Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Ferlinpimpim
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche...
 
 De peinture ou de décapant?...
 
 A vous de choisir.
  • On vous prend pour des cons et j'en rajoute une couche... De peinture ou de décapant?... A vous de choisir.

Le Soleil du jour

 

 

 

LASCO C2

LASCO C3

 

 

    RAYONS X

 



               Magnétosphère

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

At 12:50 UT
Sp
Density: 1.46 p/cm3

 

 
   
 
 

Recherche

30 derniers jours du Soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif

Archives

Sat24 Europe

Précipitations



Radar Meteox.com

Compteur

Prets pour le grand saut?

 
                   www.chutelibre.fr

A LA UNE

10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 21:59
Cet appel de la Finance Londonienne pour un gouvernement mondial non démocratique est le signal, explicite, que l'Elite mondiale a commencé son mouvement stratégique pour éradiquer la démocratie.

Si, à l'exemple du peuple grec, nous ne réagissons pas immédiatement par une mobilisation générale, nous perdrons tous nos droits.

La guerre est déclarée.

La City de Londres appelle à une dictature mondiale

10 décembre 2008 - 12:58

10 décembre 2008 (Nouvelle Solidarité) – Dans un éditorial publié hier dans le Financial Times, Gideon Rachman, chef du secteur politique étrangère du quotidien de la City de Londres, appelle à la création immédiate d’un gouvernement mondial, à condition que la démocratie soit abolie.

Sous le titre « Et maintenant, un gouvernement mondial » annoncé en première page, Rachman confie : « Pour la première fois de ma vie je pense que la formation d’une sorte de gouvernement mondial devient plausible ». Puis il nous détaille le concept : « Un gouvernement mondial serait bien plus qu’une coopération entre nations. Ce serait une entité ayant les caractéristiques d’un Etat et soutenu par un code de loi. L’Union Européenne a déjà mis en place un gouvernement pour 27 pays et peut servir de modèle ». Puis il évoque le concept sophiste de « souveraineté partagée » ou « souveraineté responsable ». Il justifie ensuite l’urgence de sa proposition par les situations de crises financières, climatiques et terroristes.

Rachman relève cependant un petit problème dans la réalisation de ce beau projet : un gouvernement mondial n’est pas une idée très populaire ; preuve en est, dit-il, le rejet de l’UE dans les derniers référendums en Europe. « La gouvernance internationale ne tend à être efficace que lorsqu’elle est anti-démocratique », dit-il avant de conclure « Tant que personne ne cassera ce problème, ce plan de gouvernement mondial restera sous clé aux Nations Unies ».

Faute de définir un nouvel horizon pour l’humanité et d’en finir avec le monétarisme et la prédominance des intérêts financiers sur les nations, l’effondrement des économies et le chaos social qu’il engendre pourraient bien être le terreau anti-démocratique de cette utopie.


Source
Partager cet article
Repost0

commentaires