS est un joli montage


faudrait que je me calme !



Ferlinpimpim 13/05/2010 12:16



Oui... Pas grave, ça arrive...



isa 13/05/2010 10:34



Regardez l'image sat de la nappe de pétrole sur bridge ou les 7 du quebec... c'est un énorme SOS écrit dans la mer... les mots ont un sens et les formes aussi ...



Ferlinpimpim 13/05/2010 12:06



C'est un montage, Isa...



jean_marie 13/05/2010 06:05



bonjour Damien


tu pouvais rajouter en plus "catastrophe planétaire du au volcan de pétrole dans le golfe du méxique" : j'ai lu un billet hallucinant sur le site de bridge over troubled water qui
s'intitule "le tchernobyl des pétrolieres" et je peux t'assurer que si la fuite de pétrole dure encore pas mal de temps la prophétie  de nos amis les mayas sera réalisée.


a+ 



Ferlinpimpim 13/05/2010 06:09



Salut Jean Marie. Oui, c'est très grave...



david 12/05/2010 22:55



http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article8131


interview avec Henri Laborit





 







Henri Laborit (1914-1995)



J.L. – Je voulais vous dire, M. Laborit, qu’on retrouve dans votre essai biographique un certain nombre de vos théories, appliquées à vous-même et j’ai trouvé ça très honnête mais aussi,
d’une certaine façon, très courageux.


H.L. – Vous permettez que je vous interrompe... ? Le courage, je n’y crois pas. C’est la motivation. Le courage c’est un apprentissage culturel ; on vous apprend à être
courageux : "Tu seras un homme, mon fils", etc. Je ne suis pas courageux, j’essaie d’être naturel et je suis motivé.


J.L. – Mais la motivation, vous définissez ça quelque part comme la volonté.


H.L. – Oui ? Il n’y a pas de volonté non plus... On est motivé, soit par une pulsion très primitive, soit par un apprentissage culturel qui fait
considérer qu’il faut, pour être heureux, faire telle chose.


J.L. – Vous avez pensé que pour être heureux il fallait être honnête... et dire à votre lecteur par exemple que vous aviez vous-même subi ces conditionnements
dans votre enfance, théorie qui est si importante dans votre œuvre. Je trouve par exemple ici, dans ce passage dans l’introduction – l’ouvrage dont je tire ces citations, pendant cette
conversation s’intitule : Henri Laborit, La vie antérieure paru aux Éditions de l’Homme, livre tout à fait remarquable d’ailleurs – vous dites à un moment : "Quand on a passé
40 ans de sa vie à observer les faits biologiques et quand la biologie générale vous a conduit à travers l’étude du système nerveux vers celle des comportements, un certain scepticisme vous
envahit à l’égard de toutes relations d’une expérience vécue exprimée dans un langage conscient. La seule certitude que nous pouvons en retirer c’est que toute pensée, tout jugement nous
concernant ou concernant ceux que nous avons rencontrés sur notre route, toute analyse logique de notre vécu n’exprime que nos désirs inconscients, nos automatismes culturels, la recherche plus
souvent d’une valorisation de nous-mêmes à nos yeux et à ceux de nos contemporains. J’aimerais que vous nous parliez un peu de ça, c’est-à-dire de ces conditionnements parce que vous accordez
beaucoup d’importance à ces conditionnements. L’idée au fond que j’ai derrière la tête c’est de vous demander dans quelle mesure vous croyez qu’on puisse d’une certaine façon s’en libérer...
vous avez l’air d’afficher un certain scepticisme... ?


H.L. – On ne peut pas s’en libérer.


J.L. – Totalement, sûrement pas... ?


H.L. – Tout ce qui est automatisme est inconscient. Comment voulez-vous vous libérer de quelque chose qui n’est pas conscient, que vous
ignorez.


J.L. – Si on en prend conscience ?






Laborit jeune



H.L. – C’est bien ce que j’ai essayé de faire mais ça n’est pas très commode. Il faut justement avoir déjà une notion très précise, relativement précise,
du fonctionnement d’un cerveau pour savoir ce qui déclenche des automatismes, de son inconscient et de ce qui est conscient... Je prends un exemple. Un pianiste de concert... Il est conscient
d’une certaine difficulté qu’il a à résoudre ; il va, pendant des semaines et quelquefois des mois, répéter la même phrase sur son piano. Or, il est parfaitement conscient. Ce qu’il
désire, c’est finalement ne plus avoir cette conscience et que ça devienne strictement automatique parce qu’à ce moment-là, automatisé, il n’y pense plus. Immédiatement, il fait le trait qui
lui paraissait si difficile au départ et il a son champ de conscience qui est libéré pour interpréter l’œuvre, pour donner une sonorité par exemple qui lui permet d’exprimer sa propre
affectivité. Il est conscient à un nouveau niveau de conscience. Et ce nouveau niveau de conscience, il ne l’atteint que parce qu’il est entièrement automatisé et qu’il est devenu inconscient
de ce qui était au départ. Vous comprenez ? L’enfant c’est exactement pareil. On met ce qu’il faut dans le crâne d’un enfant qui ne sait pas marcher pour qu’il apprenne... tout s’apprend.
Il ne sait pas parler, alors on met dans son crâne un certain nombre d’automatismes : tu feras ça et tu seras récompensé, tu feras ça et tu seras puni ; ça c’est beau, ça c’est laid,
ça c’est bien, ça c’est mal, etc. Finalement, ça devient strictement automatique et son comportement, son action dans l’environnement, ses pensées sont entièrement...




Ferlinpimpim 12/05/2010 23:02



Tout à fait...


Voilà quelque chose de primordial. Merci david.



david 12/05/2010 22:47




http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article8141


Dr. Fritz-A. POPP : Biologie de la Lumière : Bases scientifiques du rayonnement cellulaire ultra-faible


mardi 11 mai 2010 par Jsf



(Source : Introduction du livre.)


La BIOLOGIE DE LA LUMIÈRE a l’étrange pouvoir d’exciter à la fois le savant spécialiste qui y trouve aliment pour sa quête professionnelle, mais aussi le lecteur profane qui
se sent introduit dans un monde inédit, attirant et ineffablement transcendant.






Première édition : 1989



Le Professeur Fritz Albert POPP, savant de réputation mondiale et dirigeant d’un groupe de biophysiciens de l’Université de Kaiserslautern, se trouve au cœur d’une toute récente découverte :
l’émission par les cellules vivantes de rayons électromagnétiques ténus et cohérents. Le caractère de cohérence donne à ce rayonnement la propriété de résonance du laser et son extraordinaire
pouvoir énergétique.


Une série d’expériences délicates, mais irréfutables, montre que cet effet "laser" provient d’une résonance antre les photos (d’une émission de lumière extérieure) et un
champ électromagnétique né dans l’ADN (acide désoxyribonucléique, "intelligence" de la cellule). Ce phénomène est bien de nature électromagnétique puisqu’il peut se
manifester à distance et n’est donc pas dû à quelque réaction de métablisme chimique interne.


Ce livre de haute tenue scientifique fait découvrir des faits passionnants, comme les réactions de deux tiges d’oignons simplement rapproché l’une de l’autre ou la transmission d’informations de
navigation qui guident les abeilles et papillons.


Et puis ce fait d’intense suggestion lyrique : les rayons émis par les cellules proches de leur mort s’intensifient pour s’éteindre ensuite
définitivement ; sorte de cris d’angoisse ou de chant du cygne perçu dans les profondeurs de la vie.


Les recherches personnelles du Professeur POPP confirment que la blessure faite à une plante quelconque a pour conséquence que le rayonnement cellulaire augmente chez d’autres plantes situées en
des lieux même éloignés...


On y apprend le rôle directeur de l’ADN sous le rythme circadien ’périodicité diurne) et aussi que chez l’homme, la longueur totale des molécules du ruban hélicoïdal mises bout à bout,
atteindrait le diamètre de notre système planétaire.


Quelle source d’émerveillement que de s’apercevoir qu’une sorte d’intention de la nature est liée aux vibrations de la lumière : la surface d’une cellule (10^-6 cm²) se trouve en phase avec
la surface de cohérence de la lumière solaire sur terre. D’ailleurs, la forme hélicoïdale de l’ADN constitue l’antenne parfaite puisque toute émission, quelle que soit son orientation, rencontre
toujours une portion du ruban qui lui soit perpendiculaire.


Cette double hélice, structure commune du photon et de la cellule, ferait penser que finalement toute matière ne serait que de la lumière "condensée".


Les gènes émetteurs sont aussi récepteurs, si bien qu’une navette énergétique s’établit entre le corps vivant et le milieu extérieur. Ce dialogue de flux infiniment petits peut après un temps
assez long, atteindre par effet cumulatif une fréquence critique, qui modifierait le ruban d’ADN et provoquerait ainsi la mutation d’une espèce à une autre.


Dès lors, ce n’est plus le hasard cher à J. MONOD, ni la sélection aléatoire de DARWIN, mais bien un échange continu de rayonnements électromagnétiques, qui - obéissant à une loi inexorable de
progression - crée un champ de forces, où les espèces vivantes, montent de seuil en seuil, à l’échelle millénaire.


En somme, l’évolution, création continue se déployant dans l’espace-temps, est implacablement déterminée, dans son ensemble, à grande échelle, tout en laissant certaines libertés aux
détails ; tout comme le tir sur cible d’un artilleur où chaque coup se place en ordre dispersé, mais où l’ensemble des points d’impact soit la courbe de Gauss, selon la loi des grands
nombres.



david 12/05/2010 22:36



normal  nous dira-t-on  un simple événement  météo pas de quoi fouetter un chat..


http://www.meteo-world.com/news/index-3031.php